Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[RAPPORT] Numenéra : Explorateurs du Neuvième Monde

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [RAPPORT] Numenéra : Explorateurs du Neuvième Monde

    Joueurs :

    Lowik – Yangus
    Gorath – Harmony
    Raziel – Elsie
    Cauhein - Will Burader
    Ravla – Arun Bâî




    L'Ordre du Vrai apporta la technologie et les soins grâce aux Numenéras. Il fut un temps ou la science et le raisonnement étaient mis en avant dans cet ordre. Mais comme tout ordre en position de force, ses membres finirent par maintenir une logique mystique auprès de la population afin de maintenir leur influence.


    Une faction dissidente s'éleva sous le nom de la Convergence. Cherchant le profit à travers les technologies.


    Afin de combattre les Gaiéens - des hérétiques qui adulent les esprits- les dirigeants de Charmonde envoyèrent Yadon, un prêtre de l'Ordre du Vrai ainsi que ses adeptes et des pèlerins pour créer un avant-poste. Au confluent des rivières Tithe et de la moindre rivière Haze près du Riage Noir la colonie fut baptisée Confluxia.


    Un temple, un atelier et quelques maisons en tôles furent construites donnant un air de bidonville à ce début d'agglomérations.
    Le prêtre Yadon s'entoura de personnalités nécessaires à la gestion de la colonie.


    Will Burader, le bricoleur de la communauté sortit avec des bûcherons afin de quérir du bois. Malencontreusement un lézard sauvage de grande taille les attaqua. Will contre attaqua, un rayon fusa de sa main et tua le reptile, mais le mal était fait. Un des bûcherons avait une sale blessure à la jambe et le moral des ouvriers baissa.

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		will-burader.png  Affichages :	16  Taille :		341,7 Ko  ID : 			592

    Will Burader, Wright mécanicien améliore la chair avec des implants.



    Heureusement une femme du nom de Harmony soigna le blessé. Yadon se méfiait d'elle et de ses pouvoirs, mais ses compétences étaient inestimables pour la survie de tous. Après une réunion au temple avec Yadon sur les objectifs de la colonie (sécuriser un site de ressources) chacun rentra chez soi.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Harmony.png  Affichages :	14  Taille :		366,1 Ko  ID : 			593

    Harmony, Arkus indiscrète qui accomplit des miracles



    Will surprit chez lui une femme à la peau d'ébène qui se présenta sous le nom de Mnoma. Elle l'avertit que la colonie était sur le territoire de la Convergence et qu'ils allaient venir se servir en humains comme ressources pour un de leur artefact, le Bi lou cha zili. Cet artéfact destructeur serait dans une forteresse se nommant le Sanctuaire du Scorpion.


    Suite à ces informations elle révéla à Will Burader qu'elle n'était pas humaine mais inorganique. Une inorganique travaillant avec l'organique et qu'il n'était pas dans son intérêt que la Convergence interfère dans la communauté. Bien qu'elle se méfiait de Yadon aussi. Will refusa de collaborer avec elle, la femme disparut face à ce refus. Il chercha Elsie une exploratrice et Yangus un guerrier pour les mettre au courant.
    Mnoma loin d'être partie de l'atelier les écouta attentivement avant de s'échapper en volant un procédé didactique pour parler différentes langues.

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Elsie.png  Affichages :	13  Taille :		530,0 Ko  ID : 			594

    Elsie, Delve curieuse qui voyage à travers le temps

    Elsie, Yangus et Will se dépêchèrent de rejoindre le temple afin de tout rapporter à Yadon. Ce dernier s’inquiéta au plus au point des dernières nouvelles. La Convergence était dangereuse. Ils sont connus pour avoir trois sanctuaires. Le Santuaire du Vide, le sanctuaire d'Or et le Sanctuaire du Scorpion. Pour lui la Convergence n'est qu'un ramassis de scientifiques dégénérés ayant plus à coeur le profit et le fonctionnement des numenéras que le bien-être de l'humanité.
    Il se rappela que Mnoma habitait au sud de la communauté et qui lui arrivait de réparer des objets. Yangus rassembla les quatre personnes en qui Yadon avait le plus confiance avant d'aller chez Mnoma et de casser la porte d'un bon coup de pied.

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Yangus.png  Affichages :	13  Taille :		247,0 Ko  ID : 			595

    Yangus, Glaive fort fusionnant la chair et l'acier



    La maison était rempli d'un fatras d'objets en tout genre, mais aucune trace de Mnoma. Une cage à oiseau vide, des tubes en cuir, des plans complexes de numenéra et des messages furent trouvés.


    Les messages dans une écriture manuscrite disaient " Si ce plan marche, Bi lou cha zili nous rendra plus fort." ainsi que " Plus simple de voyager vers le Sanctuaire du Vide."


    Will trouva un cypher pouvant téléporter des personnes, mais il le cassa en tentant de le programmer.


    Parmi l'amas d'objets, Arun -ce qui pourrait le plus se rapprocher d'un magicien d'une quarantaine d'années- trouva trois cyphers qu'il ramena chez lui afin de les examiner. Son premier essai se conclut par une boule qui explosa au contact du sol, pour le deuxième objet il reconnut un injecteur avec son anti-venin et pour le troisième objet ne sachant pas de quoi il s'agissait il l'apporta à Will.

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		ArunAvatar.png  Affichages :	13  Taille :		582,0 Ko  ID : 			596

    Arun Bâî, Nano à forte volonté contrôlant la gravité

    Will reconnut un implant de peau pouvant protéger temporairement du froid. Arun lui offrit en guise d'excuse pour un incident récent. Le bricoleur démonta les pièces pour d'autres utilisations avant de s'implanter un cypher lui permettant d'avoir de meilleures connaissances en géologie et climatologie pour les prochaines quarante-huit heures.


    Le groupe se rassembla avec Yadon, si une attaque devait survenir, cela serait sûrement au Nord ou à l'Est du côté du Riage Noir. Le temps pressait, il allait falloir se défendre et vite.
    Dernière modification par Ravla, 13 mars 2021, 12h23.

  • #2
    Le début de la gloire Si tu veux des illustration je peux essayer d'en extraire des scénarios et les poster
    La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
    Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

    Commentaire


    • #3
      Super rapport. En plus le premier, c'est souvent le plus compliqué !

      Commentaire


      • #4
        Merci beaucoup !! Pour ce rapport il y a pas mal d'illus mais si tu as des illustrations pour les prochains rapports que je ferais, je veux bien Archane ^^ !

        Commentaire


        • #5
          ok je te sortirai ça
          La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
          Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

          Commentaire


          • #6
            Rapport 1/3 de la partie de NUMENERA du 25/04/2021



            Une quinzaine de jours de plus tard...

            La communauté essaye tant bien que mal de se préparer. Il y a toujours des disparitions, mais bien moins qu'avant, et surtout qui semblent moins " organisées." Des barricades de fortune ont été construites au nord. J'ai enseigné les rudiments du combats à tous ceux qui le pouvaient.
            Cela ne sera pas d'une grande efficacité en cas de grosse attaque sur Confluxia mais c'est un début !



            Yadon nous convoque, Arun, Elsie (qui ne répond pas à l'appel), Harmony, Will et votre serviteur Yangus. Il a une mission pour nous.
            Enfin, un peu d'action !

            Il y a, au nord de Confluxia, une zone sans vie qui pousse, que de la terre sur laquelle se trouvent des restes humains, des corps mutés, des bouillies de cadavres se baladant...
            Yadon veut que l'on aille exploré cette zone afin de voir de quoi il en retourne, afin de savoir s'il faudra appeler les Chevaliers Anguléens, s'il y a des mutants.

            " Établissez le niveau de menace de cette zone au nord, à deux jours de marche. J'espère que vous ne tomberez pas sur un nid de mutants... Si c'est le cas, trouvez-en la cause et détruisez-la."

            On fait le point sur les compétences et équipements de chacun, et on décide d’aller voir l'éclaireur Jonas qui a repéré la zone lors d'une expédition près de la Lueur.
            Harmony le fait sursauter, il est sur les nerfs, le bougre !

            Et pour cause, il nous détaille ce qu'il a pu constater : une frontière nette, ou l'herbe, les broussailles et toute vie disparaissent nettement, ne laissant que de la terre battue.
            Et surtout il a vu des plusieurs choses étranges : un bras qui "marchait" tout seul, deux torses reliés ensemble qui se déplaçaient sur les mains, une étrange machine qui arpentait la zone, un " Accélérateur."

            Yadon me prête pour cette mission une sphère lumineuse volante que l'on peut activer ou désactiver sur commande, ça sera surement utile !
            Il insiste bien sur le fait que c'est un prêt...

            Will active son Cypher qui lui augmente ses connaissances en biologie, géologie et perception. On est prêt pour le départ, c'est parti !

            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Carte copy.png  Affichages :	0  Taille :		1,08 Mo  ID : 			653
            Partons explorer le nord !


            On quitte la ville, enfin le camp de fortune et future ville j'espère !
            Certains remarquent que pas grand chose ne pousse dans les champs environnants, c'est trop aride, et ce n'est pas le comportement habituel du sol.
            Will analyse une pousse : son verdict est sans appel, en effet, quelque-chose semble drainer l'énergie des plantes ainsi que la vitalité des gens.

            Il est vrai que les villageois de Confluxia et même Yadon paraissaient apathiques, paresseux... Voilà qui est des plus inquiétant.
            " Il faut plus qu'un cypher pour faire cela. " dit gravement Arun.

            Au bout d'un jour de marche, nous arrivons à la frontière sans végétation.
            La délimitation est nette, la terre est sèche et dure, et nous n'y laissons pas d'empreintes.
            Une lumière semble visible au loin.

            C'est alors que Will entends une voix dans le sol...
            Je creuse avec ma hache, qui se plante dans une tête, qui sort de terre accrochée à la hache ! Et se met à nous parler !

