Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[RAPPORT] Descent Into Avernus

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Randall

    J'ignore si je trouverais le moyen de t'envoyer cette lettre, mais au cas où, je la garderais prête. On sait jamais, peut être que cette loutre pourra la récupérer.
    Donc, on a perdu la piste de la citadelle de sang. la géographie des plans est apparemment instable.
    Mais un diable cassé nous a renseigné sur un magicien qui pourrait la localiser.
    Mais sur place, nous avons commis l'erreur de partager un repas avec des daemons en attente devant le pont levis.
    grosse erreur car la plupart d'entre nous se sont écroulés endormis et les daemons m'ont laissé le choix d'un combat à deux contre vingt ou nous rendre.
    Avec Vistra, j'aurais tenté, mais c'est Lorgan qui a résisté au poison.

    On s'est donc retrouvés ligotés dans notre voiture, emmenés vers ce que je suppose être une base des diables.
    Une fois assez loin de la tour, je me suis téléporté hors de la voiture.
    ils n'ont rien compris sur le coup : j'ai eu le temps de me libérer et d'attirer leur attention avec un tir de sommation.
    Ils ont fait demi tour et celui qui ne conduisait pas m'a foncé dessus pour m'apprendre à résister.
    Je l'ai laissé réfléchir sur ma disparition pour apparaitre à côté d'Helena pour la détacher.
    Lorgan lui, s'était changé en boa pour occuper le chauffeur, ce qui a laissé le temps à Helena de fouiller le coffre où ils avaient gardé nos affaires.
    pendant ce temps, les Daemons ont échangé leurs places, mais Helena et son épée sacrée les a tenu en respect le temps que le reste de notre équipe se libère.
    Ils ont du alors compter avec les esprits gardiens de Vistra, en plus de mon ombre acérée et de la vengeresse sacrée d'Helena.
    Autant dire qu'ils n'avaient pas une chance.

    C'est quand notre victoire fut consommée que Lulu revint vers nous, accompagnée d'un Eladrin en buggy infernal.
    Celui-ci se nomme Sourire le profanateur, c'était donc l'allié dont parlait la guenaude.
    Ce mec est bizarre, trop enjoué pour ce monde.
    Mais ses élucubrations nous ont offert une autre piste : le bazar de l'emporium.
    Lulu se souvient y avoir été.
    Nous y sommes donc allés et le gérant, Mahadi, l'a tout de suite reconnue.
    Dans sa tente, qui était un demi plan dont les propriété extradimensionnelle ont disrupté la corruption des enfers, nous lui avont tout expliqué.
    Pendant qu'ils rattrapent le temps perdu, j'ai décidé de profiter du Hammam et de mon corps à nouveau humain.
    L'endroit était un peu trop confortable : quand je me suis réveillé, nous étions hors de la tente de Mahadi. Helena tenait en respect un homme tigre en sang pendant qu'un dragon cuivré reprenait forme humaine.

    Apparemment, Mahadi était un Raashaka qui avait vendu Lulu a Zariel.
    Après que Vistra l'ait achevé, nous avons filé avec Burney, la dragonne.
    Elle possède des informations sur une guenaude noire nommée Ruth la rouge, qui pourrait nous faire entrer chez Bel, l'ancien archiduc d'Averne. Si on joue bien, il nous aidera dans notre plan de restaurer l'actuelle.
    Mais avant, elle veut qu'on aille espionner un cultiste écailleux, un certain Arkhan le cruel.
    Direction le monument de Tiamat, je suppose.

    Grim

    Commentaire


    • #17
      Bien... je vais maintenant continuer le récit de mon voyage dans les 9 enfers. Où en étais-je déjà ? Ah oui :

