Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[RAPPORT] La Légende de Kaspar Hauser

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [RAPPORT] La Légende de Kaspar Hauser

    Acte 1 : l'Hôpital de Mink et l'évasion scène 1


    Ilia venait comme tous les jours de la semaine prendre son poste de gardien à l'hôpital militaire de Minsk. Il n'aimait pas aller au travail, cet hôpital délabré et le manque de moyens, ce vieux local et ses écrans qui clignotent en permanence lui usent les yeux. Par dessus tout les huiles de Moscou et leurs amis en costume l'insupportaient. Tout le temps leur faire des courbettes, se montrer docile et obéissant et surtout ne jamais poser de questions sur le sous-sol 3.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		hopital.jfif  Affichages :	5  Taille :		12,1 Ko  ID : 			188














    Le père, le père de son père, avaient combattu pour défendre l'idéal socialiste, l'abolition de la lutte des classes. Mais quand il voyait ces médaillés avec leurs uniformes et ces cadres avec leurs cravates, les classes sociales sont bien toujours là. Hitler disait, parait-il, que sa plus grande victoire serait que ses ennemis deviennent comme lui. Malheureusement Ilia se disait que ce fils de chien avait raison et gagné.

    Mais il faut chasser les pensées subversives de l'esprit, s'il venait à être nommé ennemi du peuple Ilia serait envoyé au goulag. Il a entendu des histoires sur ces camps, peut être que le -3 est pareil ? Non, ça ne peut pas être pire que le domicile avec cette mégère qui hurle et les enfants qui braillent, autant le goulag pensa-t-il, riant intérieurement.

    Encore une soirée à ne rien faire si ce n'est regarder les écrans, la Pravda qu'il suivait parlait des reformes de Gorbatchev, apparemment Boris Yelstin voudrait former une république Russe à l'intérieur de l'Union Soviétique et la Pravda s'alarme que le parti pourrait se voir interdire d'exercer ? Il n'y comprenait plus rien, pourquoi la politique soviétique était si complexe ?

    Soudain une explosion vint de l'extérieur et les écrans se brouillèrent. Des cris vinrent de l'extérieur, Ilia paniqua un moment mais repris ses esprit, dehors, regardant par la fenêtre, une scène surréaliste. Des hommes portant une tenue inconnue se battent contre un ennemi invisible. Une autre explosion et des giclées de sang. Un soldat vient d'être coupé en deux à la taille et une silhouette a brièvement été visible.

    La panique prend le dessus à nouveau, Ilia se pose par terre la tête entre ses genoux. L'électricité revient, son esprit avec. Il doit être fort, comme ses parents. Pistolet au point et décide d'aller aider au combat, à son plus grand effroi, l'écran gardant l'accès à la zone fermée du -3 montre la porte grande ouverte.

    "Attention, des prisonniers sous haute sécurité se sont échappés. Je répète, les prisonniers du -3 se sont échappés. A tous les postes, captu..." puis un cri étranglé.

    Ne soit pas idiot, ne risque pas ta vie. Non, non, je dois y aller.

    Il sortit de son bureau et prit la direction du poste de garde du rez-de-chaussée, les prisonniers vont être obligés d'y passer. Non, trop tard le coffre est déjà vidé, les gardes sont morts. La vue est horrible, mais qui a fait ça ?

    Encore une explosion à l'extérieur. En se dirigeant vers l'entrée principale encore la lutte, impossible que les évadés soient passés par là. Je sais, les urgences, ils sont surement passé par là. Traversant des espaces désolés et des piles de morts déchiquetés, il manque un véhicule par rapport à sa dernière vue du lieu.

    Ils se sont échappés. Des bruits de pas derrière, il se retourne, et un homme grand en imperméable le regarde.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Mystery man.jpg  Affichages :	0  Taille :		10,9 Ko  ID : 			187















    "Embarrassant", dit-il, sortant son revolver. Le cliquetis du barillet sera le dernier son qu'entendra Ilia.
    La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
    Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

  • #2
    Acte 1 : l'Hôpital de Mink et l'évasion scène 2


    Rapport de l'agent Z.

    A l'attention du commandement, à transmettre à nos partenaires à votre discrétion.

    Etat des lieux :

    L'hôpital militaire de Mink a été endommagé durant une attaque, il apparait que nous avons été trahis, nous savons que la confiance accordée à la famille G. est toute relative mais un coup d'éclat semble être inhabituel même pour eux.

    Les gardes soviétiques ont été majoritairement tués par l'assaillant, les prototypes n'ont pas été capable de détecter l'ennemi et n'ont pas réussi à faire front. Ceci démontre que l'assaillant n'avait pas de signature thermique pour guider les drones.

    Les prisonniers de l'ex cellule de Paris se sont échappés, ils ont volé un modèle de Polyarme avec un casque de contrôle, V. devra en être informé. Nous avons avec mon équipe de nettoyeurs fait le ménage, pris les enregistrements de sécurité et éliminé les témoins oculaires.

    Le ministre de la propagande soviétique s'occupera de gérer les familles, conformément à la politique de l'Union les employés n'étaient pas originaire de Minsk et le roulement important faisait qu'ils ne pouvaient pas lier d'amitié sur place. Ils disparaitront facilement.

    En sus un hélicoptère de recherche a rencontré une défaillance matérielle et s'est abimé non loin.

    La cellule de Paris :

    Ils se sont échappés, une équipe de la force de frappe a été dépêchée à leur dernière cache connue mais ils n'y sont jamais retourné. Nous devrons les considérer comme libres pour le moment. Un employé d'une station service voisine a été assassiné et sa voiture volée, on l'a retrouvée en ville non loin de leur planque, mais aucune trace de la cellule. Voici leur signalement :

    - Issou est un shaman d'une tribu d'Amérique du Sud, leur culture a été trop peu exposé à la technologie et il est convaincu que ses herbes et substance psychotrope l'éclairent. Il est âgé et n'a pas le physique nécessaire pour faire front. Il se revendique de cette secte nommée le Culte de l'Extase. Le sujet est apparu trop confu pendant les interrogatoires pour donner des réponses convaincantes.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Issou.jpg  Affichages :	0  Taille :		55,2 Ko  ID : 			213











    - Adam McLeoric, d'origines Ecossaises. Les analyses de son sang ont montré une proportion anormalement élevée de gamma GT indiquant une propension à l'alcoolisme. Persuadé d'être mort une fois avant, il nous est pourtant bien apparu vivant. Répond mal à la torture, impossible de savoir si ses informations sont valables, les premiers retours d'agents sur le terrain nous indique qu'il nous a baratiné. Il se revendique des Euthanatos, son sens moral semble douteux.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Adam.jpg  Affichages :	0  Taille :		315,2 Ko  ID : 			214











    - Pavel Piorun, "scientifique alternatif" d'origine polonaise. Ses affirmations sur la physique semblent erronées même envers un profane tel que moi. Quand quelqu'un vous dit que l'Electron est la seule particule élémentaire et que tout est lié à ce dernier on peu légitimement se poser des questions. Dans ses effets se trouvait un étrange gant et une boite bizarre, nous n'avons pas réussi, même les techniciens de V., à les faire fonctionner. Après analyses il n'est apparu que ce ne sont que des gris-gris sans intérêt.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Pavel.png  Affichages :	0  Taille :		201,1 Ko  ID : 			215










    - Yaeko Yaminishi : avait travaillé pour l'un de nos partenaires avant de déserter et de rejoindre ces marginaux. Persuadée de vivre dans une forme de réalité virtuelle qu'elle pourrait contrôler et pirater à volonté. Ses piratages ne lui ont guère réussi quand il s'agissait de sortir de sa cellule.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Yaeko.jpg  Affichages :	0  Taille :		48,7 Ko  ID : 			216










    - William Kina : ancien militaire des Commando Hubert, a rencontré la foi et a été recruté dans la secte du Chœur Céleste par un médecin l'ayant pris en charge pendant la guerre du Liban lors d'une opération sous couverture. Kina a un profond sens de l'autorité et du devoir. Il semble psychologiquement à un point de bascule et devra choisir où va sa loyauté.
    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Kina.jpg  Affichages :	0  Taille :		35,2 Ko  ID : 			217











    Hypothèse pour la trahison G :

    - la plus évidente serait l'argent, quelqu'un leur aura probablement offert plus d'argent que nous. Il doit y avoir des traces bancaires mais la famille G. étant bien implantée dans ce domaine suivre l'argent sera particulièrement compliqué.
    - S'il s'agit d'un élément libre ayant agi de son propre chef la famille s'en chargera elle même, le problème avec ce raisonnement est que nous n'aurons aucun moyen de le confirmer ou de le savoir.