            Il s'appelait Norb, un explorateur en quête de richesse, mais qui n'a trouvé que des problèmes...
            Il a suivi la lumière que l'on perçoit au loin, ce qui l'a mené à une dimension de pur chaos, " l'enfer " comme il le dit.
            Puis il s'est retrouvé à n'être plus qu'une tête, toujours conscient et "vivant" si l'on peut dire...
            Ensuite il s'est péniblement déplacé jusqu'ici en mordant le sol, quand une créature l'a enterré où on l'a trouvé.
            Enfin, il nous prévient de faire très attention à un monstre horrible errant dans la zone, un amalgame de corps cousus, très dangereux et véhément d'après lui.

            Décidant d'abréger l’existence de cette abomination de la nature et de mettre fin à son tourment, je coupe la tête en deux.
            Les yeux continuent de bouger !
            Je la découpe frénétiquement et finit par l'écraser avec mes pieds, ne laissant de ce pauvre Norb qu'une infâme bouillie.
            Dont certains petits bouts continuent à se mouvoir encore... J'essaie de tous les écraser.

            Après cette tragique rencontre, j'ai l'idée de planter un repère sur la zone de délimitation entre l'herbe et la zone morte sans végétation, afin de constater lors de notre retour si la zone s'étend.

            La nuit tombe, on décide de se reposer sur place en montant la garde à tour de rôle.
            Lors du mien, je repère l'Accélérateur qui rode autour du camp, mais sans s'en approcher.
            Je garde les yeux sur lui, et il me semble que les "yeux" de cette machine sont braqués sur moi, et elle semble se mettre en posture défensive.
            C'est au tour de Will de monter la garde, je le préviens de surveiller l'Accélérateur, et vais me reposer.

            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Accelerateur copy.png  Affichages :	0  Taille :		471,2 Ko  ID : 			654
            L'Accélérateur


            On se fait tous alors réveillé par un tremblement de terre !
            Une secousse sous nous, dont finit par émerger un pylône de dix mètres de haut...

            Arun l'examine et nous livre ses conclusions : ce n'est pas la cause de l'état de la zone, juste un avertissement datant d'une ancienne civilisation.
            C'est parfaitement inoffensif, nous rassure-t-il. Il doit y en avoir plusieurs qui délimitent une zone.
            Arun note l'emplacement du pylône sur la carte.

            On décide de se recoucher et de finir la nuit.

            Le lendemain matin, après avoir remarqué qu'il n'y avait ni rosée ni humidité dans l'air, nous nous préparons et repartons en route.
            De plus en plus de bouts de corps jonchent le sol, on remarque plusieurs aberrations dont nous avait parlé Jonas.
            La lumière au loin ressemble à une aurore boréale orangée.
            C'est alors qu'on finit par tomber sur un énorme Amalgame qui émerge du sol ! Il se dirige vers nous, très lentement.
            Le gros socle bleu semble être son œil.

            Arun le vise et tire une flèche, qui ricoche sans le moindre effet sur l'hideuse créature !
            Harmony comprend que la créature est très lente, et qu'elle est mue par plusieurs cerveaux, résultant d'une mutation.
            Soudain en faisant un saut en balancier, l'Amalgame se rapproche d'un coup !
            Nous décidons de fuir vers la lumière. Elle arrête de nous poursuivre mais reste à distance...
            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Amalgame copy.png  Affichages :	0  Taille :		463,8 Ko  ID : 			655
            L'Amalgame


            Un flash de lumière fulgurant nous aveugle alors...

            Après un temps on finit par ouvrir les yeux et par constater que l'on se trouve dans un nouvel endroit.
            Sur un disque avec un pylône central, entourés de brouillard, avec d'autres disques au loin.
            Un homme est assis au bord d'un des disques au loin, assis et bougeant la tête de manière régulière et inquiétante.

            Une fine poutrelle d'une trentaine de centimètres part du disque dans le brouillard. Je sors ma corde afin qu'on la tienne tous, et on avance précautionneusement sur la poutrelle en file indienne.
            Plus on avance, plus on remarque des vêtements, du sang et des restes humains...

            Je me rappelle alors du prêt de Yadon, et allume la sphère lumineuse volante.
            On y voit bien mieux !
            Malheusement, des créatures insectoïdes nous remarquent instantanément, et nous foncent dessus !

            Surpris, Will et moi tombons alors dans le vide !
            Cependant à 3 mètres notre chute se stoppe, comme s'il n'y avait plus de gravité...
            C'est au tour d'Harmony de choir de la poutrelle alors qu'elle essayait de nous faire remonter à l'aide de la corde.
            Tant pis, on se défendra même hors sol !

            J'explose une des créatures d'un puissant coup d'épée à deux mains, pendant qu'Arun a la bonne idée de nouer la corde à la poutrelle.
            Harmony tire sans succès ses fléchettes, mais Will en tue une à l'aide de son rayon.
            La dernière rate son attaque à mon encontre, que je tue au corps à corps.
            Je récupère un stylo qui sort de son "ventre" quand elle explose.
            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		insects.jpg  Affichages :	0  Taille :		115,5 Ko  ID : 			656
            Sales bêtes !



            Harmony me soigne, ses talents sont bien pratiques.
            Heureusement que ces sales insectes n'étaient pas résistants !

            Nous remontons tous sur la poutrelle, et je tends le stylo à Will : il s'agit d'un stylo à encre invisible, qui ne se révèle que quand la température baisse.
            Je lui laisse, ça pourra lui être utile pour garder secret ses plans lorsqu’il travaillera sur ses cyphers.

            On reprend notre avancée, et l'on arrive vers une grande plateforme.
            On y voit des campements et des gens proches d'une sphère métallique géante (de près d'un kilomètre et demi de large).
            Il y a comme des alvéoles noires sur la sphère...

            Subitement la gravité change et nous attire vers la sphère !
            Mais Harmony et Arun remarquent des prises sur les cotés de la poutrelle qui nous aident à descendre en douceur.

            Nous arrivons alors devant trois hommes extrêmement sales, équipés d'armes sommaires en os et parlant un langage commun primitif :
            " Vous, suivre nous ! Chef veut vous voir ! "

            Commentaire


            • #7
              Rapport 2/3 de la partie de NUMENERA du 25/04/2021







              Nous décidons de les suivre, jusqu'à leur campement situé sur la sphère.
              Sur la sphère se trouve une épaisse couche de poussière de trente centimètres, dans laquelle *splach* se meuvent des larves qui se semblent *splach* se nourrir de la poussière.
              Dur de ne pas en écraser certaines vu la visibilité.

              Le campement en question évoque plus une déchetterie agglomérée, avec une palissade de fortune.
              Confluxia paraît développée à côté !

              Il y a cinq autres hommes, ainsi que leur chef : un obèse aux dents pourries et aux cheveux gras...
              Il me fixe et commence à se masturber frénétiquement ! Il se présente :
              " Je suis Mugrum ! Chef de cette civilisation ! "

              Tout en continuant son onanisme, l'abject personnage poursuit :
              " Nous avons besoin de soldats. Si vous me jurez fidélité, vous pouvez rester ! "

              Rejetant de suite cette éventualité, Harmony prend alors la parole, et use de toute sa force de persuasion et son aisance oratoire à l'attention des autres hommes.
              Elle conclut par :
              " Messieurs, vous ne comptez pas rester au service de cet écœurant vieux porc ! Au lieu de vous libérer !? "

              Un homme s'approche alors de l'odieux chef, et le tue d'un seul coup de hache, avant de lui cracher dessus et d'exulter :
              " Ah ! Depuis le temps que je rêvais de faire ça ! "

              Et une bataille générale éclate instantanément entres tous les membres de cette triste communauté.

              Nous profitons du chaos pour s'éclipser. Harmony remarque alors une femme prisonnière dans une cage que je brise d'un coup de hache.
              " Suivez moi ! Fuir ! " s'exclame-t-elle dans un commun approximatif.

              Elle cours, fouille dans la poussière du sol, tire sur quelque-chose qui ouvre une des alvéoles de la sphère.
              Nous l'y suivons, et nous retrouvons à l'intérieur de la sphère, qui est un labyrinthe.

              Enfin au calme, elle se présente : elle se nomme Gléa, "coureur" de sa fonction, ce sont les personnes qui parcourent la sphère afin d'en trouver les ouvertures.
              Elle est originaire du neuvième monde elle aussi. Les hommes que venons de laisser sont des cannibales, ils ont mangé toute sa tribu, et elle allait être la suivante.

              Nous partons explorer la sphère : on descend dans une écoutille et on arrive dans une pièce au plafond et au sol rouillés.
              En la traversant, nous réalisons qu'il ne s'agit pas de rouille mais d’innombrables mites ! Nous accélérons, je suis le seul de la troupe qui se retrouve plein de mites.
              C'est extrêmement dérangeant, je comprends vite que jusqu'à ce que je puisse me changer et me laver convenablement, je serai gêné dans la plupart de mes actions...
              Et merde !

              La salle d'après est empoisonnée, mais Will la purifie avec un de ses cyphers.


              La pièce suivante comprend trois sorties : deux sur les cotés et une qui s'enfonce vers le centre de la sphère.

              C'est alors que nous remarquons que nous mutons !

              Arun a deux petits pseudopodes qui lui poussent sous les bras, qui peuvent s'étirer jusqu'à atteindre la longueur de ses bras !

              Harmony voit deux pédoncules apparaître dans son dos, chacun muni d'un œil à son extrémité ! De plus, elle se retrouve immunisée au poison.

              Will se retrouve doté de deux articulations supplémentaire aux bras !

              Quant à moi, je remarque que mon équilibre s'est amélioré drastiquement ! Chouette !
              Mais je finis par également remarquer que c'est quatre tentacules d'une trentaine de centimètres qui germent sur mon front...
              Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		angustentaculed.png  Affichages :	7  Taille :		366,4 Ko  ID : 			658
              Youpi !




              Autant les autres peuvent camoufler leurs mutations, mais cette saloperie sur la tête ça risque d'être compliqué à cacher à Yadon et aux habitants de Confluxia...
              Bon déjà tachons de sortir de cet enfer vivants !

              On prend la sortie du bas, qui donne sur une nouvelle salle.
              Une machine de nettoyage arpente la pièce, équipée d'aspirations, de balais mais aussi de scies ! Elle arrive sur nous et nous attaque...
              Mais quel enfer !

              Arun lance un de ses cyphers, des filaments métalliques barbelés jaillissent sur l’automate nettoyeur.