      De nombreuses silhouettes se trouvaient à la base des bâtiments ressemblant à des crânes. Il s'agissait d'Abishais, encore une fois. Ils étaient nombreux, et nous nous attendions au pire. Notre demande de rencontrer Tiamat était assez insolite, aussi ce Arcane le Cruel nous reçut et nous écouta. Notre combat allait à l'encontre des intérêts de Zariel, cela suffit à les convaincre pour une rencontre entre Tiamat et le plus pur d'entre nous : le Vieux Monsieur. Oui, j'ai moi aussi du mal à croire ce que je raconte. Bref, j'étais surpris de le voir ressortir en un seul morceau après son entretien avec la divinité. On ne saura jamais véritablement ce qu'il s'est dit. Mais son entrejambe humide donnait des indices sur son état émotionnel. Quelques instants plus tard, Arcane le Cruel nous expliqua que Tiamat acceptait de nous donner de son sang, en échange de la signature d'un contrat avec elle. Le contrat régi par les lois des 9 enfers, stipulait que nous devions libérer Tiamat et expulser Zariel des enfers, qu'une fois Tiamat libre, nous le serions aussi, et qu'il nous serait possible de sacrifier Lulu pour être libres si nous ne réussissions pas notre mission. En cas de décès, notre âme resterait coincée dans les 9 enfers. Lorgan, pour une fois qu'il nous était clairement utile, avait repéré un vice de forme : il suffisait qu'une seule personne signe le contrat pour qu'il soit valide. Héléna et le Vieux Monsieur décidèrent de le signer. Comme quoi, certains ont encore moins confiance en l'elfe que moi : ils préfèrent même vendre leur âme au diable... enfin à Tiamat.

      Nous partions ensuite pour réveiller Uldrak le Titan, car ce dernier connaissait soi-disant l'emplacement de la forge de Bell. Burny, le dragon de cuivre avec qui nous avions traité précédemment, ne fut pas ravie d'apprendre quelle mission nous avions accepté pour le compte de Tiamat. Le voyage fut long, mais nous arrivâmes enfin au niveau d'un casque géant en plein désert, et d'une hache encore plus gigantesque. Le signe de Surtur, dieu forgeron des géants était clairement visible. Nous rencontrâmes un diablotin qui peina à nous convaincre qu'il était Uldrak. Mais nous n'avions pas d'autre option, alors nous décidions de lui laisser la moitié de la fiole de sang de Tiamat. Il jeta le précieux liquide au sol, et redevint le titan qu'il était. Promesse tenue : il nous amena à la forge de Bell... par téléportation... sans nos véhicules.

      Et nous voila cachés dans des collines à une lieue de la forge de Bell. Une armée se trouve là devant, se renouvelant continuellement au grès des arrivées et des départs une fois que les troupes ont récupéré leurs armes. Alors que nous décidions d'un plan, un détachement vint à notre rencontre. L'invisibilité de Grim nous permit de les prendre par surprise pour les éliminer plus facilement. Deux gros diables avaient des laissers-passer, qui nous permirent d'entrer... non, en vrai c'est Héléna qui portait l'armure d'Aroumane, avec un petit sort de compréhension des langues, qui nous ouvra toutes les portes jusqu'à Bell, sur son trône. Il parlèrent apparemment à haute voix de livraison d'armes, et nous apprenions plus tard qu'il lui parlait dans sa tête tandis qu'elle lui expliquait notre quête de retrouver la forteresse de l'épée. Bref, il nous a fait rencontrer son intendant au sous-sol, mais en fait, nous nous retrouvâmes devant un démon étrange, qui parla dans la tête de Grim. Grim accepta de donner la localisation de El Turel aux démons, en échange de la localisation de la forteresse de l'épée. Nous verrions plus tard si c'était un choix judicieux. Bref, on nous redonna un véhicule comme celui qu'on avait avant, et nous partîmes au plus vite.

      Plus tard sur la route, en arrivant non loin de l'impérium que nous avions libéré il y a peu de temps, nous rencontrions une aventurière tieffeline nommée Adriesta. Sous le sort de vérité, elle nous affirma être sous l'influence d'un sort de quête jeté par une divinité serpent céleste. Nous comprenions alors qu'Adriesta serait en mesure de nous conduire plus tard à Zariel, si nous l'aidions dans sa quête, à savoir : libérer tous les serpents ailés emprisonnés dans la forteresse de Zariel. C'était très risqué, mais nous acceptions de l'aider... et nous le regretterions plus tard. Nous décidâmes d'abord de faire des emplettes à l'impérium : acheter des composants pour le rappel à la vie, des potions. Un marchand nous offrit des bouteilles de vin monde, interdit en Averne, car connu pour être un poison mortel des diables (et probablement pour nous aussi... les propos de Sourire nous firent penser que le goutter risquait de déclencher une dépendance de notre part).