    Recommandation :

    - Pour la famille G. je suggère de considérer qu'ils nous ont trahis. En effet il est certain que la famille va démentir toute implication officielle et faire porter le chapeau à un rebelle. Nous ne pourrons probablement jamais le confirmer, il serait alors très facile pour eux d'éviter toute confrontation officielle à ce niveau. Les tentatives d'infiltration d'agents ont toute échoué à ce jour, nos agents ayant déserté pour les rejoindre. Peut-être nos nouveaux alliés pourraient les espionner mais ceci nous place en situation de dépendance vis-à-vis d'une organisation tierce.

    - Si les évadés retournent à Paris alors D. devra les suivre. Je recommande fortement de le mettre en alerte. Nous avons perdu leur trace mais leur indice de menace est faible. Notre partenaire V. semble toutefois insistant sur le fait que nous devons les récupérer. Pour l'heure cette demande doit passer après les troubles dans le bloc soviétique, je pense que vous serez tous d'accord sur ce point.

    - Le protocole pavlovien fonctionne, ceci est l'occasion de le valider en conditions réelles.
    La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
    Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

    Commentaire


    • #3
      Intermezzo : de l'Arcadie à la zone d'exclusion

      Billy, sous ses airs renfrognés et austères n'avait jamais été aussi heureux. Il se souvenait sa jeunesse en Arcadie quand elle est coupée du Monde terrestre au centre du Songe. Son existence se résumait à garder les enfants, faire le nettoyage et aller casser des pierres pour que les nobles et chevaliers fées puissent se forger château et murailles. Certaines maisons de fées étaient honorable mais pas la sienne, la Maison Balor cherchait constamment à dominer les autres et ses esclaves étaient parmi les plus maltraités d'Arcadie. Billy appris bien vite à courber l'échine et à obéir pour éviter les coups de fouets et quand on est un troll et se régénère les coups sont encore plus violents que pour les autres.

      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		House Balor.png  Affichages :	0  Taille :		309,9 Ko  ID : 			224
      Le sigil de la Maison Balor, Billy ne le connaissait que trop bien.








      Quand l'homme a marché sur la Lune avec Apollo 11 et que l'espoir a regagné l'humanité, il était bloqué chez ses maîtres. Il faisait le nettoyage, il était de corvée de serpillière et sa seule récompense n'était que du pain dur et du fromage pourri. Ses maîtres étaient distraits par le changement brutal qui était en train de s'opérer. Des chemins s'ouvraient d'eux même dans les forêts et les plages s'avançaient dans les océans. Le ciel lui même semblait s'ouvrir. Alors que ses chevaliers et ducs partaient vers les routes s'ouvrant pour explorer de monde retrouvé, Billy s'échappa et trouva un passage dans le Mur d'Epines. Les blessures furent profonde mais un troll résiste et guéri, ce qui rendait les tortures si efficaces contre lui.

      Dans le monde réel, il n'avait aucune attache, ne savait pas comment vivre. Il vivait parmi les marginaux et les exclus, gagnait un peu d'argent en faisant des taches manuelles clandestinement sur des chantiers et parfois comme bucheron. Il gardait toujours sur lui cette clef, il ne savait plus ce qu'elle ouvrait, il l'avait oublié, et sa gourmette avec écrit "MYSON".

      Un jour cette jeune fille, Adriana, vint le voir avec son colosse, Anselmo. Elle lui parla de ses visions et de l'Arcadie. Aucun humain ne lui avait parlé de l'Arcadie avant elle. Elle lui parla de la lutte entre des forces occultes et des résistants de l'ombre. Elle lui dit qu'il pouvait être un de ces résistants et donner un sens à sa vie. Il pouvait choisir cette voie ou continuer comme il le fait, sachant qu'elle avait vu dans ses visions que la Maison Balor reviendrait le prendre s'il ne faisait rien.

      Billy parti avec elle et rejoins son camp de protecteurs du monde ancien. Leur camp était pour le moment dans la banlieue sud de Minsk, non loin de la ville fantôme de Pripiat. Celle ville a été abandonnée suite à une catastrophe, causée selon elle par une des factions destructrices, ils se nommaient les "Rapaces" et était héritiers d'une tradition très ancienne. Adriana n'a jamais voulu partagé l'identité de ces "Rapaces", ni avec Billy ni avec les autres membres du groupe.


      Victoria était une jeune femme, mais elle parle comme si elle en avait des centaines. L'avantage d'être dans ce camps de créatures est que tout le monde parle sans la crainte d'être jugé ou mal perçu. Victoria était une vampire, une Gagrel qu'elle disait même. Des vampires nomades qui ont quitté les sectes et la politique des vampires pour mener leur propre lutte. Victoria était même allé plus loin en décidant de s'allier à des membres d'autres espèces comme Billy le troll ou, Suzanna la lycanthrope. Pour ça les membres de son clan de vampires la mire à l'écart et elle est chassée par des membres de sectes vampires. La politique des buveurs de sang était complexe, mais moindre que celle des fées. Billy n'y comprenait rien et ça ne l'intéressait pas. Victoria était gentille avec lui, et parfois Billy l'aidait à chasser des humains pour s'alimenter.
      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Victoria.jpg  Affichages :	0  Taille :		121,0 Ko  ID : 			220










      Suzanna elle était une lycanthrope, un loup-garou. Elle raconta à Billy la vie de son ancienne meute. Les lycanthropes selon elle sont en lutte permanente contre ce qu'ils appellent le ver. Adrianna aussi parla de ce terme, mais quel est donc ce ver ? Suzanna pense que les lycanthropes doivent dépasser leurs préjugés et s'allier aux autres partageant leur lutte. Mages des traditions et vampires du clan gangrel, fées et autres forces occultes.
      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Suzanna.jpg  Affichages :	0  Taille :		61,2 Ko  ID : 			221








      Anselmo lui était le garde du corps d'Adrianna, il ne la quittait jamais. Il semblait aussi fort que Billy et encore moins bavard. Sa puissance dépasse largement celle d'un humain et comme Adrianna, personne ne sait de quelle engeance il est. Il ne quitte jamais la jeune prophète même la nuit ils partagent la même tente, Grumpy toutefois est convaincu que rien d'immoral ne s'y passe. La nature de leur relation le laisse perplexe.
      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Anselmo.png  Affichages :	0  Taille :		296,9 Ko  ID : 			222












      Enfin la jeune Adrianna, Billy ne sait pas ce qu'elle est. Elle ne parle jamais de sa famille terrestre. Elle n'est pas vampire manifestement, elle ne consomme jamais de sang. Elle n'est pas lycanthrope, Suzanne dit qu'elle n'a que l'odeur d'une humaine ordinaire. Serait elle un de ces mages ? Elle semble toujours pouvoir prédire ce qui va se produire et semble en savoir énormément pour quelqu'un de si jeune.
      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Adrianna.jpg  Affichages :	0  Taille :		96,2 Ko  ID : 			223










      Un matin elle vint au groupe et dit une phrase mystérieuse. Un autre vient de s'enfuir, de son choix va dépendre l'avenir des Mondes. Les évènements vont commencer à s'enchainer maintenant. Les exclus ignoraient le sens de ces mots, mais rien ne changea pour eux et la vie continua. Ils devront se rapprocher du site de l'accident à Tchernobyl, village avoisinant Pripiat pour obtenir l'identité de certains et chasser les STALKERS. Adrianna disait que certains rapaces, technocrates et inquisiteurs pourraient utiliser des STALKERS pour servir leur propre cause.

      Un jour elle leur demanda d'aller récupérer des mages prisonniers de la machine, du ver, de la technocratie. Ils sont encore à l'hôpital de Mink mais leur évasion est imminente dit elle. Ils iront vers leur appartement au centre ville ou ils seront attendus. Mais les exclus aussi les y attendront. Billy et Suzanne se mirent en route avec le SUV d'Anselmo et se mettront en garde prêt de leur appartement. Billy et Anselmo avaient autrefois brisé la nuque de quelques soldats soviétiques lors de la liquidation ayant suivi l'accident de Tchernobyl, les uniformes faisaient de parfait camouflage.

