Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[RAPPORT] Descent Into Avernus

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Randall

    J'ignore si je trouverais le moyen de t'envoyer cette lettre, mais au cas où, je la garderais prête. On sait jamais, peut être que cette loutre pourra la récupérer.
    Donc, on a perdu la piste de la citadelle de sang. la géographie des plans est apparemment instable.
    Mais un diable cassé nous a renseigné sur un magicien qui pourrait la localiser.
    Mais sur place, nous avons commis l'erreur de partager un repas avec des daemons en attente devant le pont levis.
    grosse erreur car la plupart d'entre nous se sont écroulés endormis et les daemons m'ont laissé le choix d'un combat à deux contre vingt ou nous rendre.
    Avec Vistra, j'aurais tenté, mais c'est Lorgan qui a résisté au poison.

    On s'est donc retrouvés ligotés dans notre voiture, emmenés vers ce que je suppose être une base des diables.
    Une fois assez loin de la tour, je me suis téléporté hors de la voiture.
    ils n'ont rien compris sur le coup : j'ai eu le temps de me libérer et d'attirer leur attention avec un tir de sommation.
    Ils ont fait demi tour et celui qui ne conduisait pas m'a foncé dessus pour m'apprendre à résister.
    Je l'ai laissé réfléchir sur ma disparition pour apparaitre à côté d'Helena pour la détacher.
    Lorgan lui, s'était changé en boa pour occuper le chauffeur, ce qui a laissé le temps à Helena de fouiller le coffre où ils avaient gardé nos affaires.
    pendant ce temps, les Daemons ont échangé leurs places, mais Helena et son épée sacrée les a tenu en respect le temps que le reste de notre équipe se libère.
    Ils ont du alors compter avec les esprits gardiens de Vistra, en plus de mon ombre acérée et de la vengeresse sacrée d'Helena.
    Autant dire qu'ils n'avaient pas une chance.

    C'est quand notre victoire fut consommée que Lulu revint vers nous, accompagnée d'un Eladrin en buggy infernal.
    Celui-ci se nomme Sourire le profanateur, c'était donc l'allié dont parlait la guenaude.
    Ce mec est bizarre, trop enjoué pour ce monde.
    Mais ses élucubrations nous ont offert une autre piste : le bazar de l'emporium.
    Lulu se souvient y avoir été.
    Nous y sommes donc allés et le gérant, Mahadi, l'a tout de suite reconnue.
    Dans sa tente, qui était un demi plan dont les propriété extradimensionnelle ont disrupté la corruption des enfers, nous lui avont tout expliqué.
    Pendant qu'ils rattrapent le temps perdu, j'ai décidé de profiter du Hammam et de mon corps à nouveau humain.
    L'endroit était un peu trop confortable : quand je me suis réveillé, nous étions hors de la tente de Mahadi. Helena tenait en respect un homme tigre en sang pendant qu'un dragon cuivré reprenait forme humaine.

    Apparemment, Mahadi était un Raashaka qui avait vendu Lulu a Zariel.
    Après que Vistra l'ait achevé, nous avons filé avec Burney, la dragonne.
    Elle possède des informations sur une guenaude noire nommée Ruth la rouge, qui pourrait nous faire entrer chez Bel, l'ancien archiduc d'Averne. Si on joue bien, il nous aidera dans notre plan de restaurer l'actuelle.
    Mais avant, elle veut qu'on aille espionner un cultiste écailleux, un certain Arkhan le cruel.
    Direction le monument de Tiamat, je suppose.

    Grim

    Commentaire


    • #17
      Bien... je vais maintenant continuer le récit de mon voyage dans les 9 enfers. Où en étais-je déjà ? Ah oui :