      Nous faisions donc un détour par les docs stygiens, où se trouvait la forteresse volante de Zariel. Adriesta fit mine d'avoir une vision, et nous fit passer sous le pont pour entrer en toute discrétion dans ce lieu diabolique. Il ne nous restait plus qu'à libérer ces serpents ailés... enfin c'est ce que nous croyions.

      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Zariel-fortress.png 
Affichages :	140 
Taille :		794,3 Ko 
ID : 			892

      Commentaire


      • #18
        Jour n°...

        Les journées se suivent en Averne, je ne saurais même plus dire depuis combien de temps nous traînons dans ces Enfers.

        Adriesta nous a mené comme prévu dans la tour de Zariel. A l'intérieur, tout est désert. Nous passons par une zone avec des geôles, ou nous aurions juré avoir aperçu Tavius, sous une forme de crapaud grotesque... si c'est bien lui, qu'il y pourrisse pour ce qu'il a fait.

        De couloirs en couloirs, nous tombons finalement sur une salle d'obsidienne, où, pour notre grand malheur, trône Zariel en personne. Dès qu'elle l'aperçoit, Adriesta s'en approche et lui jure allégeance, en reprenant sa véritable apparence: un coalt. Zariel n'est pas dupe, et n'accepte qu'à la condition qu'elle batte son général Aruman, moi. Je la bat aisément, et Zariel, plus par dépit que par déception, termine le travail et la pulvérise.

        L'archiduchesse avait bien comprit notre manège, et savait pertinemment ma véritable identité. Elle m'attrape et m'enserre la gorge, et menace de tous nous tuer. Les autres, ces lâches, ont tous fui en sautant de la tour, m'abandonnant au sort que Zariel me réservait. Par chance, j'ai réussi à la convaincre de mes bonnes intentions. Ainsi, en plus de recevoir sa bénédiction pour remplir ma part du contrat que j'ai avec Tiamat la déesse dragon, qui n'est autre (et elle l'ignore) que de lui faire céder son trône des Enfers et quitter les lieux, j'ai reçu une information des plus utiles sur l'armure que j'ai emprunté: elle peut invoquer un cauchemar, par simple claquement des éperons.

        Je repars donc de la tour, chevauchant mon étalon de feu, vivante et prête à en découdre.

        Après avoir retrouvé mes "alliés", qui m'expliquent avoir prit peur devant l'archiduchesse, "si on ne fuyait pas on allait tous y passer", nous nous mettons en route vers l'épée de Zariel. Lulu nous indique le chemin à prendre, vers un lieu reculé, abandonné de tous. Une sorte de colline, avec une ville à son sommet, se dessine sous nos yeux. Mais cette colline n'est pas faite de terre et de rochers, mais bien de sang coagulé, et de chaîne qui maintiennent le tout. Elle semble vivante...
        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		bleeding-citadel-avernus-1024x663.jpg 
Affichages :	127 
Taille :		100,1 Ko 
ID : 			895



        Nous trouvons un tunnel dans lequel on s'engouffre, Sourire en tête. De passages en passages, et après quelques combats des plus rapides, nous arrivons en face de portes d'une cathédrale. Se dessinent sur ces portes en airain un ange, et une épée. Nous touchons au but.

        Cependant, c'était sans compter sur Lulu et Lorgan, qui, avec leurs sorts, ont créé un fracas si fort, qu'ils ont libéré l'immense créature que nous avions vu dans le rêve de Lulu. De sa bouche gigantesque, elle s'est mise à cracher un nombre incalculable de créatures. Mais celles-ci n'étaient pas de taille face à nous. Joignant leurs forces à la mienne, mes compagnons et moi-même détruisons tout sur notre passage, et ma Holy déchiquète ces monstres, finissant sa course droit dans la tête de leur créateur.

        Nous n'avons plus qu'à passer les portes de la cathédrale. J'espère y trouver la clef qui nous permettra de partir victorieux d'ici.
        Dernière modification par Aneko, 08 juin 2022, 16h39.

        Commentaire


        • #19
          Nous voila devant la citadelle. Une porte majestueuse se présente devant nous. Elle est déjà ouverte. Il ne nous reste plus qu’à y entrer.
          Au milieu du hall, une grande roche avec en son centre une épée, l’épée de Xariel.

          Nous y voilà enfin !