      Récupérer les mages sera facile, ils seront exactement là ou les exclus les attendirent et devant l'absence de possibilités alternatives acceptent de les suivre. Une limousine les pris en chasse, Adrianna nous avait bien dit que d'autres les attendraient mais pas qui ni combien. Anselmo est bien meilleur conducteur que Billy mais il n'était pas là. Sorti de Minsk la limousine abandonna la traque.
      La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
      Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

      Commentaire


      • #4
        Intermezzo II : de l'Arcadie à la zone d'exclusion

        Le soleil venait de se coucher quand enfin ils arrivèrent à leur campement. Tous ici avaient juré de passer outre leurs animosités et leurs différents pour protéger le monde ancien du fléau pourrissant le fruit de la mordernité.

        Suzanna l'appelait le ver et Billy aimait bien ce mot car cela montrait bien la souillure dans la pomme, car pour Billy tout n'était pas mauvais en cet âge technologie. Après tout c'est l'alunissage de l'homme qui lui a permis de revenir dans ce monde et Billy savait bien qu'il ne pouvait pas couper la branche sur laquelle il est assis. D'un autre côté la désolation nucléaire voisine, celle de la centrale de Tchernobyl, ne pouvait être ignorée et d'autres catastrophe de ce genre se produiront si rien n'est fait.
        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Billy.jpg  Affichages :	0  Taille :		55,9 Ko  ID : 			370




        Au camp Adrianna demanda l'assistance aux invités pour explorer les ruines de Pripiat sans succès, néanmoins elle semblait convaincu qu'ils se croiseraient à nouveau. Billy regarda, d'un oeil amusé, ce jeune Adam McLeoric défier Victoria dans un combat amical et, se faire battre et facilement. William Kina lui aussi voulu tester la réactivité de la vampire mais se retrouva avec une lame sur sa gorge avant même de comprendre ce qui venait de se passer. Billy connaissait cette technique, la célérité qu'elle disait, mais pour Billy seul compte la force brute et pour ça il a plus peur de Suzanna.

        Adrianna en gage de bonne foi proposa aux invités de tenter de leur faire retrouver la mémoire. Ce sera Pavel le volontaire et l'expérience sera pour lui... agitée. Mais des brides lui revinrent. Les autres acceptent de se prêter à l'expérience et nombre de choses en ressortent.

        Apparemment plusieurs groupes de mages comme eux ont été envoyés sur terre depuis Concordia pour tenter de retrouver un certain Kaspar Hauser. Le groupe présent ici serait basé à Paris et aurait été envoyé sur une fausse piste à Minsk ou ils sont tombés en embuscades en allant à l'Hôtel Ukraine (au centre ville de Minsk). Pas d'autre information ne remonte mais ceci devrait bien les guider.

        Ils préféreront retourner en ville, dans ce qui devait être leur planque de secours, plutôt que de nous rejoindre dans nos excursions dans la zone d'exclusion. Tout ceci pour rien, mais Adrianna semblait satisfaite.
        La liberté est la règle, et la restriction, l'exception
        Corneille, commissaire du gouvernement, 1917

        Commentaire


        • #5
          Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 01

          Rapport de la première partie, rédigé par Raziel.



          Pourquoi j’écris ça moi… Bah, tant pis, y a bien quelqu’un qui va le lire. Au moins le gars derrière l’écran… Y en a forcément un si on est dans une simulation… JE SAIS QUE T’ES LA ! … Va falloir arrêter de m’ignorer comme ça hein… Ok je suis pas la seule à pouvoir agir sur la simulation mais je le fait… J’ai bien le droit à un peu de considération non ?


          OK ! J’AI COMPRIS CONTINUE A RIEN DIRE ! C’est pas grave, je vais te raconter touuuuuuuuut ce qui m’arrive ou me passe par la tête !

          Bref ! j’ai oublié une certaine période de ma vie, j’étais au japon, tranquille, et voilà… je me retrouve dans une bagnole pourrie, dans un pays pourri avec une bande de fou… Un ours Irlandais barbare, un soldat qui se la joue ‘’j’suis l’chef’’, un vieux rabougri qui sent le champignon et la beuh, et… Un genre de scientifique… Chelou… disons taré. Bref ! Tu dois te poser une question du genre ‘’Mais comment t’as fini là ?’’ ou ‘’Comment tu vas survivre en Russie avec un 2 en Stamina ?’’… C’est des bonnes questions mais hé… Chaque chose en son temps ! Déjà je ne sais pas comment j’ai atterri ici ! Me retrouver dans une cellule avec le nez en sang ne fait pas vraiment parti du plan m’voyez ? Encore moins en apprenant que le lieu où se trouvait la cellule est un genre de complexe militaire de recherche zarbi… Enfin je suppose sinon il n’y aurait pas tous les Metal Gear et les trucs tueur super rapides qui ont tués tout le monde ! J’imagine que ce n’était pas un mal s’ils nous retenaient pour faire des expériences… Enfin bref… apparemment moi et les autres on partage le fait de modifier la réalité. Je dis ça comme ça mais on sait tous ce que ça veut dire… Enfin… Tu sais.

          Bref toujours est-il qu’on était bloqué dans cet endroit tout petit et puant, mais on s’en est sorti ! Par je ne sais quel miracle ou concours de circonstance… Enfin je devrais reprendre depuis le début je crois… Du coup, je me retrouve dans ce complexe comme dit plus haut, mais une attaque d’on ne sait trop quoi nous a permis de sortir de nos cellules. Quitte à avoir été enfermés ensembles, on l’est resté, et qui plus est, il parait qu’on se connaissait… Des photos nous montrent ensemble et y a une adresse avec. Je sais que ça se change une photo mais… C’est bizarre je sens que c’est vrai… C’est sûrement grâce à mon 5 en astuce. Le max ouais ! T’es jaloux hein ?
          Bref revenons à nos moutons ! On sort de là, on passe par des conduits, un ascenseur, et on arrive à un poste de garde ou il y a nos affaire… Et le militaire avait la clé… laissée dans sa bouffe. Donc on a clairement reçu une aide extérieure mais de qui ? j’ai pas la réponse encore mais je sais en revanche qu’on s’est cassé sans trop de problème du complexe et tout ça grâce à un super dispositif carte/gps que j’ai codé toute seule comme une grande ! bon faut dire que vus les dès que je jette pour le faire c’était pas si compliqué. Ça pourrait être mieux mais hé ! Pour un début c’est pas trop mal.

          Enfin bref, on est sorti, on s’est presque fait chopés par des mecs dans un hélicoptère mais les autres l’ont fait s’écraser et puis on s’est barré pour voler une voiture… Oui ! La fameuse bagnole pourrie. Comment ils ont appelé ça déjà ?... Une Lada voilà. Un truc russe. En Russie tu me diras c’est normal. Bref, le proprio n’était pas content qu’on lui tire sa caisse et l’espèce de fou irlandais lui a tiré une balle comme quoi il était coupable etc… Plus je le vois, plus il me parait fou… Il est à surveiller…
          Et en parlant de surveillance, on l’est ! Enfin… L’adresse où on voulait aller et qu’on a supposé être notre planque quand on était ensemble. Deux mecs dans une voiture font le planton devant…
          La suite dans le prochain épisode ! (Woo cliff hanger de ouf guedin !)



          NOTE DU MJ :
          Je précise pour nos lecteurs qui ne sont pas à la table que son personnage a comme handicap "brise le quatrième mur" qui fait que son personnage fait des allusions à du méta et ça fait partie du rôle du personnage.

          Commentaire


          • #6
            Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 02, partie 1/2

            Rapport de la deuxième partie, rédigé par NightAngel.



            Kiev ! sérieux Kiev ! De tout les endroits pourris de la terres on était à Kiev à moins de 150 bornes de Tchernobyl sérieux. Pareil à la fin de cette mission on va brillé dans le noir. Oh ! Sainte Marie ai pitié de nous. Bon reprenons notre rapport dans mon carnet de suivie de mission. Les habitudes reste. Ah ! Tiens Miss « courage je suis derrière toi » a déjà écrit notre sortie de détention. Bon reprenons.

            « 23 Décembre 1991, Paris.

