Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[RAPPORT] Numenéra : Explorateurs du Neuvième Monde

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    ¤µ£ |4 ~£2£ ~4(#1n£ §017 {1£r£, 81||
    Nous avons donc renvoyé nos anciens mécènes
    et accepté d'écouter les Gaïens amènes
    Nous en verrons bien assez tôt les résultats
    qu'ils donnent l'essor ou la ruine à Confluxia
    Notre influence grandit dans cette région
    Autant que se répand notre réputation
    de cité franche, tenant à sa neutralité
    au point d'accueillir en elle l'abhumanité

    Aujourd'hui, de la palissade on voit venir
    les fameux Gaïens qui désirent établir
    en ambassade un batiment de leur facture
    tout à la fois temple et marchande devanture

    Pendant qu'Harmony calme les esprits troublés
    par l'arrivée des Gaïens ennemis du Vrai
    je découvre, m'attendant à mon atelier
    un homme observant le public d'un air suspect

    A mon approche, il range son numénéra
    et balafre son visage d'un sourire de fat
    il se déclare Viktor de la Convergence
    et être venu avec une offre d'alliance

    il me détaille entre les murs de mon atelier
    comment les siens comptent des notres profiter
    Il propose une façade pour leurs méfaits
    contre les miettes que nous pourront récupérer

    pour nous donner un aperçu des avantages
    il me localise un site dans le Riage
    que la Convergence a laissé pour le moment
    et que nous pouvons fouiller dès à présent

    il repart de mon atelier sans garantie
    et je rejoins la place où la foule a appris
    la nouvelle indépendance de Confluxia
    ainsi que l'arrivée d'un convoi de Gaïa

    Son discours endort leur justifiée méfiance
    les ramenant à une précaire indolence

    sour l'ombre des Gaiens aux remparts parvenus
    où l'Arkus accourt leur souhaiter la bienvenue

    leur représentant énonce leur volonté
    d'un temple dédié à leurs esprits ériger
    assurant par là un contact entre culture
    mais avant tout à la leur une devanture

    sitôt obtenue la permission de construire
    le géant Gaïen fit de la terre jaillir
    Un arbre qui, s'évidant et s'épaississant
    devint de Confluxia le plus haut batiment

    Les siens vinrent à une vitesse météorique
    En emplir les salles de machines ésotériques
    Son oeuvre vite achevée, l'abhumain nous quitte
    Aux soin des marchands Gaiens restés sur le site

    Il est temps de voir ce que vaut la convergence
    par ce qui doit acheter notre complaisance
    Nous louons un niaçalis au prix habituel
    de la cession d'une découverte éventuelle

    au plateau des coordonnées se trouve le dôme
    avec les débris tournoyant tel un cyclone
    Yangus et son armure se placent en protection
    le temps que l'abri du dome, nous atteignons

    nous avançons dans les couloirs pourpres intérieurs
    accompagnés d'une fort utile lueur
    jaillissant des murs pour révéler Victor
    qui voulait nous doubler et n'a trouvé que la mort

    son bourreau prend à Arun 6 années de vie
    Yangus réplique en le changeant en débris
    A moi son arme et sa cervelle artificielle
    je ferais bien meilleur usage de ces merveilles

    nous découvrons au fil de notre progression
    des installations à l'usage impénétrable
    des apparitions aux paroles indéchiffrables
    fantômes d'un temps plus propice à l'agitation

    la plus surprenante est la vision d'un Yadon
    bien vivant bien que visiblement affolé
    parce qui à ce moment avait pu briser
    les parois de ces ruines que nous explorons

    au fond du gouffre par l'effondrement formé
    Arun trouve une plaque, un bouclier cassé
    duquel je récupère l'alimentation
    dont je vois immédiatement l'utilité

    la nouvelle salle me fait déchanter
    elle est vide à l'exception de deux cavités
    l'une ostentant la forme allongée d'un bâton
    et l'autre me nargue avec celle d'un bouclier

    je me plie à ce caprice du destin
    et reconstitue donc cette moitié de clé
    car ce mur traitre est visiblement scindé
    et ouvrable par un mécanisme caché

    les parts coulissent à l'insertion des objets
    révélant une cellule dissimulée
    chargée à rabord de trésors accumulés
    par les gens de cet endroit d'un passé lointain

    Nous quittons cette salle rassasiés de fortune
    mais l'avidité nous convainc de pénétrer
    dans une salle avec au fond un coffre fermé
    et au plafond des mécaniques arachnides

    dès notre intrusion, elles se jettent sur Arun
    ses ésotéries échouent à les repousser
    comme leur morsures qui le laissent gravement blessé
    Alors que Yangus et moi sommes arachnicides

    échaudés, nous quittons la millénaire ruine
    après un dysfonctionnement de ses machines
    qui nous apporte un homme à la face cristalline
    voulant connaitre notre avis sur sa combine

    cet inconnu est parti comme il est venu
    nous laissant parvenir à notre rendez vous
    sans une inquiétude sur cette histoire de fous
    qui fit que nous partîmes avant d'être venus
    0µ £§7 81||?
    Dernière modification par cauhein, 23 mars 2022, 21h19.