          On remarque rapidement les cinq coffres qui remplissent la pièce. Chacun y trouva son bonheur.
          Grim décida de se rapprocher de l’épée. Mais à cet instant, le visage de Lulu se métamorphosa rapidement.

          Tout d’un coup, une étrange vision s’offre à nous. Le temple de Latendre est devant nous avec la statue d’un visage familier. C’est Xariel la céleste. En me retournant, je ne vis plus Lulu, Sourire et Vieux.

          Mais notre vision idyllique s’arrêta rapidement. Des Gnolls et tant d’autres démons nous attaquèrent par vague.
          Après un combat épique mais au fond rapide, nous vîmes un homme sorti du temple et nous informa que nous étions sur le plan de Toril à Idyllgen !

          Puis des Worcs sortirent de nul part avec au loin le colosse Yeenoghu.
          Par un certain miracle je dois dire pour un nain, Vistra convoqua son dieu Tharmekûl qui parti affronter ce démon.
          Forte heureusement, Xariel arriva pour repousser Yeenoghu.

          Le rêve se dissipa.

          La personne qui prendra l’épée de Xariel ne sera plus. Il faut un guerrier valeureux et loyal.
          Helena bondit sur l’épée et lorsque sa main toucha l’épée, un flash accompagné d’une vague repoussa les éléments démoniaques autour.

          A notre grande stupeur, le corps d’Héléna changea. Des ailes poussèrent dans son dos et elle sembla ne plus nous reconnaitre comme si nous avions à faire à une nouvelle Helana.

          Berny apparut devant nous avec pour proposition qu’Helena serve Bahamut le dieu des dragons métalliques…

          Commentaire


          • #20
            Journal quotidien entrée #92


            Héléna, devenue paladin de Bahamut va devoir se battre contre Tiamat une fois son contrat honoré.
            Nous partîmes une fois encore vers la forteresse de Zariel. Le but est de restaurer la nature angélique de la maîtresse des lieux.
            Aussitôt, un gros nuage de poussière était en train de nous rattraper alors que nous étions dans les machines infernales. Une douzaine de machines infernales avec à leur bord des sanglier-garous foncèrent vers nous. Vistra lança un sort dévastateur qui fît apparaître un énorme mur de lames sur une trentaine de mètres de long infligeant d’énormes dégâts et désorganisant de fait les rangs de ces infâmes créatures. Lorgan enchaîna à son tour avec une tempête de grêles finissant d’achever quelques ennemies. Le chef désespéré nous lança alors un « on se reverra » quand il vit l’état de son escouade détruit à plus de la moitié. Mais c’était sans compter l’esprit combatif de notre compagnie « Le serment de l’étoile ». Le chef passa à trépas très vite et son acolyte terrorisé nous a crié en panique que Sourrire voulait en réalité récupérer l’épée de Zariel pour la rendre à Maggie la folle car il en était fou amoureux. Immédiatement, tous les regards se tournèrent vers lui, un sort de zone de vérité fut lancé ce qui confirma l’accusation. Héléna, furieuse le menaça mais Vistra voulait lui laisser la vie sauve. Finalement, nous avons abandonné Sourrire au sanglier-garou pour qu’il en dispose comme il voudra afin d’accéder surement à une promotion. Plus tard dans un rêve, nous apprîmes que Sourrire a réussi à se téléporter durant le trajet.
            Chevauchant mon griffon, et mes compagnons leurs machines infernales nous sommes repartis en direction de notre destination finale.