            Effectivement devant la planque l’on nous avez donné, il y a une limousine avec au moins un mec à l’avant.
            Avec McLeoric, on se prépare à une petite baston / liquidation, oui on est pas d’humeur a cause des dernières évènements.
            Alors que l’on va passer à l’action une ombre au fond de la ruelle ou nous nous somme réfugier nous interpelle et fait signe de la suivre. Vu le gabarit, je pense qu’il ne nous veut pas de mal car il aurait pu nous attaquer facilement, aucun de nous n’avait détecté sa présence il nous aurait facilement. Je vois que McLeoric a là même opinion que moi et nous décidons de le suivre. Mais mon doigt ne reste pas loin de la gâchette du fusil d’assaut que l’on a récupéré.

            Il nous conduit sans un mot dans une autre ruelle ou une personne dans des vêtements militaires nous attend, il s’agit d’une femme dans un uniforme 3 fois trop grand pour elle. Devant nos airs circonspects elle nous rassure et nous explique qu’elle, Suzana et Billy, notre guide nous cherche pour nous conduire en sécurité,et que se sont des vêtements qu’ils ont « emprunté » à l’armée.

            Il nous propose de nous conduire vers un endroit sûr pour nous et Issou. Toujours un minimum sur nos gardes nous acceptons de les suivre. On monte tous dans un gros 4X4 plus confortable que la vielle Lada. Je monte à l’arriéré mais le cran de sécurité n’est toujours pas remis. Alors que nous partons nous nous apercevons que la limousine nous suit. Suzana demande a Billy d’aller plus vite et nous rassure en nous informant que nous serons pas suivie au-delà de la sortie de la ville. Effectivement la berline s’arrête alors que nous sortons de la ville par le nord, la direction de Tchernobyl. Marie prie pour nous. Je reste sur mes gardes mais Pavel et Yaeko on l’air en grade discutions sur la manipulation de l’esprit et de la mémoire.

            Nous arrivons au bout d’un certain temps dans un campement de fortune. Plusieurs personne sont là, Suzana nous dit que ce sont des amis. Il y a une femme très pale et athlétique dans une tenue de baroudeuse (Victoria) et une personne baraqué qui ne lâche pas une petite demoiselle blonde toute frêle (Encelmo et Adriana). Suzana nous explique qu’il on fondé une confrérie qui lutte contre le pouvoir occulte et notamment la Technocratie qui veulent changer le monde sans respecté les règles qui le régisse. Ils ont décidé de nous aider car apparemment un vampire du nom de Ludovic Giovani s’intéressait à nous et que nos capacités spéciale pourraient leur être utile dans leur lutte.

            Billy et Encelmo se mettent a préparer le repas et que Adriana donne des soins a Issou, nous discutons avec Suzana, Yaeko bidouille un truc qui nous permet de revoir ce que les cameras de surveillances ont enregistré à l’hôpital militaire. Sur un arrêt sur image et un zoom on voit que l’ombre qui nous a « sauver » est en faite le vampire Ludovic Giovani armé d’une épée, nous apprenons aussi a demi-mots que Suzana est une lican, Billy un fée troll et Victoria une vampire traître à sa race.

            Adam intriqué sur ce point propose un pugilat à Victoria. En moins d’une seconde il est a terre. Intrigué, je demande lui demande si je peux. Sure d’elle et reconnaissant en moi un soldat, elle me propose de lui tiré dessus. Je lui dis que je ne lui veux aucun mal mais elle me fait comprendre que si j’arrive a tiré c’est pas une balle qui lui fera du mal. Je la mets donc en joue, elle me demande de tirer je vise l’épaule et m’exécute mais alors qu’elle était a plus de 15 m et j’avais le doigt sur la détente je n’ai pas pu le bouger de plus un millimètre car j’ai sentie un couteau sous la gorge. Au même moment je ne voyais plus Victoria dans mon champs visuel. Un « voilà » susurré à l’oreille me glaça le sang. Je dégluti un « merci » et note dans mon esprit NE PAS ENGAGER UNE CONFRONTATION AVEC UN VAMPIRE ou LICAN étant donner qu’il font jeu égal. Sainte Marie protéger moi.

            Une bonne odeur nous informe que le ragoût est prêt, nous passons voir Issou qui a l’air plus en forme que quand nous l’avons laissé. Au tour du repas, Pavel et Yaeko nous parle de leur idée pour retrouvé la mémoire, mais étant le « truc » de Yaeko j’ai du mal a suivre, mais Pavel est volontaire. Et bien vas y mon gars !

            Apparemment ça a l’ai de secouer un peu. Tous ça pour nous dire que l’on vient de Paris, que l’on a « été vendu » et que l’on a une seconde planque. C’est pas mal, mais je suis français donc Paris est logique pour moi, on a tous été capturé donc on a forcement été vendu et pensant me connaître la second planque est logique. Donc pour moi pas d’info utiles. Les cerveaux un peu fumé de ses deux doivent pas être très clair. Du coup je dis à Yaeko de tester sur moi et Pavel propose sont aide, peut être qu’à deux….

            Pour eux ça a pas durer longtemps mais pour moi, un tir de mortier de couverture sans casque aurait eu moins d’effet. Mais je me rappelle pratiquement de tout. On est en mission pour les 9 Traditions dont nos ordres dépendant.


            Lisaw Ismo'walep Qatsi ("Issou"), Culture de l'extase, Sud Américain.
            Adam McLeoric, Euthanatos, Irlandais.
            Pavel Piorun, Fils de l'Ether, Autrichien.
            Yaeko Yamanishi, Adepte du Virtuel, Japonaise.
            William Kina, Cœur Céleste, Français.


            • Une personne dont on ne se souviens pas le visage a parlé en rêve a tout les éveillés du globe en même temps. La seule trace qui restait dans les mémoires est le nom de cet homme : Kaspar Hauser.
            • Les 9 Traditions ont fait 7 équipes de mages tous recommandés par chaque tradition pour couvrir le monde. Nous somme l’équipe Europe. Notre mission, retrouver le dénommé Kaspar Hauser et savoir si un éveillé de cette puissance est un allier ou autre.
            • Notre enquête a commencer à Paris, ou un informateur nous a indiqué qu’il y avait une piste à Kiev et nous a fourni une plaque ou on s’est fait avoir.
            • Notre coté parano nous en a fait prend une autre, que j’ai bien piégé, dans la banlieue avant d’aller a celle que l’on nous a donné.
            • Notre informateur de Paris nous a indiqué aussi l’hôpital militaire de Minsk.
            • Une réunion devais se tenir au Grand Hôtel d’Ukraine.
            • Quand nous arrivons à la planque, que l’on nous a indiqué, un groupe paramilitaire nous tombe dessus et nous kidnappe.

            Je décide d’envoyer un esprit messager à Concordia, prévenir les 9 Traditions que nous somme en vie. Mais apparemment, il est jamais arrivé.

            Nous allons nous coucher et vu que la nuit porte conseil, nous verrons le lendemain.
            Au petit matin on discute pas mal, Adam pense suivre la confrérie de Tchernobyl mais on lui explique la mission avant tout. On verra si on peut les aider après, ils partent vers le nord.

            Commentaire


            • #7
              Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 02, partie 2/2

              Suite du rapport de la deuxième partie, rédigé par NightAngel.



              Le fusil d’assaut nouvelle génération démonté et mis dans un sac, nous arrivons dans la banlieue de Kiev à proximité de la plaque que nous avons pris. Nous remarquons que la police est en alerte. Alors que l’on veut nous prendre à partie en s’en sort par une pirouette en picolant avec eux. On rejoint tranquillement la planque, qui est un appartement au 4eme étage dans un immeuble miteux.

              Je désamorce facilement et on rentre. Adam monte la garde et entend un couple se battre dans l’appartement au dessus, son coté justicier le fait monté voir. Moi je retrouve avec plaisir mon Berreta 92F, et mon cahier de suivi de mission. Chacun avait des petits trucs cachés. Je vois que l’on avait dressé un plan, l’hôtel et l’hôpital sont entouré. Sainte Marie aider moi à y voir plus clair. Alors que j’essaie de me souvenir et que chacun ramasse des bouts de son passé s’il peut, nous voyons Adam débarquer poussant une femme et avec un mec en uniforme militaire KO sur son épaule. Il nous explique que le gars battait sa femme et qu’il était partie pour le tuer mais avait changer d’avis quand il a vu l’uniforme.