              J'esquive une attaque, et lui assène un coup d'épée.
              Will lui tire dessus avec son rayon pendant qu' Harmony analyse l'appareil.

              Aïe !
              Elle m'a bien touché cette fois-ci !
              Je sens que la blessure s'infecte... Je la perce de mon arme, pendant d'Arun rate flèche sur flèche...

              Aaaargh, elle m'a eue à nouveau, je suis vraiment mal en point là, à deux doigts de la mort...
              Merde les gars, allons-y !

              Oui ! Will l'a achevé d'un tir de rayon ! Bien joué !

              C'était juste...

              Heureusement Harmony nous soigne tous, et Will prend un moment pour me réparer, en effet il n'y a pas que ma chair qui a souffert lors de ce combat...

              Ensuite Will décide de fouiller les restes du nettoyeur : il y trouve des pièces, des pierres rouges qui s'avèrent être des Craies Inusables...
              Entre ça et le stylo, il aura de quoi écrire !
              Il déniche également cinq unités de Tissu Intelligent, un Liquide de Pureté (un cypher anti poison) qu'il donne à Arun.

              C'est alors que je me rappelle que j'en possède un identique ! Je décide de l'utiliser pour me débarrasser des mites.
              Cela fonctionne ! J'aurais aimé y pensé plus tôt, avant le combat ! Quel idiot !

              On décide de passer la nuit dans cette pièce, qui est propre grâce au travail de la machine mortelle.
              .
              Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		the_vacuum_monster_by_reverendtimothy_d4903b9-fullview.jpg  Affichages :	7  Taille :		92,5 Ko  ID : 			659
              Image non contractuelle




              Le lendemain, bien remis de nos émotions, nous descendons une nouvelle écoutille, qui donne sur une conduite qui descend à bien cent cinquante mètre à vue d’œil.
              On s'aide de la corde pour descendre.
              Au fond de la pièce se trouve une grille éventrée à taille humaine...
              " Quelqu'un est déjà passé ici. " observe quelqu'un.

              La grille nous fait entrer dans une salle sphérique gigantesque, et dont la gravité nous tire vers l’extérieur de la sphère !
              Il y a un grand pilier noir au centre de la sphère, avec un escalier en colimaçon autour. Un complexe réseau d’échafaudages englobe la sphère, avec plein de disques qui s'allument par intermittence...

              On remarque et on se dirige vers une double porte métallique dans le pilier, qui est ouverte d'un coté.
              Elle donne sur un puits, avec des câbles au plafond. Tous sont rompus sauf un.
              Au sol se trouve une échelle qui descend dans le puits.

              Comme nous n'en voyons pas le fond, j'ai l'idée d'allumer à nouveau la sphère volante de Yadon !

              Nous apparaît alors une affreuse bestiole, qui surprise par la lumière nous attaque !
              Décidément elle porte la poisse cette lumière, c'est pas possible !

              " Ce n'est pas une créature du neuvième monde ! " nous crie Harmony.

              Will tire son rayon, Harmony ses fléchettes, Arun ses flèches et lui fait tâter de sa rapière.
              J'achève cette horreur qui tombe au fond du puits, une soixantaine de mètres plus bas. Beau travail d'équipe !
              ​​​Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Ravenor copy.png  Affichages :	7  Taille :		221,3 Ko  ID : 			660
              Le Ravenor




              Nous descendons sans encombre par l'échelle.
              Au fond se trouve deux portes latérales, l'une endommagée et ouverte. On emprunte un long couloir d'une trentaine de mètres, de six mètres de haut et de large.

              Il y a trois silhouettes humaines identiques, immobiles.
              Une sphère nous fonce dessus, nous balaye avec un rayon rouge, puis une alarme se déclenche !

              Les silhouettes s'activent, ce sont des automates de défense, qui engagent le combat !

              Après un long et laborieux combat, étant donné la résistance aux coups des machines, compensée heureusement par leur lenteur et imprécision, nous finissons par en venir à bout...

              Will fouille leurs débris, et trouve : un masque qui donne à son porteur une haleine mentholée (j'aurais préféré quelque-chose qui enlève les tentacules de mon front! ) ainsi que deux cyphers : une pilule qu'il donne à Arun, et un Bâton de Nausée qu'il donne à Harmony.
              Dernière modification par LoWiK, 16 mai 2021, 17h40.

              Commentaire


              • #8
                Rapport 3/3 de la partie de NUMENERA du 25/04/2021




                On remarque une échelle qui mène plus profondément dans le pilier.
                On débouche sur un couloir avec une arche au bout, avec un puits à nouveau. Le plafond est à six mètres, une lumière à mi-hauteur nous permet de remarquer des câbles qui pendent.
                Tout en bas on distingue quelque-chose d’écrasé.
                J’allume la lumière, cette fois ci aucune saloperie sortie d’une dimension infernale en vue !

                Une échelle permet de descendre, une trentaine de mètres jusqu’en bas. Tous les cinq mètres environ, une porte se trouve à coté de l'échelle.
                Nous descendons les uns après les autres, j’ouvre la voie. Les portes sont fermées, sans serrures ni poignées. Juste une fente au milieu, d’où nous parvient une légère lumière.

                À chaque porte,j’essaie d’ouvrir,je frappe, mais rien à faire.
                Cependant,à la cinquième,lorsque je frappe,on entend un étrange et dérangeant bruit de succion... Qui n’est pas sans rappeler l’affreuse bête combattue précédemment.
                Nous continuons la descente.

                Arrivés au sol, sur la structure effondrée qui devait être une sorte d’ascenseur, nous remarquons une sixième porte, donc l’accès est entravé par les débris de la plateforme écrasée.
                On dégage rapidement une partie des décombres, et je mets toute ma force sur la porte, qui s’ouvre sur une salle sphérique d’une dizaine de mètres de diamètre.

                Une sphère sombre trône au centre, entourée d’une armature de bronze. Elle semble absorber la lumière environnante, même celle de la sphère de Yadon... De plus, au abords de la sphère on a l’impression de voir comme à travers une lentille déformante... étrange !

                Arun observe l’objet de loin, pris dans ses pensées, et alors que je commençais à me dire « Bon rentrons et allons voir de plus près... », il hurle : « N’avancez pas ! »

                Il est formel : c’est une singularité dimensionnelle, un trou noir qui absorbe tout, qui déforme le temps et l’espace, qui nous promet douleurs et tortures infinies ! « Mais c’est aussi une potentielle source d’énergie infinie ! En théorie... » conclut-il.

                Harmony jette alors un caillou vers la sphère : il accélère, puis ralentit, et rebondit au niveau de l’armature, comme repoussé par un champ d’énergie, avant de retomber sur une des parois de la sphère.

                Huit êtres de lumière se manifestent alors autour de la sphère !

                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Trou-noir-by-Ravla.png  Affichages :	0  Taille :		816,4 Ko  ID : 			673
                * Illustration de Ravla*


                Ils demandent : « Que pouvons-nous faire pour vous ? »

                Surpris par la demande, Arun répond d’un ton enjoué : « On peut avoir notre caillou ? »

                Un des êtres de lumière se téléporte, tend la main (au dessus de laquelle le caillou flotte) à Arun : « Voici votre requête. »

                Arun s’en saisit mais s’aperçoit qu’il est brûlant, même entouré de tissus ou d’autres objets c’est intransportable...

                Arun l’interroge : « Qu’êtes-vous donc ?
                - Nous sommes les gardiens de lumière. Nous surveillons la singularité. Nous faisons partie du système de la sphère. Nous avons été créés en même temps qu’elle. Nous avons été créés par nos maîtres afin d’explorer les différents mondes.
                - Comment étaient vos maîtres ?
                - Des métamorphes. »

                Harmony prend la parole : « Comment rentrer chez nous ?
                - Au sommet du pilier. Rentrez les coordonnées dans la machine et un portail s’ouvrira. »

                Je le demande ensuite s’il serait possible de me faire enlever ces tentacules et surtout est-ce que ce serait dangereux pour mon intégrité physique...
                « Nous ne sommes pas qualifiés pour vous dire si cela sera dangereux pour vous. Vous êtes passés plus tôt dans la salle de préparation, la première porte en descendant de l’échelle. Du matériel médical adéquat s’y trouve.
                - D’accord... Et depuis combien de temps êtes vous là sans maîtres ? » Nous ne comprenons pas leur unité de temps...

                Harmony les questionne : « Que sont les disques tout autour de la sphère ?
                - Des expérimentations de voyageurs. »

                Nous continuons à les questionner, il en ressort que d’après eux, les mutations observées chez nous et les lumières qui nous ont amenés ici sont dus à des portails instables et aléatoires résultant de tentatives de gens qui voulaient partir d’ici. De même,la terre asséchée d’où l’on vient l’est à cause de ces portails corrompus.

                Je leur pose la question : « La machine tout en haut du pylône pourrait-elle fermer tous les portails instables ?
                - Oui. »

                Arun en revient à sa pierre : « Comment puis-je transporter le caillou ?
                - Avec un récipient spécial en matériau résistant. Ce cailloux chargé peut traverser 20 à 30 mètres de terre. »

                Nous leur disons au revoir et sortons. Ils nous demandent de fermer la porte en partant, ce que nous faisons. Je replace plusieurs débris devant afin de la camoufler.

                Nous remontons l’échelle jusqu’à la première porte. En forçant, j’arrive à l’ouvrir cette fois ci !
                Nous entrons dans une salle de chirurgie, où se trouve un siège avec un bras mécanique doté d’une aiguille au bout. Le fauteuil médical est entouré de panneaux de contrôles et d’accessoires.

                Will observe et comprend comment la machine fonctionne, je n’en attendais pas moins de lui !
                C’est une installation médicale à utilisation préventive : s’y assoir fait qu’elle injecte un produit qui rend insensible aux radiations, poisons et maladies pendant dix jours ! Si on avait eu ça avant de partir en expédition...
                Nous y passons tous à tour de rôle.