            Nous devons convaincre Zariel qu’elle redevienne un ange en la résonant par n’importe quels moyens car si un combat frontal s’engageait, il signerait la fin de notre aventure en Averne.
            En s’approchant de la forteresse nous vîmes de la fumée, des cendres, de la foudre et des explosions, un tableau cauchemardesque. Nous distinguons enfin la citadelle de Zariel mais aussi les navires de Baphomet, le chef des Minotaures qui crachaient des boules de feu en direction de l’édifice qui flottait dans le ciel rougeâtre. Il y avait l’armée des Minotaures qui se battaient à la fois contre les Gnolls avec à leur tête Yeenoghu et des diables. Les trois armées se livrèrent un combat sans merci. Une figure humanoïde tomba de la citadelle et son corps s’écrasa en contrebas dans le Styx. Nous tentons une approche aérienne pour pénétrer dans la citadelle, Lorgan se transforma en Aigle, Héléna dans sa nouvelle forme angélique pouvait voler par ses propres moyens, Grim s’est lancé un sort de lévitation poussé par Héléna et Vistra et moi-même chevauchions mon griffon. La bataille autour de nous faisait rage. Zariel était aussi en train de se battre dans le ciel.
            Deux créatures aillées à tête de hyène que l’on n’avait encore jamais vue jusqu’à maintenant foncèrent vers Zariel mais l’une d’entre elles a reconnu Vistra. A cette vision, la créature fonça droit sur nous. La céleste Héléna avec sa grande puissance aidée des sorts de soutiens et par le groupe arrive à assener une salve d’attaque surpuissante et aveuglant ce Balor. A sa mort, une énorme déflagration toucha tout le groupe infligeant d’énormes dégâts mais cependant non létaux. Le deuxième Fiélon ne résiste pas longtemps et tombe sous l’épée de Zariel portée par Héléna lorsqu’elle porta le coup de grâce. Après l’explosion Héléna, courageuse, ne passe pas loin de la mort. Zariel est quand même touché et elle retourne à l’intérieur de la citadelle. Lors de la bataille elle fit tomber son fléau que Grim s’empressa de récupérer.
            Lulu suivit Zariel, nous en fîmes de même. Quand nous nous sommes approchés de l’entrée, Zariel prit la parole :
            « Je vous reconnais, vous m’avez ramené Lulu. C’est bien, tu es revenue vers ton destin. », dit-elle en la regardant.
            « La guerre de sang régit le multivers. L’équilibre doit être maintenu. »
            Lulu prend la parole : « Asmodée t’a juste mis là car tu étais la plus forte. Tu es juste manipulée. »
            Tour à tour nous nous efforçâmes de la convaincre de redevenir une céleste en lui rappelant sa bonté d’antan.
            Zariel demande son épée à Héléna.
            Lulu lui dit : « Ici, tout le monde peut te trahir, nous voulons t’aider »
            Une lumière douce envahit Zariel lorsqu’elle posa ses mains sur l’épée et elle reprit sa nature angélique.
            « Je me souviens, Lulu tu as raison » murmura-t-elle. Elle regarde Héléna et la prévient : « Je vois beaucoup de moi en vous, attention, la tentation peut vous envahir »
            Elle s’interrogea quand même : « Qui retiendra les diables et les démons si la guerre de sang s’arrête ? Il faut les laisser se battre… »
            Elle déclara solennellement : « Je renonce à mon trône d’archiduchesse de l’enfer. Je ne désigne pas de successeur. Tous les contrats signés sont nuls à présent. Je vais mettre fin à l’existence de Thavius Grieg afin de libérer Elturel. »
            Elle se débarrassa de son marteau et de son fléau.
            De ce fait, le contrat qui nous liait à Tiamat est rompu car elle est libre.
            Zariel continua : « Je vais à Elturel pour réparer mes actes. »
            Bernie arriva aussitôt sous forme de dragon et déclara : « Vous avez accompli votre tâche, vous restez engagés vis-à-vis de nous. Zariel est libre, je vais retourner au mont céleste avec elle »
            Nous partîmes en volant à Elturel. La ville était quasiment au niveau du sol. Zariel nous recommanda de nous poser dans la ville. Arrivé sur place nous nous empressons d’aider la population sur place. Nous allons dans le grand hall et nous annonçons la bonne nouvelle. La ville est libérée. La foudre retentit tout autour de la ville, tout tremble et tout d’un coup, nous avons ressenti une brise fraiche et la lumière était de nouveau claire. La ville est de retour à Féérune. Zariel et l’autre ange repartirent au mont céleste.
            Bernie s’approcha d’Héléna : « Votre tâche n’est pas terminée. En pénitence, il vous appartient d’utiliser votre influence pour construire un temple dédié à Bahamut à la porte de Baldur. »
            Nos noms sont graciés à la porte de Baldur, nous sommes élevés au rang de héros et des statues sont érigées à nos effigies.
            Tiamat est devenu l’archiduchesse de l’Averne.
            Vistra a ouvert une forge qui est devenue instantanément très célèbre. Elle croule sous les commandes. Quant à moi, je suis devenu auteur et j’ai conté notre histoire à moult bardes venus des quatre coins de de la côte des épées qui m’ont tous sollicité. Ceci conclut le chapitre de la descente en Averne.