    Commentaire


    • #17
      Arun n'étant pas présent pour expliquer toutes les scènes, certains passages seront séparés par des tirets. Bonne lecture !



      Extrait du carnet de Arun Bâî. Retour à Confluxia et nouvelles de l'Ordre du Vrai.

      Notre dernière mission m'a laissé bien exténué, un rayon m'a ôté au moins six ans de vie d'un coup et une mauvaise rencontre m'a lâché dans les méandres de l'inconscience.
      Ainsi va la vie à Confluxia, nous risquons nos vies pour des trésors et tentons la chance dans des expériences improbables.


      Je fais le tour de ma nouvelle maison, le vaisseau-archive que nous avons trouvés lors d'une de nos missions précédentes. L'Omni-érudit m'aide à analyser l'ensemble. Visiblement l'intelligence artificielle du vaisseau s'est auto-détruite lors de son crash, une commande programmée s'est lancée. Sûrement pour éviter que n'importe qui puisse contrôler le vaisseau. D'ailleurs les précédents propriétaires commandaient l'ensemble au moyen de son.
      Alors que je pensais en avertir les autres que nous devons trouver une nouvelle IA, une convocation de Harmony rassembla tous les dirigeants de Confluxia.

      Une lettre de l'Ordre du Vrai est arrivée, les nouvelles sont favorables !

      Ils reconnaissent notre autonomie mais pas notre indépendance. Il nous faut tout de même rembourser l'argent qu'ils ont investi au début de la création de la colonie. Ils demandent aussi qu'il n'y ait pas d'ambassade Gaiéene en ville. Ça tombe bien, ils l'ont fait à l'extérieur de la ville, nous pouvons donc contourner ce problème tout en restant en bonne entente avec les gaiéens.

      Et cerise sur le gâteau, Harmony est désignée administratrice de la ville à perpétuité !

      Dire que c'était qu'une simple soigneuse à l'origine, elle a su rapidement créer un engouement autour d'elle et gravir les échelons...je me méfie toujours d'elle et de sa religion mais elle a des compétences que je ne peux pas nier. Elle a mon respect...

      Mais pour revenir à la gestion de la ville nous décidons grâce à nos faibles taxes de rembourser l'Ordre du Vrai. Cependant nos caisses sont désormais vides, nous devons réfléchir à un moyen de maintenir nos finances...une nuit de sommeil nous permettra d'y réfléchir.


      Pense bête 01 : Quand les caisses seront à nouveau remplies, demander à la Compagnie grise d'envoyer deux escouades de glaive pour entrainer notre armée.

      Pense bête 02 : parler à Will de l'IA, il n'était pas là lors de la réunion.

      ---------
      Cette nuit là, Will Burader reçut une visite...

      Toquant à sa porte, un homme se présente. Après quelques mots le mécanicien referme la porte, range bruyamment son atelier et ses biens sous clés avant de revenir vers son interlocuteur.

      Un scan dans les yeux du visiteur balaye la pièce. Un sourire s'étire sur ses lèvres.


      - J'ai une offre de la Convergence. Votre travail nous intéresse particulièrement.


      Le visiteur expose ses informations. La Convergence travaille sur un projet transdimensionnel.

      Ils ont des ressources mais aimeraient échanger avec celles de Will. L'homme active une pierre hologramme, le temple de la Convergeance se matérialise sous les yeux dubitatifs de Will.

      Au centre de leur temple un portail leur permet d'accéder à un soleil. Soleil autour duquel des panneaux reliés par des fils récupèrent l'énergie émise. Une vraie sphère de Dyson en action.


      Le visiteur propose le marché suivant. Soit Will accepte de les aider sur un système donnant-donnant, soit il efface de sa mémoire les événements de cette nuit...


      Après une certaine hésitation le mécanicien sort de ses coffres une IA défectueuse, il explique qu'elle vient de la ville-machine dont il est originaire. Il accepte le marché.

      Quand le visiteur lui demande comment convaincre Arun de rejoindre leur cause, Will décrit l'usine de synth du vaisseau. Il appuie l'idée qu'il faut trouver de quoi réparer le vaisseau pour capter l'attention du nano. L'homme part satisfait.

      ---------
      Extrait du carnet de Arun Bâî. Travaux à Confluxia et découverte de la Datasphère 1/2.