                Will estime qu’il peut modifier la machine afin qu’elle puisse nous retirer nos mutations , il la modifie pour tenter le coup ! Je ne me fais pas prier et fais le cobaye : je m’assois sur le siège,la machine fait quelque-chose et soudainement les tentacules sur mon front s’assèchent, se nécrosent et tombent ! Hourra, bravo Will, j’ai toujours eu foi en toi !

                Par contre j’ai une énorme et vilaine cicatrice sur le front maintenant... Mais je préfère largement ça que des tentacules ! Surtout vis-à-vis de notre communauté à Confluxia, ça présentera mieux... Zut, je sens que mon équilibre parfait s’estompe ! C’était à prévoir, la machine retire toutes les mutations, les positives comme les négatives... Tant pis !

                Arun passe en suivant, les pseudopodes sous ses bras connaissent le même sort que mes tentacules ! Il se retrouve également avec deux cicatrices.

                Harmony refuse d’y passer, elle veut garder ses pédoncules à yeux ! Ils sont facilement camouflables en même temps, ça ne devrait pas poser de problèmes...
                Will, quant à lui, a trop peur de perdre ses coudes, et il est vrai qu’un mécanicien et bricoleur de cyphers aux bras mous ça ne serait pas vraiment optimal...

                Suite à quoi il démonte la machine et en retire cinq cyphers ! On ne peut en porter davantage, alors je jette mon grappin pour prendre à la place un insecte espion, et Will prend une fleur explosive à la place de l’encre magnétique, qu’Arun veut bien qu’il utilise pour lui faire un tatouage-aimant pouvant aimanter jusqu’à deux kilos, sur la paume de sa main droite. Il ne risque pas de faire tomber sa rapière avec ça !

                Arun demande à ce que le tatouage représente l’emblème de l’Ordre du Vrai.

                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		tatouage ordre du vrai.png  Affichages :	1  Taille :		120,3 Ko  ID : 			667
                * Tatouage demandé *


                Mais Will n’étant pas artiste dans l’âme,se rate plusieurs fois, essaie laborieusement de se rattraper, et au final le tatouage ne ressemble pas du tout à la requête d’Arun... Boarf, ce n’est pas très grave et ça aurait pu être bien pire, bien qu’Arun n’ai pas l’air enchanté en regardant sa paume après coup !

                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		tatouage arun.jpg  Affichages :	1  Taille :		97,3 Ko  ID : 			668
                * Tatouage obtenu *



                On sort enfin du pilier, on emprunte l’escalier en colimaçon qui mène à son somment au centre de la sphère.

                Il s’y trouve un terminal en forme de fer à cheval, ainsi que huit sièges en suspension qui font face à un écran noir sur lequel nous voyons des chiffres ou lettres inconnus à nos yeux, sous lequel se trouvent deux orifices avec du gel rose dedans. Ni Will ni Arun ne comprennent comment cela peut bien fonctionner...

                Will décide d’essayer de placer ses mains dans les orifices : il hurle de douleur et est comme bloqué, sonné ! Je le saisis et le tire de là.

                Il a l’air mal en point : « Jj-j-j-j’ai... J’ai entendu du violet ! »

                Il met du temps a retrouver ses esprits, et explique qu’il a été inondé d’informations et a atrocement mal à la tête. Harmony soigne son esprit, et j’en profite pour recevoir un soin physique, n’étant pas tout à fait remis des combats précédents.

                Arun décide de tenter le coup. Il met les mains dans le gel rose... Il n’hurle pas... ça à l’air de fonctionner !

                Nous voyons des lumières qui s’éteignent au niveau des disques autour de la sphère, et un portail apparaître !

                Arun sort du dispositif de contrôle et nous livre les informations qu’il a eu : c’est un poste de création de portails !
                Cette construction existe dans différentes réalités en simultané.
                Les créateurs ont fermés les portails et sont partis suite à une hostile et dangereuse rencontre...
                La singularité de la pièce aux êtres de lumière est stable grâce à l’armature qui l’entoure.
                Le cannibale qui a tué son chef est venu ici sans réussir à faire fonctionner quoi que ce soit.

                Arun nous dit qu’il a fait fermer tous les portails instables, et qu’il a réussi à ouvrir un portail à double sens entre ici et la forêt juste à côté de Confluxia.
                Bravo Arun, on va pouvoir quitter ce sordide endroit !

                Gléa regarde le portail : « C’est... bien.. ce que je pense ? » et se met à foncer dans sa direction.

                On l’imite, et on se retrouve effectivement dans la forêt, avec Confluxia en vue !

                Le portail est là, semblable à une petite aurore boréale.

                Gléa décide de rejoindre notre communauté, c’est bien pour elle et pour nous, un coureur sera utile.

                Ne reste qu’à faire notre rapport à Yadon !
                Je ne sais pas s’il faudra tout lui dire... Entre les mutations et singularités et tout ce qu’on a vu...

                De toute façon je laisserai parler les autres, ils s’expriment bien mieux que moi, et je suis exténué de tous ces combats et épreuves !

                Un peu de repos ne fera pas de mal...

                En attendant la prochaine mission !
                Dernière modification par LoWiK, 22 mai 2021, 14h06.

                Commentaire


                • #9
                  Partie du 23/05/2021

                  De retour sur Confluxia, je note au loin que ma ville a enfin des palissades, et les portes sont gardées par des gros bras entraînés par Yangus. C'est bien, au moins ils n'ont pas glandé pendant nos deux semaines d'absence. Gléa, cette nouvelle recrue trouvée dans la sphère dimensionnelle semble ne pas apprécier l'eau lorsque nous traversons la rivière. Nous nous mettons d'accord sur la version des faits à raconter à Yadon, ce prêtre de l'Ordre du Vrai qui gère le lieu en mon absence. Il est évident que nous choisissons de ne rien révéler sur d'éventuelles mutations qui auraient pu nous affecter, ou qui nous affecteraient toujours. Ça ne le regarde tout simplement pas, surtout avec ses penchants fanatiques.

                  Nous nous rendons au temple en arrivant, pour le tenir tout de même informé de nos péripéties. Je lui impose l'intégration de Gléa dans la communauté. Il balbutie, cherche ses mots, puis acquiesce... il est évident qu'il n'a pas son mot à dire, tandis que nous avons risqué nos vies et qu'il était le cul bien reposé dans son temple à se faire gaver des vivres durement récoltées par le reste de la communauté. Nous lui révélons néanmoins l'ensemble de nos découvertes, qui ont l'air de le faire badiner comme un gamin sans le shin à qui on offre une curiosité. Il choisit d'envoyer immédiatement une équipe accompagnée de Gléa pour sécuriser le poste de commandement de la sphère.

                  Une semaine se passe pendant laquelle chacun retourne à ses affaires. Je continue à faire ce que je sais faire : des miracles, et tous ceux qui bénéficient de ma bénédiction me sont reconnaissants. Yangus retourne entrainer des hommes, Will bricole des trucs dans son atelier, et Arun... fait des trucs de nano. Je porte réclamation pour obtenir une demeure de mon standing : une solide bâtisse, ou plutôt un bunker au centre de la ville, où les civils et les blessés pourront se réfugier en cas de siège. Yadon décide d'envoyer des éclaireurs dans le Riage Noir, la montagne non loin, afin de repérer des mines desquelles nous pourrions extraire des matériaux plus solides. Des balistes doivent être montées pour faire face à l'immense créature mutante si elle décide de nous attaquer.

                  Néanmoins, nous n'avons plus de nouvelles de l'expédition partie sécuriser la sphère. Nous nous y rendons avec Yangus, Will, Arun et moi-même, mais rien : le portail a disparu ! Aucune traces de lutte à l'extérieur, s'il s'est passé quelque chose c'est dedans. Plusieurs théories fusent : les cannibales qui auraient pris le contrôle de la sphère (peu probable), Gléa qui aurait décidé de nous trahir après qu'on l'ait sauvée d'une mort certaine (ça parait difficile à croire). Ou encore des ennemis dans le coin qui auraient été relativement réactifs pour prendre le contrôle de la sphère (c'est plus crédible), mais ça ne leur a laissé que peu de temps pour agir, ou alors ils sont arrivés après et ont affronté nos hommes. "Espérons qu'il ne s'agisse pas de la Convergence" nous dira plus tard Yadon. Une dernière alternative me vient en tête, mais je préfère ne pas la partager avec mes comparses : Yadon nous aurait peut-être trahi, envoyant des personnes qui lui sont fidèles pour déplacer la sphère. Ses motivations ? Soit pour protéger Confluxia de la bombe à retardement qu'est la singularité ; soit pour s'assurer que la découverte reste entre les mains de l'Ordre du Vrai (ou les siennes à lui). Nous rentrons sur Confluxia, décidés à retourner sur l'ancien lieu du portail. Yadon est en train d'haranguer les foules lors de sa messe avec notre fabuleuse découverte dont il essaie de s'attribuer le mérite. Sa joie redescend vite quand je lui annonce avec un plaisir dissimulé que le portail a disparu.

                  Nous partons donc pour 1 grosse semaine de voyage, 4 jours aller et 4 jours retour, afin de voir si le portail ne serrait pas retourné à l'ancien endroit. Perdu. Par contre, nous tombons sur la créature mutante géante qui choisi de nous prendre en chasse. L'affrontement est inévitable, il faut dire qu'elle est rapide avec son mouvement de balancier qui lui permet de faire des bons pour se déplacer. Je m'éloigne un peu tandis que Yangus prend toute son attention. Il se fait littéralement écraser, mais je n'ai pas très peur pour lui, étant donné la grosse armure que Will lui a fabriquée. Le combat est difficile, mais les coups de Yangus et de Arun ont l'air de lui faire mal. Elle tente à moment donné de fuir, mais j'ai vu plein d'objets qui semblaient flotter au milieu des corps à travers sa glande digestive ou je ne sais quoi. Je décide de la provoquer, et ça marche. Elle s'attaque à moi, mais j'arrive à m'extirper comme une anguille. Finalement, Will qui s'évertuait à tirer dans le sol depuis le début lui porte le coup fatal : un comble. Nous récupérons pas mal de Cyphers de cet affrontement, et un artefact en forme d'amulette que Yangus garde pour plus tard.