            Peu de temps après, nous fûmes conviés à une grande réception aux poings enflammés à la porte de Baldur pour célébrer notre victoire pour la libération de ville. Nous fûmes félicités mais les nouvelles du Sud ne sont pas bonnes. Les morts-vivants ont attaqué la vile du port de Nyanzaru. Ils sont là depuis des années et aucun aventurier n’a rien pu faire. C’est l’armée de mort-vivant la plus grande que le monde ait connue.
            Il nous faut donc trouver la source du mal. Una malédiction empêche tous sorts de résurrection.
            Le serment de l’étoile est réquisitionné pour mettre fin à ce mal.
            Dernière modification par Jyod, 18 septembre 2022, 20h47.

            Commentaire


            • #21
              Les aventures de Grim Kalibern et la compagnie du serment de l’étoile.

              Tome 2, les morts de Chult.


              Quelques mois avaient passé depuis le triomphe du chevalier des ombres, passés à augmenter ses déjà considérables pouvoirs et offrir ses inestimables services dans la désormais célèbre forge de Tharmekhûl.
              Il fût mandé par le Duc Ulder GardeCorbeau, afin de lui confier une tâche que lui seul pouvait accomplir,
              Une malédiction frappait Chult depuis près d’un an, annulant les résurrections et relevant les morts.
              Une expédition montée par l’archimage Syndra Slyvane avait tenté d’en trouver l’origine et de la lever.
              Le fait que cette malédiction dépasse désormais largement les limites de la jungle et agite désormais les tombes de la Porte atteste de leur échec. Et de celui de tous ceux qui y ont été envoyés depuis.
              Il était donc temps pour le Serment de l’étoile de prendre les chose en main.

              Le duc confia donc à la compagnie un sceau qui lui assurera la coopération de Lyara Portyr, qui avait tenté jadis d’empêcher la compagnie de sauver le Duc et que celui-ci soupçonnait d’avoir un autre maître que la Porte. Grim se rappela du Ménestrel qu’il avait sauvé de la duchesse Vanthampur. Celui-ci lui avait expliqué l’inimitié de la commandante par une obédience Zentharim.
              Une semaine plus tard, Grim avait précisément déterminé l’origine géographique de la malédiction et un navire était prêt à les emmener à Nyanzaru. Leur approche des côtes de Chult fût saluée par Aremag, le dragon-tortue. L’arrivée au port lui-même se fit plus discrète, seuls les quelques badauds végétant sur les quais témoignant de l’arrivée de la compagnie et du début de leur enquête.

              Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Aremag.jpg 
Affichages :	57 
Taille :		3,48 Mo 
ID : 			966

              Un druide nommé Xixi proposa toutefois rapidement l’aide de son bosquet, fournissant au chevalier des précisions sur la composition de l’équipe qui s’était le plus rapprochée du mystère. Celle-ci ressemblait à celle assemblée par l’archimage, avec quelques changements : Aucun tabaxi ou rôdeur, mais un Drow et un prêtre de Myrkul accompagnaient un paladin de Tyr. Un aéropage assurément bien moins harmonieux que le serment de l’étoile.
              Le druide indiqua à Lorgan comment atteindre son bosquet afin d’obtenir d’autres informations et laissa les héros à un nouvel interlocuteur, un paladin de Bahamut qui les escorta à la capitainerie.

              Là attendait Zindar, le demi dragon d’or et capitaine du port de Nyanzaru.
              Celui-ci expliqua la composition improbable du groupe par la présence de mercenaires compensant les pertes subies durant l’exploration de la jungle.
              Ces changements ont placé en minorité ceux qui avaient à cœur de mener à bien la mission, ce qui expliquait pourquoi ils ont concentré leurs efforts dans l’acquisition d’une boutique auprès de Wakanga O'tamu, un prince marchant.
              Le demi dragon insista sur l’urgence de la situation : plus aucun avant poste dans la jungle ne répondait, pas plus que les ermites amicaux. La désertion des fortins était toutefois due en grande partie au départ de Lyara Portyr à la Porte de Baldur, celle-ci n’ayant laissé à l’époque que les éléments les moins fidèles.
              En ce qui concerne la nature de la malédiction, son culte conjecturait sur un empereur nécromancien de chult, dont l’emplacement de la capitale, Owou, correspond avec le point d’origine de la malédiction.
              Si l’endroit est dédié a Ubtao, les druides locaux sauraient sans doute renseigner le groupe sur les obédiences de l’ancien empire.
              Le groupe de Sindra semblait avoir également localisé la cité car ils avaient affrété un navire pour gagner un point proche sur la côte.

              Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Harbormaster_Zindar.webp 
Affichages :	62 
Taille :		27,6 Ko 
ID : 			965

              Suite à l’entretien, la compagnie poursuivit son enquête dans l’ancienne boutique des mercenaires.
              Ses nouveaux propriétaires se montrèrent aussi courtois que vénaux, acceptant de répondre à toutes les questions des généreux héros et leur laissant l’accès aux anciennes possessions du groupe.
              C’est ainsi que Grim put récupérer une amphore antique dont l’analyse allait à n’en point douter, leur offrir de précieuses indications sur les pérégrinations des sicaires.
              Ils avaient appris en sus qu’un membre du groupe, un Kenku du nom de BloodWhistle, avait regagné la Porte de Baldur.

              Sur le chemin d’une auberge, où ils comptaient modestement passer la nuit, La compagnie perçu des hurlements provenant des remparts.
              Au-dessus de ceux-ci, un dragon crachait sa foudre sur une population terrifiée.
              Le chevalier des ombres s’envola vers le péril, suivi de près par sa fidèle céleste Helena.
              Son point de vue lui permit de découvrir une scène de fin du monde : des lézards au crâne épais brisaient le mur, d’autre à la mâchoire immense jetaient les débris sur les pauvres mortels à vue et des géants du froids massacraient les quelques gardes que le devoir avait placés là. Tous, y compris le dragon, empestaient la morte-vie.

              Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Frost_Giant_Zombie.webp 
Affichages :	59 
Taille :		41,6 Ko 
ID : 			968 Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		dragon zombie.jpg 
Affichages :	56 
Taille :		74,2 Ko 
ID : 			967

              Grim affronta sans peur le dragon, qui préféra chercher refuge dans le lagon plutôt que d’affronter sa lame. Futile effort, car le chevalier était tout aussi dangereux au contact qu’à distance.
              Fuyant les éclairs de l’Ombre Acérée, le ver ne sût éviter la sainte vengeresse de la céleste, qui pût ainsi aisément l’achever.
              Les alliés de Grim ne furent pas en reste ; l’indestructible Vistra noya les géants du froid sous un flot de flammes avant de leur briser le crâne sous les coup du don de son dieu. Lorgan et le vieux monsieur s’occupèrent d’un lézard tyran d’une main tout en soutenant magiquement la céleste de l’autre.
              Mais ce fût Grise-Nuit, l’esprit familier de Grim, qui eût l’action la plus déterminante, bien qu’elle ne concernait pas le combat : Son œil affûté reconnu dans la cohue des civils terrifiés le kenku supposément rentré à la porte de Baldur.

              Logan envoya son corbeau le suivre jusqu’à une porte de cave fermée
              Le reste des morts vivants s’avéra relativement coordonné, mais impuissant face à la compagnie du serment de l’étoile, le dernier finissant foudroyé par le simple contact de la magie de protection de Grim.
              Mais nul repos n’attendait les héros : ceux-ci avaient une piste et celle-ci passait par la porte verrouillée d’une sombre cave.

              Commentaire


              • #22
                La bataille de Port Nyanzaru, c'est comme ça qu'on appelle désormais cette invasion de mort-vivants organisée à laquelle on venait de participer. Et on y est clairement pour quelque chose dans la victoire des vivants.

                Nous nous sommes rassemblés devant la porte de cette bâtisse, là où nous attendait Lorgan, et nous sommes entrés en enfonçant la porte. Quelques couloirs, portes, et un piège plus tard, nous sommes tombés sur un humain nommé Roca et le Kenku nommé Bloodwhistle, ainsi que 2 hommes de main. Ils étaient en train de détruire des preuves avec une solution acide. Nous avons éliminé les 3 humains, tandis que le Kenku s'est rendu, sans participer aux affrontements. Nous avons passé un accord qui lui garantissait la vie sauve. Il nous a fourni le mot de commande de l'amphore, et des documents compromettant à l'encontre de Llara Porteer. Il a aussi donné des informations. Sur Wakanga le prince marchand, dont le frère et héritier de sa maison a tout plaqué pour vivre dans la forêt en tant que tigre garou. Il nous a indiqué que le groupe précédent est allé jusqu'à OMU, et que c'est là-bas qu'il y aurait le noyau responsable de la malédiction.