      De nombreuses silhouettes se trouvaient à la base des bâtiments ressemblant à des crânes. Il s'agissait d'Abishais, encore une fois. Ils étaient nombreux, et nous nous attendions au pire. Notre demande de rencontrer Tiamat était assez insolite, aussi ce Arcane le Cruel nous reçut et nous écouta. Notre combat allait à l'encontre des intérêts de Zariel, cela suffit à les convaincre pour une rencontre entre Tiamat et le plus pur d'entre nous : le Vieux Monsieur. Oui, j'ai moi aussi du mal à croire ce que je raconte. Bref, j'étais surpris de le voir ressortir en un seul morceau après son entretien avec la divinité. On ne saura jamais véritablement ce qu'il s'est dit. Mais son entrejambe humide donnait des indices sur son état émotionnel. Quelques instants plus tard, Arcane le Cruel nous expliqua que Tiamat acceptait de nous donner de son sang, en échange de la signature d'un contrat avec elle. Le contrat régi par les lois des 9 enfers, stipulait que nous devions libérer Tiamat et expulser Zariel des enfers, qu'une fois Tiamat libre, nous le serions aussi, et qu'il nous serait possible de sacrifier Lulu pour être libres si nous ne réussissions pas notre mission. En cas de décès, notre âme resterait coincée dans les 9 enfers. Lorgan, pour une fois qu'il nous était clairement utile, avait repéré un vice de forme : il suffisait qu'une seule personne signe le contrat pour qu'il soit valide. Héléna et le Vieux Monsieur décidèrent de le signer. Comme quoi, certains ont encore moins confiance en l'elfe que moi : ils préfèrent même vendre leur âme au diable... enfin à Tiamat.

      Nous partions ensuite pour réveiller Uldrak le Titan, car ce dernier connaissait soi-disant l'emplacement de la forge de Bell. Burny, le dragon de cuivre avec qui nous avions traité précédemment, ne fut pas ravie d'apprendre quelle mission nous avions accepté pour le compte de Tiamat. Le voyage fut long, mais nous arrivâmes enfin au niveau d'un casque géant en plein désert, et d'une hache encore plus gigantesque. Le signe de Surtur, dieu forgeron des géants était clairement visible. Nous rencontrâmes un diablotin qui peina à nous convaincre qu'il était Uldrak. Mais nous n'avions pas d'autre option, alors nous décidions de lui laisser la moitié de la fiole de sang de Tiamat. Il jeta le précieux liquide au sol, et redevint le titan qu'il était. Promesse tenue : il nous amena à la forge de Bell... par téléportation... sans nos véhicules.

      Et nous voila cachés dans des collines à une lieue de la forge de Bell. Une armée se trouve là devant, se renouvelant continuellement au grès des arrivées et des départs une fois que les troupes ont récupéré leurs armes. Alors que nous décidions d'un plan, un détachement vint à notre rencontre. L'invisibilité de Grim nous permit de les prendre par surprise pour les éliminer plus facilement. Deux gros diables avaient des laissers-passer, qui nous permirent d'entrer... non, en vrai c'est Héléna qui portait l'armure d'Aroumane, avec un petit sort de compréhension des langues, qui nous ouvra toutes les portes jusqu'à Bell, sur son trône. Il parlèrent apparemment à haute voix de livraison d'armes, et nous apprenions plus tard qu'il lui parlait dans sa tête tandis qu'elle lui expliquait notre quête de retrouver la forteresse de l'épée. Bref, il nous a fait rencontrer son intendant au sous-sol, mais en fait, nous nous retrouvâmes devant un démon étrange, qui parla dans la tête de Grim. Grim accepta de donner la localisation de El Turel aux démons, en échange de la localisation de la forteresse de l'épée. Nous verrions plus tard si c'était un choix judicieux. Bref, on nous redonna un véhicule comme celui qu'on avait avant, et nous partîmes au plus vite.

      Plus tard sur la route, en arrivant non loin de l'impérium que nous avions libéré il y a peu de temps, nous rencontrions une aventurière tieffeline nommée Adriesta. Sous le sort de vérité, elle nous affirma être sous l'influence d'un sort de quête jeté par une divinité serpent céleste. Nous comprenions alors qu'Adriesta serait en mesure de nous conduire plus tard à Zariel, si nous l'aidions dans sa quête, à savoir : libérer tous les serpents ailés emprisonnés dans la forteresse de Zariel. C'était très risqué, mais nous acceptions de l'aider... et nous le regretterions plus tard. Nous décidâmes d'abord de faire des emplettes à l'impérium : acheter des composants pour le rappel à la vie, des potions. Un marchand nous offrit des bouteilles de vin monde, interdit en Averne, car connu pour être un poison mortel des diables (et probablement pour nous aussi... les propos de Sourire nous firent penser que le goutter risquait de déclencher une dépendance de notre part).