                  De retour à Confluxia, les habitants serons heureux d'apprendre que nous avons mis fin à la menace de la créature. Pas de chance pour Yadon : aucune trace du portail. Peut-être le retrouverons-nous plus tard ?
                  En attendant, il y a eu du nouveau :
                  - les éclaireurs partis dans le Riage Noir ont aperçu Mnoma en train de monter un groupe de bandits. Il faudra aller assainir la zone un de ces quatre, car ceux-là ne nous voudrons clairement pas du bien.
                  - Une petite communauté non loin au nord de Confluxia aurait été aperçue en train d'organiser des courses dans les champs.
                  - Un émissaire représentant la nation de Berenoc nous attendrait dans une cabane depuis quelques jours. Selon Yadon, son récit est décousu, mais en fait, il a bien fait d'attendre le retour des véritables dirigeants de cette ville pour traiter de choses de cette importance.

                  Accompagnée de mes comparses, on est jamais trop prudente, je vais à la rencontre de ce diplomate nommé Orrudis. Une fois qu'il sait qu'il est en face des véritables dirigeants de cette ville, il accepte de se confier. Il provient d'une île volante d'environs 13 Km² située à 3 jours d'ici au nord. Il requiert de l'aide pour que sa maîtresse, Filla Nooran l'héritière légitime de Berenoc, puisse récupérer son royaume. Une fois qu'il nous a donné plus d'informations, et que nous comprenons que l'héritière a encore beaucoup de soutiens sur place, nous négocions notre aide en échange d'un futur partenariat qui nous sera profitable. Yangus et Arun semblent d'accords avec mon point de vue. Je n'ai par la suite aucune difficulté pour imposer à Yadon notre décision, du moment qu'on ne mobilise personne d'autre que nous-même. J'entends quelqu'un dire que je suis la véritable chef de Confluxia. En doutent-ils ?
                  Orrudis nous indique néanmoins qu'il nous faut récupérer un cypher avant de pouvoir remonter sur l'île : des abhumains corvidés se le sont appropriés.

                  Et nous voila partis pour un voyage de minimum 3 semaines aller, et 3 semaines retour, pour traquer du corvidé. Nous prenons ce qu'il nous faut de rations, ce qui semble charger Yangus, mais il a l'air de tenir le coup. Nous rencontrons sur la route, au bout de 2 semaines, un certain Véridon, marchand ou aventurier de son état, ou un peu des deux. Nous commerçons un peu, et en lui expliquant que nous nous intéressons aux corvidés, il nous vend un cypher qui devrait nous permettre de parasiter leurs ondes mentales. Apparemment, ces bestioles seraient capables de communiquer par la pensée, et sauraient peut-être faire des trucs de nanos. Nous lui proposons de passer de temps en temps à Confluxia pour commercer.

                  Arrivés non loin du camp des abhumains, nous les espionnons à l'aide d'un cypher de Will, et montons un plan d'attaque au crépuscule, alors qu'ils seront fatigués et sur le point de s'endormir. Nous lançons l'assaut et tout se déroule comme prévu : le cypher que Véridon nous a vendu fait son effet, et nous les éliminons un à un. Nous trouvons un peu de matériel, le cypher pour Orrudis, et prenons la route du retour.

                  Commentaire


                  • #10
                    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		scan neural.jpg 
Affichages :	56 
Taille :		29,6 Ko 
ID : 			712
                    1d€nt1tée conf1rmée
                    Déchiffrement en cours.

                    Des becs pilleurs qui menaçaient les marchands
                    Ne sortiront plus le moindre croassement.
                    A leur quiétude, j'ai contribué
                    Avec ma confection, don à mon obligé
                    J'ai trouvé la lumière en pillant leurs aigrettes
                    Ainsi que l'objectif de cette riflette
                    Cypher dont l'arkus me refuse les mystères
                    Au creux motif de mes précédant revers
                    Nous partons donc trouver nos commanditaires
                    Au seuil de la seule verticalité de ces terres
                    Harmony argumenta auprès du portier
                    Afin d'auprès de ses maîtres négocier
                    Orrudis est convaincu de nous présenter
                    Fialla Nooran, de Berenock reine exilée
                    Elle tait la moindre explication sur l'objet
                    Essentiel au plan qu'elle a élaboré
                    Ce plan consiste simplement à entrer
                    Avec ses fidèles au cœur de la cité
                    Et ainsi exploiter la torpeur nocturne
                    Et l'artefact qui lui rendra sa fortune
                    Nous l'accompagneront, afin que nos efforts
                    Ne se révèlent pas vains, à cause d'un coup du sort
                    Pour gagner la cité, nous louons des niaçalis
                    Bêtes de Narsen, payé pour son service
                    Harmony veut à confluxia un comptoir
                    Pour une route inaccessible aux soudards
                    L'infiltration se fait sans autre victime
                    Que mon drone éclaireur, que l'usage abime
                    Arrivés dans la place on nous fait don
                    De capsules qui m'offrent par leur observation
                    La nature de l'artefact et du plan
                    Qu'a devisé l'héritière du tyran
                    J'avale donc le remède sans broncher
                    M'évitant une docilité forcée
                    Par le germe relâché dans la cité
                    Arrivée au palais, harmony marchande
                    Les bases d'une relation commerçante

                    La promesse établie, nous rentrons chez nous
                    Pour à Yadon du Vrai, raconter le tout
                    Il s'offusque de l'autorité indue
                    Ravie par l'arkus qui a l'accord conclu
                    Mais l'adopte tout de même trop pressé
                    De nommer ce qui est un nouveau danger
                    Mnoma a engagé l'étoile d'acier
                    Une bande mercenaire qu'elle envoie piller
                    Notre village depuis le Riage
                    Nous devons explorer ses parages
                    Pour découvrir ces forbans ou des filons
                    Dont les minerais, nous marchanderons

                    Nous gagnons donc du Riage Noir les vallées
                    Et cherchons longuement l'étoile d'acier
                    Au bout de trois semaines Yangus remarque un camps
                    Qui de près se révèle vide d'occupants
                    Mais imprimé des traces d'un combat intense
                    Dont la brièveté souligne la puissance
                    De l'attaquant que nous supposons abhumain
                    Au vu des débris de synths brisés comme un rien
                    Nous n'y trouvons aucun corps mais un carnet
                    Qui nous révèle de Mnoma la destinée
                    En plus de notre Confluxia, elle harcelait
                    La cité de Sarrash et elle fût arrêtée
                    Par ordre d'Arassden, qui veut l'exécuter
                    L'étoile d'acier veut la soustraire au tyran
                    Mais quelque-chose est venu décimer leurs rangs
                    Traquant les survivants, nous gagnons un sentier
                    Qui vite se couvre d'un lumineux violet
                    Puis nous entendons un grondement menaçant
                    Et voyons Arun chargé par un monstre blanc
                    Il la repousse d'un Onslaught de gravité
                    Et alors que Yangus s’apprête à la frapper
                    La créature l'attaque, mais disparait
                    Profitant de ce répit, Arun s'envola
                    Cherchant quelque chose qui n'était pas jusque là
                    Il trouve immédiatement une grande tour
                    Trônant seule et incongrue dans ces alentours
                    Nous avançons donc vers cet unique repère
                    Maintenant un pas rapide et les yeux ouverts
                    La créature constamment nous harcèle
                    La flore passant en elle comme immatérielle
                    Ces combats ont beau lui peser autant qu'à nous
                    Il nous faut nous reposer, avant d'être à bout
                    C'est au pied de la tour que nous sommes accueillis
                    Par Dame Vaysse, qui nous offre un abri
                    Elle pourra nous ramener au neuvième monde
                    Pour peu que nous la débarrassions de l'immonde
                    écart biométrique mesuré.
                    La caverne aux merveilles qui nous fait dortoir
                    Me torture, sachant que je ne peux que les voir
                    Un des ses apprentis m'offre ses connaissances
                    Afin de donner aux plans de Mnoma un sens
                    J'en comprend un téléporteur spécialisé
                    Dont la destination j'ai les coordonnées
                    La convergence ne nous menacera guère
                    Si l'ordre du vrai envahit ses sanctuaires
                    Au lendemain, la créature fatiguée
                    Est abattue par Yangus d'un seul coup d'épée
                    Nous ramenons sa tête à la tour en trophée
                    Et dame Vaysse remplit sa part du marché
                    nous sommes de retour dans cette vallée
                    Dotés d'informations, mais pas de minerai
                    Restauration terminée.
                    Intrusion détectée.
                    Activation du NomNom

                    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		dévoreur mental.jpg 
Affichages :	59 
Taille :		296,4 Ko 
ID : 			713

                    Commentaire


                    • #11
                      Bravo Cauhein ! Super rapport =)

                      Commentaire


                      • #12
                        Extrait du carnet de Arun Bâî. Téléportation partie 1/2 :

                        Quand je suis parti de Charmonde pour suivre Yadon, je pensais pouvoir rebâtir une nouvelle vie. Il a fallu commencer de rien, quelques bouts de tôles, un semblant d'organisation et notre groupe que l'on envoie régulièrement en reconnaissance.
                        J'espérais en découvrir un peu plus sur mes pouvoirs mais j'ai seulement plus d'interrogations au fur et à mesure de nos découvertes.
                        Aujourd'hui je me sens plus vivant que jamais et l'érudit que je suis ne regrette que peu de choses.
                        En ce jour j'écris pour structurer ma pensée et transmettre ce récit aux âmes - je le souhaite - bienveillantes qui reprendront notre suite. Car un jour je trépasserai et c'est ainsi...la vie en dehors de la capitale est truffée de pièges et l'un d'eux m'ôtera sûrement la vie.
                        Les dangers sont multiples, puissent ces quelques lignes vous servir de guide.

                        Lors d'une expédition pour chercher du minerai à l'est du Riage Noir nous avons subi sans le vouloir une téléportation vers une autre dimension. Au retour de celle-ci nous avons aperçu dans le ciel un flash puis après une quarantaine de secondes une onde de choc parcourant la forêt où nous étions.
                        Nous avons à peine eu le temps de voir une colonne de fumée au nord et une structure dépassant des cimes qu'Harmony s'approche (pour se soulager) d'un pylône de téléportation nous transportant tous dans un nouveau lieu.