                Après le départ du Kenku et un repos bien mérité dans le manoir magique invoqué par Vieux Monsieur, nous avons vu une ville brisée, avec des charniers qui brûlaient, mais la vie repartait tout doucement. C'est là que nous avons organisé notre mission commando. Maintenant que nous avions les preuves des méfaits de Llara porteer, nous pouvions travailler sur le volet secret de notre mission : nous débarrasser d'elle en toute discrétion. Et c'est ce que nous avons fait. Nous avons mené une mission d'infiltration du fort du Poing Enflammé, en alliant les compétences de chacun, pour un assassinat propre, sans raffut. Le corps serait découvert quelques heures plus tard. En chemin, nous avons récupéré quelques documents intéressants, dont ceux d'un certain Gruta-als-detier, à propos des explorations réalisées par le Poing Enflammé sur l'île. Nous avons donc pu noter certains lieux d'intérêt : une mine, une épave de navire des géants du givre, Port Castigliar, ou plutôt une plage abandonnée avec des provisions, les ruines d'une cité nommée Mezro avec un excentrique qui se baladerait dans les environs, et enfin au centre et à l'est de l'île énormément de mort-vivants.

                Lorgan a rencontré les druides locaux qui ont accepté de nous guider jusqu'à OMU. Ils doivent nous faire passer par Mezro, le pic des flammes, etc. Bref, nous savions que la route risquait d'être longue. Ils devaient nous attendra à Port Castigliar avec des barques. Nous nous sommes donc organisés pour le départ, et nous nous sommes dans un premier temps arrêtés à la mine à dos de montures, pour ceux qui ne pouvaient pas voler. Nous avons compris qu'il existait à une époque reculée des nains des jungles sur cette île, puis des nains d'écu sont arrivé et les ont peu à peu absorbés. Il y aurait dans les profondeurs de l'île leur capitale souterraine, Hrakhamar. Le nom de leur mine la plus riche serait apparemment la mine au cœur de vouivre.

                Nous avons ensuite longé la côte pour retrouver les druides, ils avaient prévu des barques, des vivres et de l'anti-moustique. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'étaient pas très bavards. Ensemble, nous nous sommes arrêtés à Mezro pour une halte nocturne. Ici, des pyramides en ruine. Nous y avons rencontré le soi-disant excentrique, nommé Arthus Simber. Nous avons discuté, et en tant qu'archéologue, il nous a montré bien connaître l'ancienne civilisation qui vénérait le culte d'Ubtao. Il nous a parlé d'un ancien roi nécromancien qui a rejeté le culte pour vénérer les 9 dieux charlatans en forme d'animaux, et qui s'est installé à OMU d'où il organisait ses armées de mort-vivants. L'empire chultais s'est effondré quand les gens se sont mis à vénérer ces êtres chaotiques. Bref, Vieux Monsieur a noté qu'il portait un artefact pas comme les autres : l'anneau de l'hiver. C'est potentiellement une arme de destruction massive, en possession de la mauvaise personne, et qui empêche son porteur de vieillir. Helena fut intriguée par une illusion qui englobait le site entier, et Arthus nous avoua la vérité à propos de la ville de Mezro, la capitale qui existait toujours protégée dans un demi-plan, et de sa bien-aimée, une gardienne immortelle bénie par Ubtao toujours à l'intérieur. Il travaille avec les ménestrels et a la lourde tâche d'être le gardien de l'anneau. Selon Arthus, le Rasse, le dernier roi, est devenu un Yuan-ti mort-vivant. Arthus a accepté de nous accompagner jusqu'à OMU, et nous a demandé de l'accompagner ensuite à Orounga à l'ouest, une fois que nous aurons stoppé la malédiction.

                Nous sommes alors repartis, traversant toujours autant de jungle, passant les ruines de Nangaloré, puis longeant un lac. Après une à deux semaines de voyage, nous sommes enfin arrivés en vue de OMU, au loin.

                Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		OMU.jpg  Affichages :	0  Taille :		79,5 Ko  ID : 			977

                Commentaire

                Chargement...
                X