      Nous faisions donc un détour par les docs stygiens, où se trouvait la forteresse volante de Zariel. Adriesta fit mine d'avoir une vision, et nous fit passer sous le pont pour entrer en toute discrétion dans ce lieu diabolique. Il ne nous restait plus qu'à libérer ces serpents ailés... enfin c'est ce que nous croyions.

      Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Zariel-fortress.png 
Affichages :	27 
Taille :		794,3 Ko 
ID : 			892

      Commentaire


      • #18
        Jour n°...

        Les journées se suivent en Averne, je ne saurais même plus dire depuis combien de temps nous traînons dans ces Enfers.

        Adriesta nous a mené comme prévu dans la tour de Zariel. A l'intérieur, tout est désert. Nous passons par une zone avec des geôles, ou nous aurions juré avoir aperçu Tavius, sous une forme de crapaud grotesque... si c'est bien lui, qu'il y pourrisse pour ce qu'il a fait.

        De couloirs en couloirs, nous tombons finalement sur une salle d'obsidienne, où, pour notre grand malheur, trône Zariel en personne. Dès qu'elle l'aperçoit, Adriesta s'en approche et lui jure allégeance, en reprenant sa véritable apparence: un coalt. Zariel n'est pas dupe, et n'accepte qu'à la condition qu'elle batte son général Aruman, moi. Je la bat aisément, et Zariel, plus par dépit que par déception, termine le travail et la pulvérise.

        L'archiduchesse avait bien comprit notre manège, et savait pertinemment ma véritable identité. Elle m'attrape et m'enserre la gorge, et menace de tous nous tuer. Les autres, ces lâches, ont tous fui en sautant de la tour, m'abandonnant au sort que Zariel me réservait. Par chance, j'ai réussi à la convaincre de mes bonnes intentions. Ainsi, en plus de recevoir sa bénédiction pour remplir ma part du contrat que j'ai avec Tiamat la déesse dragon, qui n'est autre (et elle l'ignore) que de lui faire céder son trône des Enfers et quitter les lieux, j'ai reçu une information des plus utiles sur l'armure que j'ai emprunté: elle peut invoquer un cauchemar, par simple claquement des éperons.

        Je repars donc de la tour, chevauchant mon étalon de feu, vivante et prête à en découdre.

        Après avoir retrouvé mes "alliés", qui m'expliquent avoir prit peur devant l'archiduchesse, "si on ne fuyait pas on allait tous y passer", nous nous mettons en route vers l'épée de Zariel. Lulu nous indique le chemin à prendre, vers un lieu reculé, abandonné de tous. Une sorte de colline, avec une ville à son sommet, se dessine sous nos yeux. Mais cette colline n'est pas faite de terre et de rochers, mais bien de sang coagulé, et de chaîne qui maintiennent le tout. Elle semble vivante...
        Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		bleeding-citadel-avernus-1024x663.jpg 
Affichages :	17 
Taille :		100,1 Ko 
ID : 			895



        Nous trouvons un tunnel dans lequel on s'engouffre, Sourire en tête. De passages en passages, et après quelques combats des plus rapides, nous arrivons en face de portes d'une cathédrale. Se dessinent sur ces portes en airain un ange, et une épée. Nous touchons au but.

        Cependant, c'était sans compter sur Lulu et Lorgan, qui, avec leurs sorts, ont créé un fracas si fort, qu'ils ont libéré l'immense créature que nous avions vu dans le rêve de Lulu. De sa bouche gigantesque, elle s'est mise à cracher un nombre incalculable de créatures. Mais celles-ci n'étaient pas de taille face à nous. Joignant leurs forces à la mienne, mes compagnons et moi-même détruisons tout sur notre passage, et ma Holy déchiquète ces monstres, finissant sa course droit dans la tête de leur créateur.

        Nous n'avons plus qu'à passer les portes de la cathédrale. J'espère y trouver la clef qui nous permettra de partir victorieux d'ici.
        Dernière modification par Aneko, 08 juin 2022, 15h39.

        Commentaire

        Chargement...
        X