                        Un froid glacial s'insinue sous nos vêtements, de la neige fine crisse sous nos pieds, le tout dans une grande pièce lumineuse avec une imposante porte de hangar. Au plafond des sphères flottent, produisent quelques décharges électriques.
                        Will frotte le sol et découvre une trappe que Yangus ouvre. Les sphères s'engouffrent toutes dedans, un air frais en sort. Dans le doute Yangus tente d'ouvrir la porte de hangar, ses muscles soulèvent la massive porte pendant quelques secondes nous permettant de voir un paysage enneigé à perte de vue. Nous décidons de tenter notre chance en utilisant la trappe. Nous rampons quelques mètres...pour nous retrouver à l'extérieur dans le même paysage glacé que nous avions aperçu. Des lueurs violettes caractéristiques des plantes que nous avions déjà croisés dans l'autre dimension brillent dans le lointain.
                        Très vite notre température corporelle chute, un vaisseau de six cents mètres en forme de tortue doté d'une carapace bio-mécanique s'écrase non loin de nous. Des débris parsèment la neige, Will s'approche d'une capsule et un liquide acide lui coule sur la main ou l'ouvrant. Tandis que Harmony le soigne, Will nous explique que c'est de la protomatière, une ressource rare et très utile.


                        Nous décidons de nous diriger vers le vaisseau fumant, sur notre chemin nous apercevons deux explorateurs qui nous mettent en joue. Après quelques paroles de présentations les explorateurs nous laissent approcher. Nous apprenons qu'ils viennent de lancer un objet difficilement trouvable sur le vaisseau qu'ils appellent "convoi de dieu céleste" pour le faire s'écraser. Ils nous proposent de les aider et de se partager les gains. Nous acceptons l'offre et apprenons leurs noms Parvee et Mestik, un frère et une sœur originaire de la ville Stalactite.


                        Une sirène retentit, le vaisseau change de forme et devient un insectoïde multicoloré. Nous l'examinons avant de rentrer. Quatre orifices en forme de sphincters et des cheminées sont des possibles entrées. Notre mécano nous indique que nous avons affaire à une structure transdimensionnelle, la méfiance s'installe alors que nous rentrons par le côté gauche du bâtiment. Dans un sas, des combinaisons trop grandes pour nous à quatre bras étaient entreposées. Leurs solidité n'avaient d'égal que leurs élasticité.
                        A un embranchement, Parvee et Mestik proposent que nous nous séparions et de se donner rendez-vous dans une demi-heure. Nous acquiesçons et partons à gauche tandis que la fratrie continue leur chemin à droite.

                        Dans une pièce hexagonale sans issue nous trouvons des orbes noires au centre d'une gigantesque bulle d'eau. Après quelques expérimentations nous voyons que la gravité de la pièce est plus légère, l'eau peut ralentir et faire tomber les objets qui rentrent en son sein. Devant cette énigme je finis par comprendre que les sphères noires peuvent communiquer par rotation. Will met ses mains dans la bulle d'eau et comprend que le langage est plus physique et magnétique. Il pose ses questions, remonte les pistes. Les orbes lui transfèrent des images, des réponses dans sa tête qu'il nous décrit au fur et à mesure.
                        Le vaisseau est un Dieu du ciel, un culte d'adoration dans une autre dimension, cependant il est endommagé et il lui faudrait certaines pièces pour repartir. Le vaisseau était occupé par des anciens, les porteurs des combinaisons que nous avons vu à l'entrée mais il reste l'omni-érudit qui lui se trouve au sud dans une usine à synth. Le but du vaisseau est d'archiver, il a en son cœur des réservoirs de proto-matières.


                        Will retira ses mains, le visage transpirant d'effort suite à cette extraction d'informations.
                        Nous faisons donc demi-tour.


                        A l'embranchement aucune trace de Parvee et Mestik, nous continuons notre route. Bien que le couloir continue, un sphincter s'ouvre sur notre gauche révélant une grande salle avec une large valve au centre et des sphincters dans chaque coins. Nous rentrons dans la pièce, des canules de protomatières avec des obturateurs sont disposés parallèlement, vers le fond un conteneur émane une lueur verte, une spirale vivante réagit à notre présence.


                        Will échange avec elle. Son nom est WOHJ-33-EM, l'entité se sait prisonnière mais sans savoir pourquoi elle a fini enfermé. Elle nous explique qu'elle se nourrit de sons à travers les dimensions mais que nous serions impropre à sa consommation. Après un petit débat, Yangus tourne la valve pour la libérer.


                        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		unknown.png  Affichages :	0  Taille :		1,11 Mo  ID : 			744

                        WOHJ-33-EM alliée ou ennemie ?


                        Un tourbillon vert en sortit, 33 nous propose pour nous remercier de servir une fois de protomatière puis de partir se recycler ailleurs. Nous approuvons et explorons le reste du vaisseau en sa compagnie. Nous trouvons une autre salle avec une bulle d'eau et des combinaisons mais nous faisons demi-tour pour revenir à la salle des protomatières et emprunter un tuyau, un obturateur en métal s'ouvre à la toute fin. Nous arrivons dans l'usine de synth, des pattes d'insectes remplissent des cubes de synth, les déposent sur un tapis roulant qui les emmène dans une autre pièce.
                        Will change son marché avec 33 et lui demande de ramener une canule rempli de protomatière dans son atelier. A nous quatre nous ne pouvons pas prendre de grande quantité, cette solution ravit 33 qui accepte et part avec un conteneur plein.
                        Will se concentre alors sur des sphères contrôlant la programmation des conteneurs et nous fabrique des gants de protection et une combinaison en plus pour Yangus.


                        Au sol un cube brille différemment des autres nous comprenons que c'est l'omni-érudit, je m'agenouille et lui adresse la parole. Je comprends en rentrant en contact avec lui que c'est un être intelligent et transdimensionnel, les proportions de son univers interne sont délirantes. Il me révèle qu'il peut contrôler le vaisseau. Qu'une fusion mentale et l'esprit du propriétaire doivent faire qu'un pour contrôler le vaisseau. Quand Harmony demande s'il peut nous téléporter nous ainsi que le vaisseau à côté de Confluxia le cube s'éteint complètement et toutes les machines et lumières tombent en panne. Will ne parvient pas à le remettre en route, nous le gardons donc avec nous et continuons de visiter la structure organique, mécanique et non-euclidienne.
                        Dernière modification par Ravla, 08 octobre 2021, 23h09.

                        Commentaire


                        • #13
                          Extrait du carnet de Arun Bâî. Téléportation partie 2/2 :

                          A un détour notre groupe s'avance trop confiant vers un sphincter, ce dernier s'ouvre d'un coup et une forte dépressurisation me tire dans la pièce suivante. Mes compagnons plus chanceux que moi s'agrippent au bord de l'ouverture. Une lumière aveuglante m'éblouit, une horrible sensation de brûlure dans mes veines se fait sentir, je suffoque, l'air manque. Lévitant de plus en plus loin, je tente d'utiliser mon pouvoir de vol mais aucune gravité ne marche en ce lieu. Au loin des montagnes de cristaux scintillent, la pièce est un univers à part entière, aurais-je traversé un portail ? Ma vue se trouble sérieusement quand une traction à la cheville me ramène vers le sphincter. J'aperçois Yangus dans son armure étincelante accroché à une corde, je me laisse porter. De retour dans le couloir l'air se fait rare, le nez saignant je remercie mon sauveur et nous partons au plus vite vers des endroits plus viable.

                          Nous trouvons des caisses d'inventaires, Yangus et Harmony en profitent pour récupérer des cyphers. Will en reconnaît, pour ma part, encore trop secoué de mon expérience de mort imminente, j'ai la tête ailleurs. Nous progressons dans le labyrinthe et arrivons dans une pièce circulaire avec des alcôves. Quatre personnes ont posés leur bivouac et à leurs pieds...Parvee et Mestik morts.
                          Ils nous somment de nous rendre, Yangus leur tire de loin avec un nouvelle arme à percussion qu'il a récupéré juste avant. Je me concentre, les tireurs sont regroupés au même endroit. Il est temps d'utiliser mon nouveau pouvoir, mon envie de les réduire en cendres se manifeste au plus fort !

                          - Flash...!

                          Une explosion d'énergie éclate, bien plus puissante que ce à quoi je m'attendais. Le souffle les envoie tous contre les murs. Harmony redoublant de voix nous encourage, indiquant les endroits où attaquer. Yangus les achève tous, investi d'une frénésie meurtrière.
                          La rage du combat retombe et le côté pratique prit le dessus. Récupérant les affaires des vaincus et des morts nous profitons de leur camp pour nous reposer. Les corps éloignés de notre zone nous sombrons dans un sommeil réparateur.
                          Au réveil une interrogation nous assaille, comment rentrer ? Le vaisseau semble en lui même avoir plusieurs portails et les tenter tous serait une perte de temps et d'énergie.
                          Sortant le cube et avec l'accord des autres je tente de le remettre en route.
                          Une lumière s’élève, l'omni-érudit est de retour. Focalisant mes pensées je lui pose la même question que Harmony la veille. Il me répond que toutes ses pièces ne fonctionnent pas mais il tente tout de même le saut entre les dimensions. Le vaisseau s'ébranle, change de forme et paraît se poser ailleurs. L'omni-érudit me reconnaît comme son propriétaire et me donne la liste des fonctions du vaisseau.
                          Nous nous précipitons dehors pour saluer les habitants de Confluxia complètement abasourdis. Le vaisseau revêt maintenant une forme de libellule titanesque. Nous allons voir Yadon pour lui faire notre rapport. L'apport du vaisseau et bien entendu un nouvel atout considérable pour la ville. Harmony propose de faire un discours sur la place publique. Je me fais le serment de ne jamais quitter le cube. Un être aussi incroyable ne mérite pas de tomber entre de mauvaises mains.



                          Nous recevons de bonnes nouvelles, la caravane marchande que Harmony avait négocié passe souvent, les accords avec Berenoc se mettent en place.
                          Yangus reste avec Harmony tandis que Will et moi même repartons à l'intérieur du vaisseau pour étudier la salle de synth. Alors que Will s'amuse avec les réglages et que mon regard se perd dans l'observation du cube nous sommes interrompus par trois êtres bien plus grand que nous. Pourvu de quatre bras, de divers yeux, de jambes arquées et des combinaisons que nous avions vu à l'entrée.