      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Frin.png  Affichages :	0  Taille :		300,8 Ko  ID : 			870


      De l'animation réveille la ville le lendemain, un géant en armure rouge que nous connaissons nous apporte une missive. Harmony va au bunker pour la lire. Dame Vaysse maitresse de la vallée pourpre nous adresse un message politique, elle reconnait la souveraineté de Confluxia et la position de Harmony comme cheffe. Elle propose de discuter avec les scientifiques de la ville dont ma personne. On me convie donc pour me mettre dans la confidence. Au moment où j'accepte le golem rouge active un hologramme, la sublime Dame Vaysse apparait dans la pièce.
      Sa peau d'ébène est rehaussée par une robe blanche mêlant technologie et tissus précieux. Elle se déplace et interagit avec les éléments du décor. Sa technologie est infiniment plus avancée que la nôtre, même depuis une autre dimension elle peut interagir avec nous. Très vite son esprit cartésien va droit au but, elle n'a que faire des civilités et politesses pompeuses.

      Elle nous propose un accès au sommet de sa tour pour que nous trouvions une IA dans la Datasphère, en échange de quoi elle peut utiliser notre vaisseau pour chercher des ressources.

      Elle se réserve le droit de négocier son accord si les premiers propriétaires du vaisseau se manifestent et bien entendu nous ne devons poser aucune question sur ses recherches.

      Cette alliance est une aubaine pour nous !! La Dataspère est une légende tellement son accès est compliqué à trouver !!!!

      Ne pas en savoir plus sur ses recherches me contrarie un peu, j'espère que je ne serais pas obligé de confier l'Omni-érudit entre de mauvaises mains si les propriétaires reviennent.

      Nous acceptons et après les derniers détails l'hologramme s'évapore. Sur un mur au sous-sol du bunker un portail éclot sous la forme d'un bosquet aux fleurs violettes luminescentes.



      Nous décidons de prévenir Will qui travaille dans son atelier depuis plusieurs jours. A notre arrivée il nous accueille dans son laboratoire avec des effets de fumée et lumières. De nouvelles inventions parsèment les tables mais c'est vers une chaise capitonnée qu'il nous conduit...le Supadoutaneurocontrassicontravi V2 !!! Il demande à Yangus d'y prendre place et nous expose le fonctionnement de la machine.

      Elle permet de sélectionner et copier les souvenirs afin de les transférer au clone de Yangus (Yungas) qui pousse dans une cuve. Nous décidons de l'aider au mieux et de faire prendre conscience au clone de sa nature.
      L'expérience à base de pseudopodes qui rentrent par les orifices du visage de notre guerrier ne semble pas sans gêne et douleur. Ce dernier bravement résiste le temps du processus. Harmony le libère de ses sangles amusée par la découverte des sentiments à son égard. Il n'y a plus qu'à attendre que Yungas arrive à maturation.

      ---------

      Harmony demande à son follower de récupérer son clone de secours suite à cette expérience pour le rapatrier en ville.

      ---------
      Nous remarquons que des marchands s'escortent de gardes. Pour palier à un débordement du côté des commerces nous faisons passer une loi. Les marchands paient une amende si leurs mercenaires font une faute, en cas de faute les mercenaires sont jugés par la ville.

      Une proposition remonte du chef des gardes d'installer un dépôt d'armes à l'entrée de la ville, nous suivons son conseil. Une nouvelle loi passe les armes sont interdites en ville sauf pour la garde. Nous construisons une caserne à l'entrée de la ville avec un dépôt d'armes et une salle d'entrainement. Les meilleurs éléments se relaient pour surveiller le dépôt et éviter des détournements.


      Nous vaquons à nos occupations avant d'entamer un voyage dans la Datasphère une semaine après l'accord avec Dame Vaysse. Elle attend au sommet de sa tour avec ses enfants et confie un cube balise à Harmony avant de repartir pour ses recherches.

      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Dame_vaysse.png  Affichages :	0  Taille :		157,0 Ko  ID : 			871



      Dame Vaysse toujours aussi direct...

      Dernière modification par Ravla, 22 avril 2022, 23h08.

      Commentaire


      • #18
        Extrait du carnet de Arun Bâî. Travaux à Confluxia et découverte de la Datasphère 2/2.

        Nous prenons peu d'équipements d'après les conseils de Will et touchons le cube permettant d'entrer dans la Datasphere. Si nous pouvons matérialiser des objets de la Datasphère à notre monde autant partir léger.

        L'espace et nos molécules se déforment pour se réorganiser sur un décor de lumières oranges et bleues, des flux de données circulent dans tous les sens. Yangus arbore la forme d'un quadrupède cyborg mécanique, Will a gardé sa silhouette mais des cubes et des glitchs iridescents le parcourt, Harmony irradie de lumières elle ressemble à un ange.

        Pour ma part je suis une sphère d'énergie pure absorbant la lumière et déformant légèrement l'espace autour de moi ce qui surprent les autres au moment où je parle enfin.