              Pavel nous propose de faire une bulle de sourdine pour que l’on puisse l’interrogé tranquillement. La femme n’arrête pas de hurler. Elle m’énerve, je lui fais signe avec mon doigt sur la bouche de se taire. Elle continue. Je lui colle le bretta entre les yeux, et elle dis plus rien. Adam ne fait pas dans la dentelle et enchaîne les coups et les questions traduit par Pevel. La femme du gars panique de plus en plus mais la ferme. On apprend juste que c’est un troufion de base qui sait rien mise a par que des espions américains sont recherché. La question se pose du devenir du gars, enfin pour nous, l’Euthanatos avait déjà la réponse, il prend son arme de service et lui loge une balle. Aussitôt sa femme hurle comme un cochon que l’on égorge. Bon c’est pas comme si j’étais pas habitué a camoufler mon passage mais c’est dur avec des impulsifs. Mon cerveau tourne a deux cent, un homme mort dans l’appartement voisin du sien, sa femme hurle … Suicide. Oh ! Mère de Dieu pardonne moi. Je fais signe aux autres pour la fenêtre qui est vite ouverte et on lance rapidement la petite dame.

              On gère l’évacuation en deux vagues car ça commence a s’agiter dans l’immeuble.
              Adam, Pavel et Issou passe devant quand il sont dehors je suis vite avec Yaeko. On sort sans problème, en fessant les horrifier. Alors que l’on suit les autres a distance je les vois se cacher et Adam me designer un homme. Je fait comme eux et la jap et moi nous nous faisons discret. C’est arrivé au coin de la rue que je comprend quand je vois la limousine. Un rapide coup d’œil indique que l’homme va vers notre planque. Je demande à Yaeko si elle peut nous ouvrir la voiture discrètement, elle me souris et me dis que c’est dans ses cordes. Je propose au autres d’attendre le gars dans la limousine si elle est vide. Tout le monde aquièse. Limousine vide donc on rentre et on se cache a l’arrière. Le mec a eu tres vite fait à peine rentré dans l’immeuble il en est ressortie. Le temps qu’il arrive j’en profite pour monté le fusil on ne sait jamais.


              Une fois assit dans la voiture je lui mets le flingue sur la tempe et lui demande ce qu’il nous veux. Avec un français parfait il me répond que son Maître nous a envoyer nous chercher et qu’il nous expliquera tout. J’échange un regard interrogateur avec les autres mais je me rappelle que nous parlons en anglais entre nous. Le chauffeur me demande s’il peut prendre quelque chose dans sa poche. Il me tend alors une enveloppe en me disant que c’est ce qu’il est aller chercher car ca aurait ete dommage que les force de l’ordre tombe dessus. Je la tend a Pavel qui la lis :
              « Monsieur Ludovic Giovanie serait heureux de vous rencontrer et de vous prêter son aide. »
              Je déglutie, après un rapide échange de regard avec les autres, je sort le fusil et le range. Je m’excuse et je lui dis que nous somme ravis de le suivre. Il nous dit de faire comme chez nous et de nous servir dans le mini bar.

              Adam est le premier a se servir remarque avec plaisir qu’il y a une bouteille de sa distillerie. Au comportement des autres il y a apparemment ce que nous buvons habituellement. Je ferme la vitre de séparation et leur dis qu’il faut accorder nos violons. J’ai pas avant de jouer au con avec un des plus puissant vampire d’Europe. On se mets vite d’accord pour rien lui cacher, de toute façon on ne sait pas grand-chose. Adam soulève le cas de Victoria. Pourquoi lui cacher ? Ils sont parti et on sait pas où mise a part une direction.

              Nous arrivons dans un magnifique hôtel de luxe, nous somme accueilli par le valet personnel de Mr. Giovani. Il nous informe que nous pourront le voir ce soir après le dîner qui nous sera servi au restaurant et que en attendant il est a notre disposition. Nous l’en remercions. Vu le lieux, je demande s’il serait possible de se changer vu les aillons que nous portons. Il nous dit que des vêtements nous seront porter dans nos chambres. Je l’en remercie et d’un coup il me tarde une bonne douche chaude. On nous donne tous rendez-vous pour 19h au restaurant.

              Bien sur nos chambres sont très luxueuse. Alors que je sort juste de la douche on frappe a map porte, un homme se présente et dis être tailleur. Il prend mes mensuration et me demande quel type de costume je préférerai je lui indique et me conseille très bien dans le choix des couleur et des coupes. Alors que j’essaie une veste ajuster je me dis que ça ira pas pour le Berretta, à ma tête il a du comprendre car il me propose des ajustement pour un holster en me demandant ma préférence. Puis il me dis qu’il sera prêt pour demain fin d’après midi. Et il sort alors d’autre costumes et s’excuse mais pour ce soir il ne peut que juste remettre en forme celui qui me plaira le plus. Il y a quand même une très grande qualité dans tout ce qu’il me propose. Mon choix va sur un costume bleu sombre a couple simple.

              Au restaurent je vois que les autre au eu droit au même traitement que moi. Comme je m’y attendais un peu, on nous laisse le choix du menu mais de base ce que l’on nous propose correspond a nos mets préférés. Il est vraiment flippant ce vampire. On nous propose de boire le café avec le maître des lieux. Nous suivons le valet qui nous conduit au dernière étage dans une suite de luxe. Quand je rentre dans le salon j’en ai le cœur qui palpite, il y a beaucoup de tableau et de symbole religieux mais surtout un magnifique portrait de la Vierge Marie du XV ème siècle. Il y a aussi un peinture pieuse qui représente je pense vu les traits notre hôte combattant pendant une croisade. Alors que je suis en pleine contemplation. Ludovic Giovani fait son entrée.


              Il est accompagné d’une magnifique jeune femme, il nous présente comme étant sa suivante Eléanore qui me dit être ma compatriote. Elle me salut effectivement en français et nous informe que c’est un mage du cœur Céleste qui a passé un marché avec Giovani pour nous sauver. Celui-ci écoute les explications de Eléanore en se servant un verre de sang. Je crois qu’Adam veut faire faire le cacou car il demande un verre de sang à Giovani. Celui-ci sourit et le lui sert. Adam répond une fadaise que je n’ai pas retenue. Il nous donne de nouvelles identité et les passeports qui leur correspond, le tout accompagné de billets d’avion pour Paris ou notre bienfaiteur nous attend. Il pose toute fois la question que l’on attendait. En effets , Victoria est de la « caste » d’Eleanore et bien sur celle-ci la recherche. On lui répond donc.

              Le vol est prévus pour le lendemain après-midi. Un peut avant midi le tailleur nous apporte a tous notre commande. Nous prenons un brunch et embarquons pour Paris. A Orly, on peut pas se trompé car un chauffeur avec nos nom nous attend. Il ne dit rien et nous conduit dans un immeuble très luxueux. Quand la porte de l’ascenseur s’ouvre nous découvrons que nous somme chez le célèbre Gérard Ardmer très grand chanteur à l’opéra de Paris. Il nous avoue être le commanditaire de notre sauvetage. C’est après une longue enquête, il a retrouvé notre piste.


              Il y a 2 ans et demi, une personne dont on ne se souviens pas le visage a parlé en rêve a tout les éveillés du globe en même temps. La seule trace qui restait dans les mémoires est le nom de cet homme : Kaspar Hauser. Les 9 Traditions avait fait 7 équipes de mages tous recommandés par chaque tradition pour couvrir le monde. Notre mission retrouvé le dénommé Kaspar Hauser et savoir si un éveillé de cette puissance est un allier ou autre. Nous étions l’équipe Paris. Les autres équipes, Londres, Moscou, Tombouctou, La Mec, Daily et Mexico ne sont jamais revenu.
              Nous avons trouvé sur Paris que peu de source de renseignement mais un indic underground nous aider bien, un vampire Nosferatu nommé : Nico. C’est lui qui nous avant orienté sur cette piste via un Mr. M et 700 000 Francs, il avait une réputation de fiabilité, ce n’était pas la solution mais c’était notre seule piste.

              On apprend une dernière chose, la société qui se cacher sous notre enlèvement s’appelle la Techno - Pharma – Bio.

              Commentaire


              • #8
                Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 03

                Rapport de la troisième partie, rédigé par Cannibalist.



                Bon bon bon. J'ai piqué une machine qui fait bip boup à l'autre face de citron, mais j' comprends pas . Pourquoi sur son clavier y'a chaque touche en deux exemplaires ? Et pourquoi ça tangue ? Bon, tant pis, on ne va pas s'attarder sur la camelote japonaise.