                          Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Ganthanhar.jpg 
Affichages :	41 
Taille :		78,8 Ko 
ID : 			747

                          ...Bonjour ?


                          Nous tentons de rebrousser chemin mais une de ces créatures se téléporte juste devant nous. Ne parlant pas notre langue nous recevons à la place dans notre cerveau des crissements, des images et des notions. Ils veulent le cube. Will leur demande s'ils sont les vrais propriétaires ce qui semblent jeter une discorde entre eux. Dans un premier temps je me dis que je dois détourner leur attention et j'ai la bêtise de dire la phrase suivante.

                          - Le cube m'a reconnu comme son propriétaire.

                          Les trois êtres se tournèrent vers moi, une réitération de remettre le cube avec un sous-entendu de menace se présente dans ma tête. Un choix s'impose à moi, difficile, cruel mais nécessaire.

                          - Will, cours !

                          Mes pensées se dirigèrent vers la place publique de Confluxia et le vaisseau disparut autour de moi. Ma ceinture de téléportation se brisa, le pupitre et la foule apparurent. Serrant le cube je criais les informations à toute vitesse.

                          - Alerte !!! Des aliens s'emparent du vaisseau, Will est retenu prisonnier ! Allez l'aider !!


                          Des troupes de guerriers partent en renfort avec à leur tête Yangus et Harmony. Je reste avec Yadon, l'omni-érudit et quelques habitants scrutant le vaisseau de loin. Comptant les minutes, regrettant de ne pas être parti avec eux, hésitant à laisser l'omni-érudit à Yadon, je me languis.


                          Au moment où je me décide à y aller un garde sort du vaisseau pour venir me chercher, il me dit de le suivre avec le cube et m'explique la situation en chemin.
                          Will a été retrouvé frissonnant dans un coin, la tête entre les mains, il semble avoir réussi à les repousser en imaginant une armée de Yangus s'attaquant au vaisseau. L'idée me fait rire et la nouvelle me soulage, il continue son exposé. Dans une salle les trois créatures ont lancé des attaques psychiques sur tout le monde avant de se téléporter. En arrivant dans la-dite salle avec une gravité allégée Will m'enjoint à fermer tout les portails du vaisseau, idée que je cautionne fort bien. Discutant avec l'omni-érudit je m'applique mentalement à clore toute menace.
                          La tension retombant nous repartons tous à la place pour assister au discours.

                          Harmony plus inspirée que jamais clame nos exploits, nous attribue des titres et une reconnaissance pour nos efforts. Ce qui m'impressionne, les nanos sont rarement mis en avant positivement. Elle fait un point sur nos différentes alliances commerciales et les bienfaits qu'elles vont nous apporter. Cependant elle rappelle que tout cela est possible grâce à elle et sa religion autour d'elle même, de son ouverture d'esprit et d'accueil pour tous. Elle remercie Yadon pour son travail d'intendance, la formulation est soignée mais m'en décroche la mâchoire ! Quelle audace ! Un tel acte d'effronterie fait bouillonner Yadon qui garde son sang-froid. Yangus lance des applaudissements, ils sont au début timides dans le public puis se transforment en ovation. Soudain je réalise tout ce que nous avons fait, je n'arrive pas à croire que nous sommes accueilli en héros. La rumeur de nos prouesses est donc lancée...

                          Les semaines passent et nous utilisons les réserves de synth pour fortifier les palissades et le temple-bunker. Des réfugiés arrivent de l'est et nous rapportent leurs nouvelles. Un ange a ravagé une ville à l'est. Assurément ce flash et l'onde de choc que nous avons ressenti. A surveiller si cela devient une menace pour Confluxia.



                          Fin de l'extrait.

                          Commentaire


                          • #14
                            Rapport de la partie de NUMENERA du 24/10/2021






                            Ces derniers jours, j'entraîne les soldats de la ville, et grâce aux talents de mes coéquipiers et aux réserves du vaisseau on fait construire une salle d'entraînement super avancée, avec gravité modifiée, à côté du bunker.

                            Harmony a bien agacé Yadon, " l'intendant " ... Elle continue de rallier les gens à sa cause.
                            Elle reçoit une lettre des Gaïens : une invitation à la dirigeante (officieuse) de Confluxia à venir discuter avec eux au nord de la ville.
                            Un commerçant dans les textiles la soutient.

                            Arun explore le vaisseau et se concentre sur le cube. Il découvre un journal recensant les portails récemment ouverts, dont un vers une dimension composée uniquement de sons. Il nous apprend que nous avons consommé un tiers des réserves.

                            Will, fidèle à lui même, bricole dans son atelier et dans le vaisseau. Il nous apprend que le nuage que nous avons libéré servait à produire la protomatière, notre stock est donc bien limité.
                            De plus, les créatures rencontrées viennent du monde uniquement composé de sons, et ne survivrait pas dans notre monde sans leur combinaisons (ou si on la perçait, même infimement).
                            Cependant, après étude, il nous dit que ces combinaisons sont d'une strucure moléculaire qui change tout le temps, rendant toute tentative de création d'armes efficaces contre elles impossible...

                            Des réfugiés de Dahlinger (dans le Rivage Noir) arrivent à Confluxia. Leur ville, disent-ils, a été détruite par un " ange venant du ciel ". Cette dernière étant bien plus grande que Confluxia, voilà des plus inquiétant.

                            Au loin, un vaisseau, ledit Ange, semble se rapprocher de notre ville...

                            Harmony entend Yadon converser avec un des réfugiés, qui lui parle d'une légende comme quoi un Titan est enterré sous leur ville, et qu'il pourrait aider à lutter contre l'Ange...
                            Harmony convaincu Yadon de discuter de tout cela avec nous tous, d'autres réfugiés et les membres influents de la ville.

                            Après un nouveau discours d'Harmony, Yadon fulmine dans son coin...

                            Kolrets, le bourgmestre de Dahlinger, propose de faire de la ville une antenne minière de Confluxia.

                            Arun s'inquiète des défenses de la ville si nous partons pour une telle expédition, avec l'Ange qui se rapproche...


                            Nous allons tous les quatre à un rendez-vous hors de la ville dans une tente avec un des réfugiés, il se présente comme " le Baron ".

                            Il nous parle de la légende, l'Ange et le Titan, qu'il appelle le Tetanowok, sont des machines à moitié organiques, et cherchent à se détruire l'un l'autre dès qu'ils se réveillent. Ses ancêtres ont réussi à contrôler le géant ! Il sort une clé mi-organique mi-électrique. Il est également question de cristaux de couleurs, d'interactions avec des créatures, un Bleu (pragmatisme, réflexion), un Rouge (impulsivité), un Argent, un Or, un Indigo... pour lire et toucher le cœur des gens. Je ne suis pas trop la conversation, tout cela me dépasse.

                            Soudain, Yadon déboule, furieux, dans la tente !
                            " Il se passe quoi ici !!? "

                            Je l'ai rarement vu ausi en colère...

                            Il grille l'homme de main d'Harmony qui l'espionnait ces derniers temps...
                            Le ton monte, le Baron l'engueule, Harmony s'y met, et devant l'absence de preuve d'une quelconque machination, Yadon s'en va, plus énervé que jamais...

                            " Il pose problème ?" demande le Baron. Harmony répond : "Oui..."


                            Will nous dit qu'il manque des éléments pour réparer la machine qui contrôlerait le Titan. Arun en récupère un dans le vaisseau. Il nous manque une "Mousse Cosmique" et une "Toile Cognitive".

                            Soudain retentissent des cris provenant de la ville, on s'y précipite. On tombe, stupéfait, devant le corps de Yadon gisant devant l'église... Il est mort !
                            .
                            Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		yadon.png  Affichages :	0  Taille :		554,2 Ko  ID : 			772

                            RIP Yadon...



                            Harmony calme la panique naissante... Arun rumine, la situation ne l'enchante clairement pas.

                            L'herboriste de Confluxia veut faire une étude du corps dans son échoppe. Harmony va le voir, et nous rapporte qu'aucun de nous n'est soupçonné (et heureusement, nous n'y sommes pour rien ! ), mais qu'il s'agit bel et bien d'un empoisonnement...

                            Une fois que l'Ordre du Vrai sera mis au courant, la ville risque d'être moins accueillante. Bon on verra bien !


                            Nous décidons tout de même de partir pour Dahlinger comme prévu.

                            Arun n'arrive pas à ouvrir un portail pour là-bas, et le vaisseau ne peut toujours pas voler. Heureusement, le marchand de Berenoc accepte de nous prêter des Nyacalis (des créatures ailées) pour que nous puissions faire le voyage. En échange d'un objet rare qu'on pourrait lui ramener de là-bas, bien sûr !

                            Une fois sur place, On regarde la carte qu'Harmony a obtenu de Kolrets. On décide de commencer par explorer le dôme à piques, qui fait une cinquantaine de mètres de diamètre, et qui est recouvert d'une couche de salpêtre.
                            En se rapprochant de l'entrée, une odeur nauséabonde frappe les autres. Will nous dit : "N'allumez pas de torches s'il vous plaît ! "

                            Arun allume sa curiosité lumineuse, je passe en premier et nous entrons à l'intérieur. Le dôme est recouvert de moisissures et de champignons... L'air est empoisonné ! Harmony est immunisée et l'armure que m'a fait Will me protège, mais Arun et Will sortent en courant.

                            Ne décelant aucun danger, je prête mon armure à Will afin qu'il puisse bidouiller dans le dôme sans souffrir du poison.

                            Harmony me lance, alors que je me déshabillait : "Yangus, quelle musculature !" Je ne peux m'empêcher de rougir...

                            Will déniche de la matière cérébrale de Titanotorc, qu'il ramène dans du verre.

                            Nous poursuivons vers un autre bâtiment. Il y a des zones circulaires, en plastacier d'après Will, qui devaient peut-être contenir des sculptures.
                            Nous tombons ensuite sur une statue de créature ailée, en partie mécanique, qui est consciente et qui nous parle !