        Analysant les alentours nous repérons trois entités. Une fréquence instable et éthérée aux cordes vibrantes, une créature organique en mutation permanente et enfin une tête humaine avec le cerveau à découvert. Will touche des données flottantes, un gros bruit résonne atrocement comme une alarme incendie avant de se calmer.

        Nous nous concentrons pour aller vers la troisième forme, elle nous aspire par sa bouche.

        Nous atterrissons dans un cube doté de six passages, une créature mécanique nous scanne avant de disparaitre vers un des couloirs.
        Nous allons d'abord à l'opposé de la machine, suivons un conduit pour arriver à une grille d'aération. Notre exploration nous mène dans une ville avec un ciel holographique, des bâtiments transpercent le ciel. Des humains et des aliens se côtoient, des voitures volantes et une surabondance de publicités inondent notre vue.

        Nous finissons par être repérés comme intrus et partir aussi vite que nous étions venus.

        Nous tentons alors le conduit où la machine a suivi sa route. Nous arrivons dans une salle où quatre personnes (deux hommes ayant la trentaine, une femme et un petit singe) sont branchés à la nuque. La machine mille-pattes vient vers nous et nous demande de ne pas déranger la partie en cours.

        Après quelques questions nous comprenons que chaque couloirs représente un univers à lui tout seul et que possiblement les personnes branchées modèlent leur univers au bout de chacun des couloirs que nous avons vu précédemment.

        Le dieu de cette dimension se nomme Aoroute, nous nous engageons dans une porte en lévitation pour le trouver. Notre vision s'obscurcit, quatre créatures émergent des ténèbres. Des bipèdes dotés de pattes d'araignées. Nous discutons avec elles, ces créatures sont d'anciens explorateurs qui ont désobéi à Aoroute. Aoroute est une entité autoritaire qui souhaite l'obéissance totale de ses sujets, il ne se montre que s'il le désire.

        Devant cet échec nous rebroussons le chemin. Au moment de nous diriger vers la sortie, Harmony nargue en claironnant l'entité sur sa puissance ce qui le fait apparaître entre nous et la sortie.
        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Aoroute-partiel.png  Affichages :	0  Taille :		192,7 Ko  ID : 			875

        Jouer sur la susceptibilité d'une entité surpuissante pour la faire venir je n'y aurais pas pensé.




        Harmony explique notre dilemme, Aoroute est intéressé mais il considèrera notre offre seulement si nous détruisons une des deux entités que nous avons vu en entrant dans la Datasphère. Etanv ou EasyJeanne. Nous faisons mine d'accepter pour sortir au plus vite.

        Nous tentons l'entité composée d'oscillos, après un flash de lumière nous nous retrouvons dans un espace de données bleues et vertes. Les données vertes sont aspirées dans un tourbillon, elles semblent ralentir vers le centre du tourbillon. Les données au milieu du tourbillon ressortent aux extrémités. Nous finissons par déduire qu'une distorsion extrême agit au centre du tourbillon et qu'une gravité négative est présente aux pôles.

        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		EasyJeanne.png  Affichages :	0  Taille :		1,06 Mo  ID : 			876

        Ne pas s'approcher du centre pour survivre.


        Nous allons vers les données traitées, nous immerger dedans fait se matérialiser une forêt champêtre, des insectes bio-mécaniques travaillent à la lisière de la canopée. Des données flottent et sont acheminées vers l'extérieur de cet univers. Nous tentons d'interagir avec une d'entre elles, le décor se modifie à nouveau. Dans un espace froid et mécanique, une sphère avec des pinces manient et range des plaques holographiques dans des rainures. La sphère semble ravie d'avoir de la visite, elle se présente sous le nom de l'Archiviste. Il nous expose son quotidien, EasyJeanne est une entité joueuse qui s'amuse à bouger les affaires. Elle est puissante et énergivore pour palier à cela elle absorbe de temps à autre un voyageur pour alimenter ses ressources.

        Quand nous posons des questions sur Etanv l'archiviste le considère comme un fainéant paresseux et neutre. Nous proposons alors de rencontrer et nous allier à EasyJeanne. L'archiviste refuse et nous expulse de l'entité.
        Des démons d'Aoroute sont invoqués, nous les vainquons et acceptons à demi mot le marché avec Aoroute pour ne pas mourir et continuer notre route.

        Devant ces entités compliquées à gérer nous optons pour explorer la dernière faite de tentacules et de bouches. Un nouveau flash, cette fois-ci c'est une étendue d'eau avec des nuages de glaces et des vagues en 2D qui montent. Nous trouvons des objets avant de nous faire attaquer par deux barbares que veulent récupérer un livre que je viens de trouver. Nous les explosons en bouillie de pixels après avoir échoué à les résonner par la diplomatie.

        Notre voyage nous conduit jusqu'à une grotte dans un bloc de glace, un conduit où l'espace défile nous absorbe l'espace holographique derrière nous se referme.
        Dernière modification par Ravla, 22 avril 2022, 23h07.