                Suite à notre rencontre avec Gérard, on a pris place dans une petite planque bien à nous, assez sympa, reculée du vacarme et avec deux trois bar à … bière pas très loin.
                On a eu quelques jours de quartiers libres, où on a enfin pu mener nos petites enquêtes chacun de notre côté. Ça fait du bien de pas avoir à se taper leurs sempiternelles jérémiades.


                Kina est parti à la recherche de son docteur dans un premier temps, un nom du style Meurisse, qui a une petite sonorité de mépris et de collaboration. Peu concluant. Il s'est donc fadé l'aller-retour à la DRCI, pour rechercher un camarade de forces spéciales, un mec de son bataillon je crois. Il parlait de guerre du Golfe, tout ça tout ça. J'suis trop jeune pour ces conneries moi.


                Yaeko a décidé de prendre un nouveau cataliseur, un gantelet ignoble qui ressemble aux gants de paysans qui inséminent artificiellement les vaches, mais en métal et avec des touches. Au moins, ça peut passer pour du déguisement.


                Pavel va aller rack... demander poliment à Gégé de lui fournir les rapports des autres équipes. Il s'est ramené avec une demi-douzaine de classeurs le con !

                Et moi ? Bah... Je fais parler mes poings. Je m'améliore, lentement mais sûrement. Je commence à me faire un nom, des réseaux, je monte dans les rankings et je me rapproche chaque jour un peu plus du Nosferatu.

                Et l'autre peau-rouge là, il cherchait un chaman pour des voyages ésotériques hors du commun... IL S'EST TROUVE YUSSUF, « LE ROI DU HASH ET DE LA SHNOUFF ». Ahahahah.


                On parle, on parle, mais les deux rats de bibliothèque là, ils ont trouvé des infos, sur les rapports d'une prénommée Clara. Un certain Jackel (choeur céleste), dépressif (à la tienne mon vieux, j'connais), raconte qu'ils sont sortis à côté du Kilimadjaro, au Kenya et qu'ils ont trouvé un certain M'Bala, marabout. Un vrai hein ? Pas ceux qu'on voit dans les comédies musicales pour Kirikou (c'est Yaeko qui m'a dit de dire ça, j'sais pas qui c'est kirikou, mais elle a l'air de trouver ça drôle).

                Apparemment, la magie des marabouts s'apparente à celle du chœur céleste. Apparemment, un croisé du nom d'Eric Hauser (un lien avec Kaspar?) aurait appris la magie du choeur céleste aux marabouts africains. Cette info serait détenue par un certain Rachid Ib Nasser, un négociant en caravane. Et pour couronner le tout, le journal d'Eric Hauser serait à Tombouktou.

                Yaeko et Pavel ont décidé de faire un saut à Nuremberg, pour chercher des infos sur Kaspar dans les archives.


                Kina part bourlinguer à Concordia, pour avoir des infos un peu plus officielles.

                Issou va m'accompagner, on va chopper le Nosferatu.
                Durant ces deux dernières semaines, je laissais des petits messages gravées à la paroi des égoûts. Jusqu'à ce qu'un soir, une myriade de rats pendus par la queue m'attendaient, avec un message du Nosferatu m'invitant à les suivre. Cela nous mena, Issou et moi, dans les catacombes de Paris, où ce cher Nicolas se faisait un en-cas avec un touriste un peu trop aventureux.
                Après de rapides présentations, et la découverte d'un mobilier de goût exquis, il nous a redonné les informations d'un contact, Michel Henderson, un attaché parisien de chez Dior. Il nous redonnera plus d'informations plus tard, quand je lui aurai rapporté 3 truies d'un cabaret de Pigalle à saigner, comme des pourceaux. Henderson sera une piste à reprendre et à approfondir.

                William reviendra en dernier, c'est celui qui a le plus trotté. Brave petit trouffion. Il nous rapporte que Victor, un barbu du conseil des 9 traditions, lui a confié quelques connaissances :

                Eric Hauser a été approché par des éveillés au moment où il se détournait du droit chemin (note à moi-même, il n'y a pas de droit chemin vieux barbu, la vie est un cycle, une roue. Si tu souhaites m'imposer ta vision, je m'assurerai que tu le paies de ta vie, vieux fou.). C'était un écuyer jouant de la harpe, qui facilitait la fertilité des sols où il passait. Il a du en jouer dans la cave de notre immeuble, elle est tapissée de mousse maintenant.
                Bonne info, notre verrou européen saute, on peut élargie notre champ d'action. Cool, mes poings vont faire le tour du monde. Nouvelle moins réjouissantes : il y a une taupe. Toutes les équipes parties à la recherche de Kaspar Hauser étaient ciblées, nous avons TOUS été trahis.


                Bon, Pavel et Yaeko reviennent de Nuremberg. J'espérais qu'ils nous ramènent un petit souvenir, au moins une oreillette du procès, mais non. Que dalle.
                Bref, Yaeko nous parle de « Gouguele glasse » qui lui auraient permis, dans les archives, de repérer un mot-clé et de faciliter ses recherches. Elle passe son temps à évoquer un artéfact magique qui l'a aidé dans sa quête, sous le nom de « deudédisse ».

                Bref, que je m'applique un peu, voici les Grimoires (à mes yeux, ce ne sont que des rouleaux de PQ mieux présentés.) qu'on ramené nos deux compères :


                -apologie de la parole de Dieu en Terre Sainte
                -Historique Léopold d'Autriche
                -Vie de Saint-Louis
                -Un roi exemplaire
                -Descendance de Baudouin de Jérusalem
                -Histoire des chevaliers en Terre Sainte
                -L'imposture, comment des roturiers sont devenus chevaliers grâce aux croisades
                -Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf
                -La sorcellerie au moyen-Orient
                -Les chevaliers de Jérusalem


                Et celui là, elle n'en a pas parlé, mais j'ai vu la couverture : Art du Shibari, de la période Edo à nos jours.


                Bref, ils vont faire ce qu'ils savent faire de mieux : lire leurs bouquins.

                Pendant ce temps, on contacte Mme Juliette pour nous avoir des places au défilé d'hiver de Dior, qui se déroulera dans quelques jours. Nous prenons 5 places au premier rang + l'option soirée + la vente privée + le repas au restaurant. Merci Gérard !

                Kina et Issou partent tous deux en introspection, Kina pour se rappeler, grâce à la transe de son ordre et Issou, lui pour oublier le traumatisme vécu dans les catacombes. Ahah, « arrête, c'est ici l'empire de la mort. »

                Pavel nous fait sauter un ampli à tubes, rien que pour le plaisir de rater une expérience et Tout ce beau monde se prépare pour le défilé. Outre ma petite virée au cabaret, qui m'a valu de nombreux renseignements PERSONNELS et une chemise déchirée, mes comparses ont su tirer quelques infos des bouquins mis à disposition :

                Eric Hauser était un roturier ADOUBE, devenu noblion à côté de Jérusalem et … Naeko me parle d'un certain Alain Soral, mais je ne le connais pas. Bref, passons.
                Il s'est converti à l'Islam et parlait de miracles, notamment de rendre les terres arides fertiles. Il était un Mercédaire, aimé du peuple et haï par l'Eglise. Bon, ce n'est pas tout ça hein, mais j'ai des culs à botter et un défilé auquel assister. N'oubliez pas, vous êtes des hamsters dans cette grande roue qu'est la vie, chaque action a ses conséquences, chaque procès a son juge.

                Commentaire


                • #9
                  Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 04

                  Rapport de la quatrième partie, rédigé par Cauhein.



                  J'ai tenté un format audio pour ce rapport.
                  Les titres sont des boutons spoiler avec le texte, pour ceux qui ne supportent pas mon jeu.

                  * NOTE : Malheureusement, les liens des fichiers audios sont morts depuis. Je mets directement le texte du coup. *


                  Veille du défilé

                  Journal audio du docteur Piorun, Si tu reconnais cette voix, c'est que tu es moi et que les technocrates nous ont encore attrapé. Par contre cela signifie aussi qu'ils n'ont pas atteint Kaspar Hauser
                  Concernant l'expérience BS37, il parait évident que l'énergie déployée est insuffisante pour l'intégration.
                  Faute d'accès à une source adéquate, je vais donc devoir me rabattre sur un système mutatif.
                  Concernant la mission, Mr McLeorick a trouvé un moyen d'approcher Michel anderson. Nous sommes invités au prochain défilé Dior auquel il est également sensé assister.
                  Même si je n'ai rien d'un socialite, si cet homme nous a effectivement trahi, je doute que nous puissions le faire avouer dans un environnement aussi civilisé.