                            Elle nous dit être un œuvre, et que nous sommes dans une galerie d'exposition. Elle est très hautaine et m'énerve, et sous le coup de l'agacement je finis par lui fracasser la tête d'un coup d'épée, au grand dam des autres.

                            Elle déclenche une alerte intrusion ajuste avant d'éclater, et une sphère rapplique et nous attaque, mais en nous attaquant mentalement. Je réussi à la trancher avec l'épée*.
                            Will est furieux quand il réalise que la statue ailée contenait une Toile Cognitive, mais que mon coup l'a brisée... Harmony est également très déçue.

                            On explore davantage, et Arun tombe sur un tunnel vertical, amenant à une station de "métro". C'est une structure des Anciens. Will parvint à rétablir le fonctionnement, le véhicule s'ouvre, c'est confortable et il s'y diffuse une musique agréable. Ce véhicule peut nous amener dans différent points éloignés de la ville !

                            Après plusieurs échanges avec l'interface, Arun nous explique à quoi nous avons accès :

                            - une Usine à automates, comme celui que j'ai brisé. Il y aurait 4 activités automates et un intrus...
                            - une Prison, contenant une entité biomécanique momifiée...
                            - un endroit marqué ???, probablement l'entrée du métro
                            - une Tour, avec ses systèmes de communication opérationnels. S'y trouve aussi de la Mousse Cosmique !

                            On va pouvoir trouver les éléments qui nous manquent...

                            On file vers l'usine à automates !

                            (à suivre)
                            Dernière modification par LoWiK, 20 novembre 2021, 14h23.

                            Commentaire


                            • #15
                              L’Epopée d’Harmony, la Lueur d’Etoile, verset 18, chapitre 22

                              Mis à part ce moyen de transport étrange qu’Arun et Will avaient pu faire fonctionner, rien ne paraissait intéressant dans le trou dans lequel nous étions. La chenille volante avait la possibilité de nous transporter vers la station de métro la plus proche, qui pourrait nous mener ensuite vers les points névralgiques de la zone : une usine d'automates, une faille, une tour, et une prison. Les indicateurs nous montraient qu’il y avait une entité biomécanique momifiée dans la prison, un intrus dans l’usine, et 4 automates fonctionnels. Nous étions pressés par le temps, et il allait falloir faire des choix pour trouver les éléments rares destinés à réparer le Titanowok.

                              Nous décidions d’un commun accord de partir vers l’usine de montage, car le premier automate que Yangus avait détruit contenait de la toile cognitive, un des éléments qu’il nous fallait ; l’autre élément étant de la mousse cosmique, qui semblait être présente dans la tour selon les indicateurs. Le bâtiment était en extrêmement mauvais état, comparé aux restes de cette ville antique, ce qui laissait penser qu’il avait été bombardé. Nous arrivions alors dans ce qui ressemblait à une usine de montage à l’arrêt. Tandis que Will et Yangus s’affairaient à démembrer des unités robotiques à l’arrêt pour récupérer du matériel de valeur, je racontais une de mes anecdotes afin de leur faire part de mon expérience pour se mouvoir en toute discrétion dans ce genre d’endroit. Nous décidions alors de partir au sud, à l’opposé de la proposition de Yangus, dont les intuitions avaient été catastrophiques jusqu’alors. Nous tombions sur une salle contenant des automates lisses inactifs en plastacier. Will ne pouvait pas résister à l’appel du décorticage de tête robotique, et son imprudence activa les automates qui se mirent à nous attaquer. Après un combat difficile, nous récupérions enfin la toile cognitive. En visitant la zone, nous trouvions plus tard ce qui ressemblait à une salle de contrôle. Arun parvint à s’y connecter, ce qui nous apporta plus d’informations sur notre environnement direct : un bout de l’usine contenant un hangar dans lequel se trouvait un robot géant de combat et deux énormes camions avec probablement du matériel de valeur, mais c’était clairement un trop gros poisson pour nous. Après un repos bien mérité, nous décidions de parcourir les coursives menant vers le sous-sol pour récupérer d’autres matériels. Mais les tentatives infructueuses et risquées nous enjoignirent à remonter à la surface. Nos dernières recherches nous faisaient tomber sur un vestiaire dans lequel nous trouvions quelques cyphers intéressants. Je décidais de garder une boîte de gélules anti-venin pour notre transporteur, dans la mesure où le contrat prévoyait de lui ramener quelque chose. En effet, ces gélules ne nous auraient servi à rien, étant donné que le pouvoir de l’harmonie m’offrait déjà la capacité à guérir tout type de toxine.

                              Nous reprenions ensuite le métro en direction de la tour, un édifice impeccable de couleur noire avec une lumière bleu brillante à son sommet. Ce dernier n’avait pas l’air d’avoir subi d’éventuelles destructions en comparaison de l’usine. Ne parvenant pas à y pénétrer, nous décidions d’explorer les environs. C’est en explorant la station de métro que je mis la main sur une cuve de clonage d’urgence, un dispositif plutôt rare et utile. Arun découvrit que la tour était un moyen de défense anti-aérien. En tournant autour de l’édifice, nous tombions enfin sur une sorte de câble d’alimentation partiellement enfoui que Yangus trancha net, ce qui eut pour effet de désactiver le dispositif de défense en haut de la tour. Arun vola jusqu’en haut et y trouva la toile cosmique. C’est au moment de partir, à l’aide de la libellule volante, que nous réussissions à la récupérer.

                              Nous rentrions enfin à Confluxia, juste à temps car l’Ange destructeur avait été aperçu non loin de là. L’inquiétude était perceptible sur tous les visages. Nous donnions à Will l’opportunité de devenir un héros en réalisant l’extraction de la toile cosmique, mais il dérapa sous l’effet de la pression et des regards, et manqua de tout détruire. Arun qui était à côté, eut le bon réflexe d’en récupérer un peu dans un récipient qu’il avait à portée. Le Titanowok put alors être remis sur pied et assurer la défense de la ville face à l’Ange destructeur, mais il fut complètement détruit pendant le combat, à cause du manque de toile cosmique. Le Baron était en colère de ne pas pouvoir récupérer SON titan, et je dus intervenir pour le convaincre de partir sans scandale, lui assurant que nous ne fouillerions pas les décombres du Titanowok détruit.

                              Kol Rets et tous les réfugiés de Dahlinger furent reconnaissants de tout ce que nous avions fait pour eux, à savoir : les accueillir sans distinction, ainsi que leur offrir notre hospitalité et notre nourriture. Comme convenu, une grande partie d’entre eux se préparèrent au départ. En effet, il fallait commencer à reconstruire Dahlinger, cette ville minière qui deviendrait une antenne de Confluxia. L’autre retour sur investissement était d’enfin pouvoir disposer de minerais, ce qui allait nous servir à renforcer notre ville et améliorer notre commerce avec la nation de Berenoc.

                              Deux nobles de la haute société de Charmond, Gérald et Kristoff, qui sont aussi des amis des Gaïens, nous attendaient en ville à notre retour. Ils étaient là pour me rencontrer au sujet des gaïens, malgré les risques que ça impliquait pour chacun de nous. Je décidais de convier mes trois compagnons d’aventure, qui avaient également leur mot à dire sur la politique de Confluxia. Sur l’énonciation des possibilités qui nous étaient offertes, à savoir : rester rattachés à l’Ordre du Vrai, devenir un avant-poste de Gaïa, ou prendre notre indépendance, nous décidions de prendre notre envol. L’objectif était bien entendu d’essayer de garder un statut quo avec nos voisins, et idéalement d’arriver à avoir de bons rapports. L’incertitude restait notre capacité à nous défendre seuls des menaces, car sur tous les autres plans, nous étions d’ores et déjà indépendants. C’est dans cette optique que nous démarrions le clonage de Yangus, afin de disposer d’un deuxième super soldat pour la défense de la ville. Cela faisait mal à mon égo, mais je reconnaissais être parfaitement capable de gérer la ville seule, ou par le biais de mes hommes de confiance. De plus, je disposais déjà d’une solution pour mes fidèles, si je venais à disparaître. Nous décidions également de mettre les bouchées doubles sur le renforcement de nos défenses, par la construction de tours de guet, et par l’entraînement poussé de notre milice armée.

                              Quelques semaines plus tard, l’Ordre du Vrai ne tarda pas à envoyer une délégation pour enquêter sur la disparition de Yadon, tous nos futurs rapports avec eux risquaient de se jouer ici. C’est un certain frère Dyke qui se présenta à nous, avec 4 soldats en armure énergétique complète… autant dire, avec 4 Yangus. Il envoya ses soldats récupérer le corps de Yadon et s’enferma dans le temple. Avant d’entrer et d’aller à sa rencontre, nous placions nos troupes non loin du bâtiment, prêtes à intervenir.

                              Pyke confirma la mort de Yadon par empoisonnement, ses soupçons se tournaient évident sur moi, mais je parvins à les recentrer sur le Baron, qui en plus d’être le véritable meurtrier, était le parfait coupable désigné. Leur accrochage avant la mort de Yadon, en d’autres termes le caractère colérique du Baron me servait désormais. De plus, si une quelconque technologie parvenait à déterminer l’origine du poison, l’Ordre du Vrai ne pourrait qu’admettre que je n’avais pas menti. Pyke prit la décision de s’imposer comme le nouveau responsable de la ville, coup de force auquel je choisis de m’opposer. J’expliquais que Confluxia ne devait sa survie, son expansion actuelle et ses découvertes qu’à ses habitants, et notamment aux risques pris par le Conseil actuel de la ville, et certainement pas aux efforts inexistants de Yadon. Sur ce désaccord, je proposais que la décision soit prise par le Conseil de Confluxia, qui me désigna comme sa chef légitime.

                              Pyke repartit donc, mais pour apaiser les tensions et sur idée de Yangus, nous proposions de rembourser l’investissement de départ de l’Ordre du Vrai, pour « racheter » en quelques sortes notre indépendance. Cette proposition risquait de nous obliger à travailler un certain temps pour l’Ordre du Vrai, mais allait avoir le bénéfice de nous éviter une guerre imminente que nous perdrions en l’état actuel des choses.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X