        Commentaire


        • #19
          Rapport 1/2 de la partie de NUMENERA du 24/04/2022





          On change encore de lieu après ce portail qui nous a absorbés ailleurs dans la Datasphère, d'ailleurs nous avons toujours nos formes étranges.

          Nous sommes dans un paysage champêtre, on voit un ciel et un soleil, on entends un bruit d'eau au loin. Alors qu'on s'y dirige, Will remarque que sous l'herbe et les arbres, il n'y a pas de terre mais une sorte de peau, c'est tendu et très doux...
          Nous sommes SUR quelqu'un, il ne s'agit pas de végétation mais de ses poils !

          Ensuite on arrive sur une sorte de plage. On remarque dans le ciel des îles flottantes reliées entre elles par des sortes de vaisseaux sanguins. Une mer s'étend devant nous.

          Will constate que la mer ne semble pas composée d'eau, mais de BAVE ! En effet,c'est bien plus épais que de l'eau.

          Arun, qui est toujours sous forme d'une bulle noire flottante, prends de la hauteur pour observer les environs. Il voit de l'autre côté une montagne de chair, un furoncle géant. On va éviter d'aller par là... Il remarque aussi des sortes de cristaux verts au fond de la mer de bave, à plusieurs centaines de mètres du rivage où nous nous tenons. Mais comment s'y rendre, seul Arun peut voler...

          J'ai subitement l'idée géniale de couper un des "arbres" présents pour nous construire un radeau ! Mais au premier coup de hache, il se produit un tremblement de terre, qui nous renverse et nous blesse tous, et nous plonge ensuite dans une série de cauchemars : des visions de navires de guerre dans Confluxia, de tentacules dans nos têtes, de tripes à l'air...

          On revient à nous et j'essaie de voir si on pourrait aller dans la mer sans respirer, vu qu'on est dans un monde virtuel ça devrait aller... Encore une bonne idée, je m'étouffe dans la bave et me sens affaibli... Et oui Yangus, tu n'as pas ton armure !

          " Bon, j'arrête de proposer des trucs pendant un moment " dis-je, penaud.

          Arun décide d'aller voir plus près les cristaux verts engloutis en volant. Ils semblent être l'entrée d'une cité !

          Soudain, un diaphragme s'ouvre et un être uniquement composé d'une tête vaguement humaine d'une vingtaine de mètres en sort et parle à Arun...

          Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		showmewyg.jpg  Affichages :	1  Taille :		155,3 Ko  ID : 			884


          " Salutations. Que faites-vous dans ce domaine ?
          - On ne sait pas comment on est arrivés ici, ni où nous sommes actuellement, répond Arun.
          - Moi non plus. Je n'arrive pas à communiquer avec le maître de ces lieux.
          - Je me nomme Arun. Et vous ?
          - Trop de temps passés ici dans la Datasphère m'ont fait oublié mon nom. Les rares voyageurs m'appellent Léviathan. "

          Arun signale notre présence et propose de guider alors la tête géante jusqu'à nous.

          Depuis le rivage nous voyons les cristaux verts s'élever dans les airs, venir vers nous et rester sur le rivage (mais ça fait des kilomètres de long et de large ce truc ! ).

          Will note que la bave, à l'endroit ou j'avais plongé s'est jaunie et légèrement solidifiée, comme si elle était infectée...

          Nous nous présentons tous et nous échangeons avec Léviathan. On apprend que le Maître des Lieux sur lequel nous marchons ne communique que par pensées ou visions. On en a eu un aperçu, oui...

          Aussi, les îles au dessus sont peuplées d'insectes mais qui ne semble pas vouloir interagir. Léviathan à l'air de pas mal s'ennuyer ici. Il n'a pas l'air d'apprécier lorsque je propose de l'appeler affectueusement Lévi, on va éviter.

          Il nous demande si on veut boire : une table se matérialise devant nous, avec quatre tasses de thé. Nous buvons tous, et on se sent bien, trèès bien, un peu flapis... On voit alors les derniers évènements que nous avons vécus "sortir" de nos têtes et défiler à l'envers jusqu'à la grosse tête.

          " Vous cherchez donc une Intelligence Artificielle pour piloter un vaisseau ? Je pourrais faire l'affaire, dit Léviathan.
          - Demandez avant d'entrer dans nos têtes ! grogne Will. Mais pourquoi pas, oui...
          - D'accord ! s'exclame joyeusement Harmony.
          - Oui, de toutes les IA étranges rencontrées jusqu'à présent, c'est lui qui a le plus la tête sur les épaules !

          - Pffff, Yangus... Mais oui, c'est une bonne idée !"

          La tête se modifie et se matérialise à notre échelle sous la forme d'un humanoïde en cristal vert.