                  J'ai demandé des nouvelles de la récupération des rapports des autres équipes. j'espérais explorer d'autres pistes
                  La secrétaire m'a fait comprendre que Mr ardmer n'était pas d'humeur à discuter. Apparemment, ce Picte d'écossais s'est offert une invitation de luxe pour le défilé, sur le compte de notre bienfaiteur.
                  Gênant, je verrais après le défilé s'il est calmé.


                  Michel

                  Écoutez, je savais pas que ça se passerait comme ça! Ils sont venus, avec leurs costards noirs. ils ont dit qu'ils savaient pour Cynthia, qu'ils avaient les bandes et qu'ils détruiraient ma vie si je faisais pas ce qu'ils disaient!
                  Ils t'ont demandé quoi?!
                  Ils vont me tuer si je parle. Vous les auriez vu. Ils sont flippants.
                  Plus que moi?
                  Oui, clairement.
                  *click*Révise ton jugement. Vite.
                  Oh non. Pitié je-ils m'ont donné le dossier que je vous avais filé. Celui de Minsk Je croyais juste qu'ils vous envoyaient sur une fausse piste. Croyez-moi!
                  Et bien voilà.


                  Lendemain du défilé

                  Journal audio du docteur Piorun
                  J'ai du mal à me rappeler ce qu'il s'est passé durant cette soirée.
                  Le défilé s'est déroulé comme prévu, j'ai pu tester le DA sur terrain, même si, à l'heure actuelle, il manque de précision.
                  Mr Mcleorick a très vite repéré notre cible, mais la difficulté résidait dans l'approche, qu'il a vite abandonné pour s'attirer les faveurs d'une douzaine de femmes.
                  Utiliser sa syntonicité naturelle pour de telles frivolités est certes un gaspillage éhonté, mais également un phénomène intéressant.
                  Nous avons rencontré une femme nommée Victoire. Je pense qu'il s'agit d'un des éveillés que j'ai détecté.
                  Elle possède une boite de nuit nommée le chakra, où la soirée est sensée se poursuivre si j'ai bien compris les propos des chiffonniers.
                  Là bas, nous avons retrouvé notre cible et le troupeau en pâmoison a démontré son utilité en l'emportant dans une loge VIP où Mcleorick nous a laissé, Mr Quina et moi.
                  D'après l'enregistrement précédent, l'interrogatoire s'est montré violent, mais productif.
                  Il semblerait que les Technocrates aient fait chanter Mr Anderson pour nous communiquer un faux dossier pour nous conduire au piège de Minsc.
                  La suite, nous la connaissons et je pense que, hein? ISU! montez le volume s'il vous plait.
                  ...de Michel Anderson, attaché à la maison Dior. L'enquête préliminaire appuie la thèse d'un suicide. La maison Dior déplore d'ailleurs la disparition de trois de ses employées, vues pour la dernière fois au Chakra...
                  évidemment que c'est Adam! J'espère juste que ça valait le cout!
                  Ah, j'ai laissé allumé.


                  Réunion

                  Le tribut de cet imbécile a eu des conséquences.
                  Victoire est bien une vampire, une toréadore, pour être précis.
                  Et qu'on attire l'attention sur son terrain de chasse ne lui a pas plu.
                  Fort heureusement, elle nous considère trop insignifiants pour valoir la peine de nous faire payer l'insolence de Nicholas.
                  Mais nous allons devoir quitter la ville, le temps que ça se tasse
                  Mcléorick a suggéré New York, alors que notre unique piste est à Tombouctou.
                  Mr quiran a pu obtenir un service d'un vieil ami, un officier de l'armée relativement élevé.
                  Cela lui a permis d'obtenir des informations plutôt inquiétantes
                  Malheureusement, les données concernant kaspar hauser non seulement existent, mais sont sujets à une accréditation bien plus élevée.
                  De plus, l'accès était surveillé, et lui aussi maintenant.
                  Ne reste plus que le journal d'erick.
                  Nous partons vers le sud.


                  Bamako

                  Adam a beau être un sociopathe, il sait être généreux.
                  Ma garde robe s'est révélée bien trop chaude pour ce climat.
                  Je n'imaginais pas que de telles températures pouvaient exister!
                  Depuis Dakkar, nous sommes allé à bamako et maintenant, nous cherchons un moyen de joindre notre destination.
                  Un taxi s'est proposé, on verra bien


                  Approche de Tombouctou

                  J--nal --io --cteur pio-
                  on --- proche
                  techno--- faiblie
                  taxi --- épave!
                  ---ça qu'elle marche
                  maintenir---peux

                  Commentaire


                  • #10
                    Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 05

                    Rapport de la cinquième partie.



                    * Pffffffiiooouuuu... *

                    Presque en Suisse, enfin au calme... ça a été la folie ces dernier jours.
                    J'ai besoin de me recentrer et de m'isoler, je m'éloigne des autres dans un coin de cette splendide nature que nous offrent ces montagnes.
                    Une petite transe pour me ressourcer, me repasser les évènements récents en tête et faire le point.

                    * Allume sauge et herbes, appelle les esprits, chevauche la vague ; ça commence... *

                    Je nous revoit en Afrique... à Tombouctou.
                    A galérer, à stagner, on avance pas... Pas d'info sur les Hauser, Erik ou Kaspar... Je me refuse à écouter cet esprit puissant et sombre qui me sussure à l'oreille qu'il pourrait nous aider si on le libérait...

                    Pavel se fait aspirer par un tableau, dans lequel il voit une procession suivre Erik Hauser ? Une fae qui se baladait dans la peinture lui dit de laisser tomber, que cette histoire est trop grosse pour vous, qu'on ne sais pas dans quoi on met les pieds. Je dois dire que c'est pas faux...

                    * Keuf, keuf * Molo sur la sauge, Issou...

                    Pendant que Yaeko et Kina fouillent dans la bibliothèque, on descend dans les profondeurs avec le morose écossais. On fini par tomber sur une épée et un casque ayant appartenu à Erik Hauser !
                    La sombre voix appelle à nouveau à l'aide en promettant de donner des réponses à nos questions.
                    J'accepte finalement de mettre McLeoric et cette morne entité en contact par les esprits, ils devraient s'entendre... Comme avec ce vampire à Paris.. Pas ma partie préférée de notre passage à Paris ça !

                    * Wooow, flashback dans le flashback, je revis quelques secondes de l'orgie psychédélique à Paris... On s'était bien amusé ! Je revois la tête de Pavel, hahaha * Je devrais rajouter un peu d'herbe dans ma pipe. Bref, perd pas le fil Issou, voltige et vogue, mais perds pas le fil..

                    Adam m'explique que l'esprit en question est une momie, se faisant apeller le Roi Askia, et que si nous le libérons et ne nous mettons pas sur son chemin de reconquete de son trone passé, il ne nous fera aucun mal et nous donnera moulte indications utile à notre quête.
                    N'ayant pas trop le choix, nous acceptons et décidons de ne pas en parler à William.

                    Le soir venu, Mc Leoric trouve la tombe du Roi, exhume la momie : son crâne est scellé par un masque fer. Une fois celui ci ôté, il revient "à la vie", il revient parmi nous en tous cas.

                    * La lune s'aligne avec les arbres et la fumée, je suis sorti de mon corps et en même temps aux trois points. Les esprits sont là. * Quelles seront les conséquences de ce largage de momie dans la nature ? Baorf, ça devrait occuper les technocrates et mobiliser pas mal de forces de frappe, ça pourrait nous offrir une fenêtre de liberté d'action...

                    Nous n'avons pas fait tout ceci pour rien, le Roi Askia nous apprend qu'Erik Hauser, de l'ordre des Mercedères, est enterré en Syrie.. Mieux, il connait l'emplacement exact de sa tombe !
                    Dans le Kerak d'Oms exactement, forteresse batie par les templiers !

                    A peine ces infos lâchées, la momie s'en va vers la mosquée... ça sent pas bon !
                    On réveille le soldat Kina et on part pour Bamako pour prendre l'avion ! On dit à William qu'on a eu des infos, qu'on doit vite se rendre à Paris puis en Syrie, que l'on sait où chercher maintenant...

                    BOUM !! Un éclair lumineux et tonitruant s'élève alors de Tombouctou... "Non non Kina, c'est rien" lui dit Adam... Sacré numéro cui-là !