          Nous décidons enfin de partir de cette satanée Datasphère en emmenant Léviathan avec nous. On touche le cube et hop ! On est de retour chez Dame Vayss, enfin sous notre forme humaine !

          D'ailleurs Léviathan n'est plus un humanoïde de cristal vert, mais ressemble désormais à un squelette fantôme, flottant et portant un bâton.

          Dame Vayss examine la situation : " Ah, voilà ce que vous ramenez de la Datasphère ? Mmmmhh... Ce n'est pas une IA à proprement parler, mais il fera l'affaire pour piloter votre vaisseau."

          Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		timewraith.jpg  Affichages :	1  Taille :		60,3 Ko  ID : 			885



          Arun examine notre future IA qui n'est pas une IA : il s'agit d'un spectre temporel, une créature extra-dimensionnelle. Un être monomaniaque qui voyage entre les dimensions pour traquer et exterminer les paradoxes temporels et leurs auteurs.

          Pour Dame Vrayss, le marché est conclu : elle nous ferme l'accès à la Datasphère et a maintenant accès à notre vaisseau. Elle se propose de nous téléporter, nous demandons à apparaitre à l'extérieur de la ville près du vaisseau afin d'éviter de traverser Confluxia avec à nos coté un squelette fantôme...

          Une fois au vaisseau, Harmony et moi partons rapidement au bunker chercher l'Omni-érudit qu'Arun avait laissé là bas. On entend en ville des rumeurs à propos d'une attaque de Vralks, il faudra s'en occuper après.

          Dame Vayss connecte ce dernier au vaisseau, et Léviathan prend place dans la cuve qui contenait l'être sous forme gazeuse lors de notre première visite en ces lieux. Will fait remarquer que désormais on ne pourra plus produire de proto-matière.

          Dame Vayss va vaquer à ses occupations.

          Arun interagit avec Léviathan via l'Omni-érudit. Il cartographie les différents plans et traque les anomalies.

          Will et Arun décident de demander l'origine du vaisseau et de ses bâtisseurs. Il s'agissait d'une ancienne civilisation extraterrestre, qui s'est elle-même effacée de l'histoire et voyageant dans le passé ! Les extra-dimensionnels soniques que nous avions rencontrés avaient ensuite récupérer le vaisseau.

          Léviathan n'a pas pour priorité de réparer mécaniquement le vaisseau. Il se manifeste devant nous, à nouveau sous forme de visage, comme dans la Datasphère.
          " Il y a un problème. L'un de vous s'est rapproché de la Convergence. La Convergence peut déclencher une anomalie. "

          Nous nous dévisageons, et Will prend la parole :
          " C'est moi... Mais seulement pour mes recherches perso ! "

          QUOI !? Will est un traitre !?? Nous sommes pantois. Il nous raconte sa rencontre avec l'envoyé de la Convergence (voir rapport précédent). Ils ont accès à un générateur d'énergie illimitée, une sphère de Dyson !

          " J'ai... besoin des ressources de la Convergence, poursuit Will.
          - Mais où va votre allégence ? fulmine Arun.
          - Il faut chosir Will, Confluxia OU votre soif de connaissance ? dis-je.
          - J'ai des... mmmh... obligations supérieures...
          - Racontez-nous tout, le somme Hamony.
          - Bien... Vous avez des parents ? Moi non. Je n'en ai jamais eu. J'ai été conçu dans et par la Cité-Usine 08Gtdftdf(bzzz), dans le but unique de palier à la techno-dégénérescence de la ville. C'est ma raison d'être. (Harmony et moi échangeons un regard : on ne pige rien à ce qu'il dit...)
          - J'ai rien compris ! dit-elle. Mais bref, il doit avoir un moyen d'aider votre ville natale sans l'aide perfide de la Convergence !"
          Léviathan, qui est dorénavant la voix du vaisseau, nous dit " Ceci pourrait vous aider. " alors qu'apparaît un hologramme d'une immonde bestiole, une sorte de tumeur sur pattes. Il fait la taille d'une grande ville, et possède sa propre conscience. nous dit le vaisseau. " Le Biophage permet d'aller n'importe où, et matérialise les désir. Si l'on accepte ses règles."

          Will préfère cette option que de traiter à la Convergence.

          On décide de ne pas l'enfermer et de l'aider dans sa quête.
          Dernière modification par LoWiK, 28 avril 2022, 15h56.

          Commentaire


          • #20
            Rapport 2/2 de la partie de NUMENERA du 24/04/2022






            Pour Arun et Will, il nous faudrait accéder au monde où Arun avait faillait périr (et où je l'avais sauvé in extremis) car c'est un ordinateur géant qui pourrait nous aider à faire une base de données.

            Après toutes ces révélations, on entend une énorme déflagration, et lorsqu'on sort du vaisseau, on entend des cris et nous voyons des flammes provenant de l'ambassade gaïenne à l'extérieur de la ville. On s'y précipite : l'arbre des Gaïens est rasé ! Tous les Gaïens et la quasi-totalité de leurs suivants sont morts, c'est affreux...

            Des témoins racontent qu'un éclair gigantesque est descendu du ciel et a tout rasé.

            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		thunder tree.jpg  Affichages :	0  Taille :		48,7 Ko  ID : 			887





            Arun vole au dessus du cratère encore fumant et détecte quelque-chose. Avec l'aide de l'Omni-érudit il conclut qu'un portail dimensionnel s'est ouvert (il en sent les résidus), a frappé les Gaïens et s'est refermé.

            Il y a beaucoup d'agitation en ville, les gens accusent l'Ordre du Vrai ! Les suiveurs des Gaïens rescapés font preuve de méfiance, la tension est palpable lorsqu'Harmony demande un rassemblement en ville pour éclairer la ville. Elle soigne les blessés, parle de son culte, rassure les gens en disant que ce n'est pas causé par l'Ordre du Vrai avec qui nous sommes en bon termes, et qu'une enquête va être ouverte afin de trouver les coupables de cet acte odieux. Son discours, comme toujours, semble rassurer les Confluxiens.

            Nous allons enfin nous reposer.

            ---

            Plusieurs jours après, on vient nous avertir qu'un attentat vient de se produire dans les bas quartiers. Une auberge a explosé. Nous nous y rendons tous les quatre.

            Will est formel en observant les restes de la chambre : " C'est un Cypher qui a fait ça ! "

            La chambre qui a explosé était occupée par un certain O Sandy, un marchant d'après l'aubergiste. Il avait beaucoup d'argent mais bizarrement personne ne sait ce qu'il vendait... En fouillant son corps et la chambre nous ne trouvons rien d'intéressant.

            Harmony questionne les gardes et finit par en dénicher un qui a fait plusieurs rapports sur cet homme qu'il trouvait louche... On nous fait une description physique, et Will reconnait l'envoyé de la Convergence venu le voir précédemment !

            Je propose d'aller voir les registres de la garde pour voir quels soldats se seraient éventuellement enrôlés lors de l'arrivée du marchand en ville, et voir si l'un d'eux n'était pas présent à l'auberge avant l'explosion, au cas où...

            Arun s'étonne : " Mais... Yangus... C'est une bonne idée ! " Je ne pensais pas qu'elle étaient aussi rares, mais bon...

            On en trouve un qui correspond, on commence à l'interroger, on lui demande s'il a vu quelque-chose, et il nous dit que l'homme assassiné rencontrait quelqu'un de louche... Quand on lui demande de nous le décrire, il nous dresse un portrait de Will... Il se fout de nous !

            Nous décidons d'emmener le soldat dans l'atelier de Will, dans la machine qu'on avait utiliser pour visiter mes souvenir pour mon clone Yungas. Le soldat accepte étonnamment, convaincu par Harmony. Il se place donc de son plein gré dans l'invasive machine. Will lance le scannage de ses souvenirs, et voici ce qu'on apprend :

            C'est bien lui qui a placé le Cypher sur la porte d'O Sandy !
            O Sandy est bien celui qui est entré en contact avec Will, le soldat l'avait suivi ce soir là !
            Il n'est pas responsable de l'attentat contre les Gaïens mais est extrêmement satisfait lorsque ça se produit.
            Et surtout... Il fait parti des services des renseignements de l'Ordre du Vrai !

            Il vient d'ailleurs de leur envoyer un rapport disant que Will s'était rapproché de la Convergence... Aïe aïe aïe, c'est pas bon pour nous ni pour Confluxia tout ça !

            Will décide alors de fouiller la pire honte de l'homme afin de pouvoir le faire chanter, mais dans sa précipitation sa maladresse légendaire fit encore des sienne : la machine bugue et crame le cerveau du pauvre soldat, qui s'étend là, raide mort... Merde !

            On se sépare en deux groupes : Will et Arun vont fouiller sa chambre à l'auberge, et Harmony et moi allons fouiller ses quartiers à la caserne de la garde. Nous n'y trouvons que du papier vierge, une épée personnelle et des vêtements... On retrouve les autres, ils avaient trouvé des preuves mais elles ont pété à la face d'Arun, lui brûlant le visage d'acide. Harmony le soigne mais il restera défiguré...
            Je questionne les gardes à propos de l'espion : il ne se mêlait pas aux autres, mais rencontrait régulièrement un marchand dont on me fait la description. Ce marchand est parti depuis peu, un ou deux jours, vers Charmonde ! La capitale de l'Ordre du Vrai !? Oulala , c'est pas bon !

            On décide d'emprunter les véhicules volant en forme d'insectes au marchant habituel, il accepte contre un Cypher de grande qualité à lui fournir à notre retour.