                    Bref, à part un mage qui s'ignore rencontré dans une oasis dans le désert, rien de bien excitant jusqu'à Bamako. Vol pour Paris, on s'organisera une fois là bas.

                    * Aargff tousse tousse * Vraiment pas mal cette herbe suisse !

                    C'est arrivé à Paris que c'est encore plus parti en vrille. On nous arrête à l'aéroport, on nous enferme dans une pièce, interrogatoire musclé.. C'est les technocrates !!
                    Un de nous leur balance la table en pleine poire, on réussi à s'échapper, Yaeko fait un super boulot pour les caméras de sécurité et autres problèmes techniques rencontrés en route, on trouve une sortie réservée aux employés, on vole une voiture et on file de là !

                    Après avoir changé de papiers, de voiture, de look, de fringues, en suivant les infos à la radios, on se rend dans les Alpes : on achète de l'équipement de randonnée et de montagne, on a décidé de passer à pied en Suisse, terre neutre, où il sera plus facile pour nous de trouver un avion, et de nous rapprocher du Kerak d'Oms, où nous attendent de nouvelles et imprévues péripéties, je n'en doute pas et les esprits non plus.

                    * Aaaaaah, ce petit trip dans ce superbe cadre m'a fait du bien. * Je vais rejoindre les autres et me reposer, puis on part pour la Suisse ! Allez mon vieux Issou, c'est parti ! Squalala !!

                    Commentaire


                    • #11
                      Mage l'Ascension, La Légende de Kaspar Hauser : Rapport 06

                      Rapport de la sixième partie.



                      Dans les années 1990, un groupe de personnes lutte et traverse les pays pour garder leurs libertés. Mages dotés de pouvoirs hors normes, ils sont recherchés par les Technocrates. D'abord en Russie, à Paris puis au Mali. Ces personnes sont...

                      Issou, un chaman d'une tribu d'Amérique du Sud appartenant au Culte de l'Extase. Ce vieux mage a la particularité de parler aux esprits.

                      Adam McLeoric, un écossais d'une trentaine d'années ayant le goût du risque, il fait parti des Euthanatos. Il a un rapport particulier avec la mort. Très charismatique, il n'hésite pas à donner une mort immédiate à ses opposants.

                      Pavel Piorun, un scientifique polonais. Il peut contrôler la matière avec les outils adéquats. Sûrement affilié aux Fils de l'Ether.

                      Yaeko Yaminishi, jeune japonaise accro aux technologies. Adepte du virtuel, elle est capable de miniaturiser des objets dans des disquettes, elle a des compétences de piratage.

                      William Kina est un ancien militaire français, la secte du Chœur Céleste l'a recruté pendant la guerre du Liban.


                      Le groupe quitta Paris pour la Suisse. Leur objectif, retrouver un puissant mage disparu du nom de Kaspar Hauser. La tombe de Eric Hauser en Syrie permettrait peut-être d'atteindre ce dernier et de le retrouver.

                      Issou, Adam, Pavel, Yaeko et William continuèrent leur route à travers les montagnes enneigées.
                      Grâce à Issou et son observation mentale à travers les yeux des oiseaux, ils arrivèrent sans se faire repérer à la ville frontalière du nom de Collex. Leurs dernières économies partirent dans des vêtements chauds.

                      Un matin ils trouvèrent un mot de Yaeko dans sa chambre ainsi que ses disquettes.
                      "Désolé, je n'assume plus ce que nous avons fait. Adieu."

                      Avec un membre en moins et des possibilités réduites, le groupe réfléchit à diverses solutions pour s'en sortir. Les nouvelles à la télévision indiquèrent qu'un groupe obscur de bédouins ralliés à un seigneur de guerre mettaient le Mali à feu et à sang.
                      William Kina trouva suspect le nombre de forces déployées pour s'occuper d'un simple groupuscule. Un coup d’œil à Issou renforça ses doutes. Adam et Issou s'efforcèrent de rationaliser un tel déploiement et de diriger l'attention de William sur leurs problèmes actuels.

                      Afin de récolter des fonds, Pavel s'enferma à l'abri des regards dans une chambre pour fabriquer des faux billets. Le groupe amassa au mieux les matiériaux nécessaires cependant ils ne purent pas faire assez d'argent pour payer des billets d'avions. Juste de quoi vivre quelques jours.
                      Adam proposa alors de participer à des combats clandestins pour récolter les finances indispensables à leurs voyages. Ce dernier se rendit au bar Le Sphinx et sa réputation "Du boucher de Paris" dans le magazine underground "Fight" lui permis de participer à un combat le soir même. A condition de partager 50/50 sur sa côte si Adam remportait le combat.

                      William trouva un poste de serveur et Issou loua ses services en tant que diseur de bonne aventure mais leurs revenus furent maigres. Mis au courant du plan de Adam ils enfilèrent leurs meilleurs costumes, gardés depuis le défilé de Paris, puis l'équipe se rendit au lieu du combat à l'heure convenue.
                      Dans les sous-sols du Monolithe la coterie s'enfonça, croisant des femmes habillées de paillettes, des hommes élégamment vêtus et des structures luxueuses.
                      Adam en montant sur le ring prononça la phrase d'usage :
                      "Ceux qui vont mourir vous saluent."

                      La foule resta silencieuse et acclama l'arrivée de son favori...l'Atomiseur !
                      Un balkanais immense au petit front et à la voix d'ours toisa Adam en montant sur le ring. L'arbitre prononça les règles.
                      "Tout est permis sauf les coups dans les valseuses. Arrêt du combat au premier sang."

                      La cloche retentit, l'Atomiseur s'élança. Adam l'esquiva et plaça une clé de bras pour amener son adversaire à terre. Usant de ses pouvoirs, Adam visa une jambe, les os du lutteur craquèrent.
                      Le balkanais hurla de douleur, l'arbitre déclara Adam vainqueur.

                      La victoire d'Adam rapporta au groupe la rondelette somme de 224 500 francs suisses. Fort de sa victoire Adam sympathisa avec le gérant du ring, ses coéquipiers lui intimidèrent de sortir au plus vite, les autres combattants le regardaient d'un mauvais oeil. Pour eux sa façon de gagner sentait la triche. Ils sortirent discrètement du Monolithe.

                      L'équipe partit pour Istanbul. Arrivée à l'aéroport, au moment de passer les contrôles d'usage, Issou serra les fesses, transportant une grosse quantité de marijuana sur lui... Mais ce fut William Kina qui se fit interpeller par la douane. Après quelques complications, il fut heureusement relâché. William remarqua qu'une femme le suivait, il donna rendez-vous à Issou et aux autres membres plus loin dans un marchand de journaux en passant à côté d'eux.

                      William perdit la femme de vue mais remarqua la lumière d'un sniper dans la vitre du kiosque, un coup d'oeil lui permis de voir que les caméras de sécurité s'étaient toutes retournées et qu'elles ne surveillaient plus le hall. Entre deux journaux il souffla au reste du groupe qu'il les rejoindrait dans quelques jours à l'hôtel Soleyman à Ankara.

                      William fit du tourisme, après tout pour semer d'éventuels pisteurs, il valait mieux jouer au touriste bête et fortuné.
                      Le lendemain il rejoignit ses collègues, il les retrouva à l'hôtel en plein milieu d'une partie de cartes.
                      William partagea ses inquiétudes et ce qu'il avait vu à l'aéroport avec le groupe.
                      La prudence étant de mise, ils achetèrent un van combi Volkswagen (style Mystery Machine mais sobre) pour circuler dans le pays. La radio annonça que le chef du P.K.K serait jugé à Ankara.
                      Le groupe se dirigea vers la frontière direction la Syrie. Au second contrôle ils se retrouvèrent face à des militaires retords voulant les enfermer pour cause d'absence de visa sur leurs passeports. Fort heureusement l'argent glissé dans leurs mains modifia leurs jugements. 400 dollars c'était peu à payer pour éviter la prison ou la fusillade.

                      Deux heures plus tard ils arrivèrent dans la ville médiévale de Oms. Des militaires patrouillaient dans toute la ville. Les mages firent une petite visite touristique des remparts, des treize tours entourant la cour supérieure, de la potence devant la chambre de la fille du roi et enfin la chapelle.
                      Un filet d'air passait derrière un des sarcophages, laissant présager un passage secret. D'un air entendu ils décidèrent de revenir le soir pour en découvrir plus.

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X