            À toute berzingue nous volons, en quelques heures nous apercevons le convoi du marchand ! Il est composé d'une tortue géante, avec une tente sur sa carapace, et accompagné de trois gardes armés de lances, et de trois autres armés de fusils.

            Alors qu'on s'approchait sans armes sorties et pour discuter, le marchand sort de la tente et dit aux gardes de nous attaquer, tout en sortant lui aussi un pistolet !
            Le combat s'engage...

            Will qui avait fusionné un Cypher à son bras peut maintenant tirer des rayons qui, s'ils touchent l'ennemi, le paralyse pendant une minute ! C'est bien utile, surtout qu'il réussi son premier tir et immobilise l'odieux marchand, qui venait de hurler à ses troupes : " Tuez Harmony ! C'est l'occasion rêvée ! "

            Justement, Harmony commence par lancer un Cypher qui explose sur le groupe de soldat, faisant beaucoup de dégâts !

            J'effectue un superbe saut (j'en suis moi-même étonné, mais les menaces à l'encontre d'Harmony m'ont aiguisé les sens), atterri sur la carapace de la tortue juste derrière le marchand, place mon épée sous sa gorge et ordonne aux six soldats : " Lâchez vos armes et rendez vous, ou je lui tranche la tête ! "

            Arun attend de voir leur réaction... Et ils ne rendent pas les bougres ! Certains attaquent Harmony et d'autre me tirent dessus malgré tout. En plus leurs armes sont des fusils à énergie sonique contre lesquelles mon armure ne peut rien ! J'encaisse tant bien que mal... En essayant de sauter de l'autre côté de la tortue pour être protéger des tirs ennemis en emportant le marchant avec moi, je me gaufre lamentablement au sol et le marchand valdingue et s'écroule un peu plus loin, toujours immobilisé. Quelle nouille !

            Will continue à en immobiliser certains, ça aide bien son truc ! Arun enchaîne les ésotéries et son Flash d'énergie pure fait des dégâts dans leurs rangs, et Harmony, bien amochée par les attaques ennemies court se cacher en hurlant : " Vas-y Yanguuus, défooonce-les ! "

            Regonflé à bloc, je charge et enchaîne les attaques, et à nous tous nous en venons enfin à bout. Leurs fusils soniques ont bien fait mal, je tiens à peine debout et Harmony est mal en point !
            On fonce sur le marchand, on l'attache et on lui vide les poches avant que la paralysie se dissipe.

            Ensuite nous l'interrogeons, on comprend vite qu'on ne pourra rien en tirer, Harmony me fait signe en passant le doigt sur sa gorge et j'achève le sale type.

            On fouille également la tente et les soldats. Le butin est abondant : 1200 shins qu'on se partage, le pistolet sonique qu'avait le marchand (Arun le prend) et les trois fusils soniques (j'en prend un, c'est bien puissant, et Harmony en prend également un en disant qu'elle va s'entraîner à l'utiliser afin d'être plus utile en combat) et trois Cyphers : une gélule permettant un saut dans le futur de quelques minutes (à ne pas utiliser dans le vaisseau, Léviathan ne serait pas très jouasse), une gélule qui permet de créer un clone (mais une coquille vide), et un disque ventriloque qui permet de déporter sa voix (Will le prend pour se le greffer plus tard). Pas mal tout ça !

            Harmony trouve des lettres, et notamment les rapports du garde-espion pour l'Ordre du Vrai ! Tout y est, le rapprochement de Will avec la Convergence, l'ordre pour le soldat de tuer l'homme de la Convergence en question, ça nous fera des preuves !
            Il est bien précisé que ce n'est pas l'Ordre du Vrai qui est à l’origine de l'attaque contre les Gaïens mais que pour eux c'est un coup de la Convergence.

            On ramasse tout, en enterre les tonneaux et marchandises aux alentours pour faire croire à une attaque de bandits, Harmony nous soigne, on panse nos blessures et on rentre sur Confluxia.

            Harmony fait un discours pour rassurer la population et expliquer que la Convergence est responsable de l'attaque des Gaïens, que tout va bien avec l'Ordre du Vrai, et que le responsable de l'attentat de l'auberge à été trouvé et interpellé mais qu'il est accidentellement décédé pendant l'interrogatoire. Il a d'ailleurs été enterré en suivant les préceptes de l'Ordre du Vrai.

            Pour ce qui est des rumeurs d'attaque des Vralks, nous faisons monter des postes de gardes dans les montagnes afin d'être au courant le plus tôt possible en cas de mouvement de troupes, et d'être préparés au mieux.
            La tension palpable des derniers jours en ville semble redescendre.

            On va prendre un repos bien mérité, avant de se préparer à retourner dans l'étrange dimension-ordinateur du vaisseau... et bien d'autres péripéties, à n'en point douter !
            Dernière modification par LoWiK, 28 avril 2022, 16h12.

            Commentaire

            Chargement...
            X